Serge Deveze : « Les Ecureuils gonflés à bloc » - commentaires