Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Fariboles fariboles

Camfoot

Deux mois et quelques jours déjà de travail assidu et pas un rond de salaire. L’apostolat que M. Owona et son équipe ont embrassé mérite, et je crois que tous mes lecteurs en conviennent, d’être salué bien bas. Peu importe que ni M. Owona ni M. Ngassa, pour ne citer qu’eux, ne soient pas de vulgaires margoulins à la mie de pain dans la vie civile, il faut quand même dire que deux mois sans revenu, loin de son gagne-pain régulier, ce n’est pas rien. En fait, ça devrait faire mal !

Le 29 août 2013
commentaires

Mais vérification faite, je peux affirmer qu’aucun membre de la Commission de normalisation n’a été vu dans un tourne-dos à Mimboman ni à la soupe populaire du Secours catholique à Nylon. Comment font-ils donc pour vivre, même si, prétendent-ils, l’amour du football suffit à nourrir son homme ?

M. Owona peut bien verser dans la raillerie lorsqu’un impertinent scribe lui demande le montant de son salaire et des autres avantages qui vont avec ce qui semble être le job du siècle. Nous ne croyons pas que ces messieurs n’aient pas, deux mois durant, discuté avec leur commettant du niveau de leurs émoluments. Nous ne trouvons aucune vertu particulière à travailler sans salaire et, surtout, nous n’admettons pas qu’on se moque de nous en laissant croire qu’on cracherait volontiers sur un pactole tombé du ciel. M. Owona le sait : il n’y a pas de petit profit.

Quelle honte y aurait-il à être payé et à exiger d’être payé au niveau le plus élevé possible ? Les membres de la Commission, il me semble, ont été choisis par quelqu’un sans avoir été candidats à quoi que ce soit. Enfin, je suppose. Toutes ces personnes possèdent, aux yeux de celui qui les a choisies, des compétences négociables que ce dernier a accepté de payer. C’est aussi simple que ça. Elles n’aiment pas plus le foot que nous, alors de grâce, qu’on nous épargne la risible rengaine du « nous-ne-sommes-pas-là-pour-le-salaire ».

Et notre droit de savoir combien coûte cette Commission est légitime. Que ce droit soit bafoué comme il a toujours été ne devrait pas empêcher les journalistes d’insister. Après tout, il s’agit ici de ressources publiques ou quasi-publiques qui sont versées à des particuliers affectés à des tâches dont l’impact sur le bien-être des Camerounais, dans l’ensemble, est extrêmement limité, voire nul. Nous voulons avoir un ordre de grandeur raisonnable des montants en cause, pour les ajouter aux autres dépenses publiques sur le foot, pour qu’on puisse établir, au 31 décembre, ce que le foot nous aura coûté et ce qu’il nous aura véritablement rapporté cette année.

Léon Gwod


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 29 août 2013 à 06:54, par lirva 27 En réponse à : Fariboles fariboles

    Yes sir !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 08:14, par Arnovich En réponse à : Fariboles fariboles

    http://www.goal.com/fr/news/33/transferts/2013/08/29/4222273/edf-la-liste-des-espoirs?ICID=OP

    faut pas laisser les francais nous voler nos jeunes talents
    faut pas perdre de temps avec ces juenes , il faut alle les chercher leur convaincre

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 12:31, par Teteh Kateh En réponse à : Fariboles fariboles

    Chapeau, monsieur Gwod !
    C’est bien pensé, bien dit, bien écrit. Rien à redire !

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2013 à 12:49, par david thadus En réponse à : Fariboles fariboles

    Des que le PM aura donner son accord sur ces salaires là, le bas peuple en sera informé par les médias, rien ne peut se cacher ; souhaitons seulement que si ce salaire est trop élévé, que la FIFA qui les a envoyé, nous tire un cheque sur ses propres comptes pour regler la sale note, car nos équipes de football n’ont mm pas de terrain d’entrainement, et il serait judicieux que le peu qu’on a dans les caisses, on prete au 28 équipes de MTN ELITE 1 et 2 pour acheter au moins des espaces pour les entrainements ; car quand on parle de professionalisme il faut vraiment commencer par cela

    Répondre à ce message

  • Le 30 août 2013 à 05:10, par Pirap En réponse à : Fariboles fariboles

    Si tu ne peux pas survivre 1 mois sans salaire, ne penses pas que tout le monde est comme toi. L’auteur de ce papier fait peuvre d’une bassesse qui ne peut que demontrer la pauvrete materielle dans laquelle il baigne.

    Mr. Owona et Mr Ngassa Happi sont des hommes qui ont reussi leur vie. En dehors de leur epargne, pension retraite, etc... ils ont surement leurs propres affaires la dehors.

    Pourquoi veux tu les retrouver avec toi dans les tourne-dos de ta misere ? c’est a dire que certains sont vraiment malades !! Quand ils etaient tranquiles dans leurs retraites, tu les voyais dans tes tourne-dos et aux Beignet-Haricot ? Et c’est maintenant qu’ils vont commencer a le faire parce qu’ils donnent un coup de main ?

    Saches d’ailleurs que tu ne vaux aucun des enfants de ces Monsieurs. Joseph Owona a des enfants Professeurs d’universite, Medecins, Ingenieurs ! Meme si, apres avoir servi le pays pendant des decenies il se retrouvait les poches vides, ces enfants pourraient l’aider meme a travailler a la Fecafoot pour rien !

    Vraiment, il faut avoir un peu de respect pour les gens ou au minimum, ne pas leur preter votre pauvrete materielle et morale. Tout le monde n’est pas comme vous.

    Mais comme au Cameroun, on ne respecte personne... Ces gens sont des MONSIEURS, et si ils sont la c’est d’abord pour aider le Cameroun. Si vous avez des preuves qu’ils detournent, montrez les ! Sinon, bouclez la !

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon