Coupe du Monde 1990 : trente ans après, il reste des regrets - commentaires Coupe du Monde 1990 : trente ans après, il reste des regrets 2020-06-08T16:31:20Z https://camfoot.com/actualites/coupe-du-monde-1990-trente-ans-apres-il-reste-des-regrets,30763.html#comment112439 2020-06-08T16:31:20Z <p>C'est vrai<small class="fine d-inline"> </small>? trente ans déjà<small class="fine d-inline"> </small>? 08 juin 1990...</p> <p>Il a fallait avoir le coeur bien accroché, pour regarder ce match-là.<br class="autobr" /> Quand on a entendu l'exclusion de Bell de la délégation, les palabres, juste quelques heures avant : c'était déjà déprimant.</p> <p>Maradona a achevé de décourager les plus timorés, avec ses jongleries-sissia de l'épaule, avant le coup d'envoi. Mais on restait devant la télévision, parce que la cérémonie d'ouverture avait été très belle. Et où aller<small class="fine d-inline"> </small>? partout ce n'étaient que les bruits de reportage du match. A moins de se boucher les oreilles et dormir...</p> <p>C'est Mfédé (Rip) c'est vrai, qui a ouvert la voie, avec quelques jolis dribbles parmi les Argentins, histoire de rappeler que bien que champions du Monde en titre, ce n'étaient que des footballeurs avec deux pieds comme chacun, donc faillibles. C' était l'ailier Caniggia le plus inquiétant, côté argentin, par sa vitesse. D'où l'intervention explosive de Massing, pour couper court à un risque de but.</p> <p>Il y a eu (authentique) un halo autour de la lune, dans le ciel de Yaoundé, cette même nuit. Jusqu'à les gens ont dit que c'étaient les couleurs du drapeau. Lol.</p> <p>Le rêve a continué jusqu'au 1<sup class="typo_exposants">er</sup> juillet 1990. Je dois dire que j'ai rarement vu les Lions jouer aussi bien, qu'en deuxième mi-temps contre l'Angleterre (jusqu'au but d'Ekeke). Très bonne circulation de balle.<br class="autobr" /> Après comme souvent avec les rêves, le retour à la réalité a été difficile.</p>