Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Opinion : Samuel Eto’o, touché par la grâce

J’en connais qui ont piqué un ulcère d’estomac en apprenant le résultat des élections de tout à l’heure. J’en connais qui sont en ce moment sous anti-depresseurs, visiblement au bord d’un infarctus. J’en connais qui ont subitement des envies de suicide. J’en connais qui ont placé leur téléphone portable en mode hors service parce que désemparés, désillusionnés, désarçonnés, piqués au vif après l’annonce d’une (brillante) victoire qui fait si mal qu’ils en ont perdu leur latin. I

Le 11 décembre 2021
commentaires

Ils sont nombreux à être inconsolables, tant ils ont longtemps nourri le désir de voir Samuel Eto’o, se faire humilier à l’issue de ce scrutin qui a battu tous les records en termes d’audience.

Nombreux sont ces camerounais qui ont délibérément empoisonné leur coeur et leur esprit de haine et de rejet. Qui se sont donnés pour credo « tout sauf Eto’o », croyant qu’en couvrant l’ancien capitaine des Lions indomptables de crasse et de honte, ils reussiraient à changer son destin. Moqué, honni, vomi, conspué et taxé de tous les qualificatifs avillissants pour avoir osé prétendre à diriger une Fecafoot à l’agonie, Samuel Eto’o a été voué aux gémonies. Vilipendé par ses propres frères camerounais, passés maîtres dans l’art de l’assassinat de leurs légendes.

Ils n’ont pas pris la peine de feuilleter les belles pages de son volumineux programme qui a pour lame de fond, « redonner au football camerounais toute sa grandeur ». Ils n’ont pas jugé utile de donner une chance au quadruple Ballon d’Or, soucieux de proposer une thérapie sans complaisance qui sauverait le soldat Fecafoot. Ils n’ont pas voulu cerner les contours de son combat pour le bien des footballeurs parce que trop occupés à lui trouver des arguments devalorisants qui feraient à coup sûr capoter sa longue marche vers le « Palais de Tsinga ». Cet insipide Eto’o bashing entretenu par des mains noires et des pseudos patriotes animés d’un sentiment de haine gratuite, n’a malheureusement eu d’égal que la surprise du triomphe du « 9 ». En l’accusant davoir choisi la mauvaise cible lors de la campagne électorale. En lui faisant le procès d’avoir confondu d’électorat. En lui faisant des tacles irréguliers et en lui promettant l’enfer, ils ont oublié que c’était peut écrit.

A la vérité, la victoire de l’ex attaquant du FC Barcelone n’est pas que le fruit d’une stratégie bien huilée et mis en branle par ses équipes. Ce n’est pas que le fruit d’une campagne qui a finalement séduit et conquis l’électorat et le peuple. C’est aussi et surtout la preuve par « 9 » que Dieu a refusé que sa créature essuie un énième impair, une énième humiliation. Omnipotent et omniscient et plus que jamais convaincu de ses inombrables efforts, de ses nombreux sacrifices consentis, de cette foi et cette passion à sortir le football camerounais des profondeurs abyssales, le Très-haut a refusé que le fils prodige ne sorte par la petite porte. Nos frères ivoiriens disent qu’ « il y’a Dieu dedans ». Cela s’appelle : être touché par la grâce !

#lemeilleurestavenir#

Par Christian TCHAPMI


ARTICLES LIÉS


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 12 décembre 2021 à 03:56, par Footfootfoot En réponse à : Opinion : Samuel Eto’o, touché par la grâce

    Donc ceci veut dire qu’il n’ya meme plus d’espoir de lui voir parmi les 23 Lions qui seront a la CAN c’est ca ? Alors que moi je pensais vraiment qu’il pouvait etre la juste en cas ou l’equipe se retrouve en danger on lui lance dans les derniers 5 minutes du jeu et il debloque la situation immediatement. Eto’o comme c’est maintenant toi le patron la nessa, le premier decret que tu devrais signer c’est celui qui va te permettre de rejoindre les Lions a la CAN gars c’est comment. Parceque quand toi meme tu regarde cette attaque des Lions la tu es fier de ce que tu vois ? Didonc va a la CAN.
    Et puis pour ceux qui disent que tous les projets qu’il a lancer ont echouer, je tiens a vous rappeler qu’il a fallu attendre des joueurs qu’il a former dans son ecole de foot pour que le Cameroun gagne la CAN avec (Bassogog meilleur joueur du tournoi et Ondoa meilleur gardien) ; pendant que Les brasseries sont la depuis des siecles et on n’a jamais vu des joueurs de talents sortir de ces conneries mais si c’est pour escroquer l’argent des parents avec des faux contracts la ils sont fort ou alors ils nous sortent Les Njie qui passe le temps a se faire tailler le bangala dans les reseaux sociaux.

    Felicitation gars vas y et donne le meilleur de toi meme comme d’habitude.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon