CAN 2008 : le Ghana au forceps, la rue donne du ton - commentaires