Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

U-20

Léon Boyomo : il y a deux ans que la faim a débuté

Camfoot

Ses coéquipiers l’adorent, surtout quand il a la balle aux pieds. Ses adversaires, eux par contre, le détestent et le craignent principalement. Léon Boyomo, 20 ans, 1m90, attaquant du Centre de formation de la Jeunesse académique et sportive de Nkoulemakong (Jasn), auteur de 10 buts en onze matchs de deuxième division régionale du Centre, est un petit « diable » face aux défenseurs qui croisent son chemin dans un terrain de football, notamment dans les duels aériens où il sait profiter de sa taille.

Le 11 juillet 2014
commentaires

Il y a pourtant deux ans que l’aventure a démarré au Centre de la Jasn. Léon Boyomo avait alors 18 ans, et évoluait dans le Centre local d’Acefoot où il était à sa deuxième année de formation. Au cours d’un match amical entre les deux Centres de formations, le jeune natif de Yaoundé explose. Précis et rapide, il inscrit deux buts, malgré que les siens s’inclinent 2-4. Les dirigeants de la Jasn sont séduits, et décident de s’attacher ses services. « Ce jour-là, il a beaucoup traîné nos défenseurs. Il gagnait tous les duels, surtout dans les corners où il allait chercher la balle plus haut que tout le monde. C’est à cet instant qu’il m’a plu », se souvient Joachim Essomba, président de la Jasn. Léon rejoint son nouveau Centre, et dispute la phase retour du championnat. Il inscrit 7 buts en dix matchs, et la Jasn totalise 9 victoires et 1 match nul.

Disputant plusieurs matchs amicaux contre les sélections nationales inférieures du Cameroun, Léon Boyomo est vite repéré par Engelbert Mbarga, qui le convoque pour un stage préparatoire aux Jeux de la francophonie de Nice 2013 avec les Lions U20. Il se blesse durant le regroupement à Yaoundé, et n’est malheureusement pas retenu pour la compétition. L’occasion pour Coton Sport de Garoua de lui faire les yeux doux. « Il a passé deux semaines à Garoua où il a confirmé. Le club de Coton Sport a proposé de l’acheter, mais nous à la Jasn, avions préféré l’option prêt », confie-t-il. La raison, « je sais ce que valent mes joueurs. Au Cameroun les clubs ne peuvent pas acheter des joueurs à des prix pouvant permettre au club vendeur, et au joueur d’être gagnants », précise Joachim Essomba.

<span class="caps">JPEG</span> - 74.7 ko

Cette saison, la Jasn est non seulement première du championnat de D2 régionale avec 21 points en 10 rencontres, mais aussi qualifiée pour les 32es de finale de la Coupe du Cameroun grâce notamment à ce joueur « impressionnant qui n’a même plus le niveau de joueur à la Jasn. Il peut aller très loin vu ses qualités technique et athlétiques. Il est rapide, intelligent et assez bon dans les duels aériens comme sur le gazon », lance son coach, Stéphane Edjangue. Aujourd’hui, Léon Boyomo fait l’objet de plusieurs convoitises notamment en première division du Cameroun, où quelques clubs cherchent les moyens de mettre la main sur lui. Il fait partie de la liste de 25 joueurs, appelés à prendre part à un stage de préparation en vue du deuxième et dernier tour des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations, « Sénégal 2015 ». Le stage débute lundi prochain au Centre Technique de la Fédération camerounaise de football, ce jusqu’au 27 juillet prochain. Les Lionceaux joueront en début août prochain contre l’Afrique du Sud pour tenter de composter leur billet pour l’expédition, après s’être défaits du Burundi à l’étape précédente.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon