La CAN 2019, Ahmad et l'élection camerounaise - commentaires