Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Stage des Lions amateurs

Comme une étoile, Fabrice Ngah ne demande qu’à briller

Camfoot

Stage des Lions amateurs. Prêté pour une saison chez Les Astres de Douala pour une somme de 3 millions de francs, l’aventure a débuté sur des chapeaux de roue, pour le jeune produit de la Jeunesse académie et sportive de Ngoulemakong (Jasn), Fabrice Ngah. Parti de la Ligue régionale du Centre pour le championnat de première division, le défenseur international camerounais n’a pas attendu longtemps pour s’imposer et arracher sa place dans le Onze entrant des Brésiliens de Bépanda.

Le 24 février 2014

C’était encore en effet le cas ce dimanche, face à Apejes de Mfou (0-1), en match comptant pour la 5e journée de Ligue 1. Comme lors des préliminaires de la Ligue des champions de la Caf contre le club équato-guinéen du Fc Akonangui il y a une semaine, Fabrice Ngah a su faire montre d’une belle montée en puissance. Tranchant dans ses sorties, et à l’aise sur tout le couloir, le latéral gauche des Brésiliens de Bépanda a livré une prestation loin d’être parfaite, mais assez solide pour causer quelques difficultés à l’attaque adverse. Ce qui lui a d’ailleurs valu un avertissement à la 34e.

Une chance pour le Mondial ?

Les ressentes prestations de Fabrice Ngah ne laissent personne indifférent. Même Martin Ndtoungou Mpilé, a été séduit. Au point de le convoquer pour le stage des Lions Indomptables version locale, qui débute ce lundi à Mbankomo. « C’est une grande fierté d’être appelé chez les Lions. C’est une occasion rare. Et moi, je compte bien saisir ma chance pour le Mondial. Je suis peut-être très jeune, mais je sais que si je donne tout ce que j’ai dans les jambes et dans la tête, ça ira », croit-t-il. Si Fabrice (17 ans) est le plus jeune parmi les 28 convoqués, il n’est cependant pas le moins expérimenté.

En effet, ce n’est pas la première fois que le jeune prodige est convoqué en sélection nationale. En 2012, il disputait les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations U20, avec les Lions juniors. Avant d’intégrer en 2013, la sélection nationale amateur avec qui, il disputait la Coupe de la Cémac au Gabon. Et même si le Camerounais terminait quatrième, Fabrice Ngah aura été l’un des grands atouts camerounais à cette compétition, selon la presse gabonaise.

Tout pour ressembler à Assou-Ekotto

Né le 16 octobre 1997, Fabrice Ngah entame sa carrière de footballeur en 2011 avec la formation de la Jasn. Il est titularisé à 30 reprises en Ligue départementale, la première année. La saison suivante, c’est en Ligue régionale du Centre que Fabrice et ses coéquipiers vont se défendre. Très courtisé par des centres de formations étrangers, Fabrice Ngah va disputer le Mondial de Montaigu deux années successives (2011-2012, 2012-2013), dans les rangs du Foot Solidaire Afrique. Son plus rêve : atteindre un jour le même niveau que son idole, Benoît Assou-Ekotto. « C’est un joueur qui me donne envie de devenir footballeur professionnel, de par son talent, son humilité et son caractère. J’espère pouvoir défendre avec lui au Mondial, si je suis retenu après le stage de lundi », lance le jeune international. A lui de se battre donc, pour réaliser son rêve.

Arthur Wandji


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon