CM 2022 : Vincent Aboubakar joue la carte de la prudence - commentaires