Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Des stades, pourquoi pas ?

Camfoot

Le tout nouveau stade de Limbé est bien là, et Limbé, ce n’est pas le Mali. Il est légitime que les Camerounais bombent le torse et lancent des youyous parce que le nouveau stade semble beau, fonctionnel et plutôt modeste. Cela n’est pas rien. Mais les béats que nous sommes devenus au fil des années se contentent de plus en plus de tranquillisants qui plombent non seulement notre libre arbitre mais, plus grave encore, notre aptitude à relativiser les choses.

Le 23 janvier 2014

Qui n’a pas vu le Stade de la réunification début des années 70 n’a pas eu dix-huit ans dans notre pays. Qui n’a pas vu Dynamo – Canon dans ces années-là, en Coupe du Cameroun sur cette pelouse, avec Jean Moni en possession de tous ses moyens, n’a jamais vu le football comme il s’est déjà pratiqué au Cameroun. En nocturne, je dois le rappeler. Je ne parlerai pas du Stade Ahmadou Ahidjo, à Yaoundé, qui était tout aussi magique.

Il convient de rappeler que la construction des deux stades a été une entreprise considérable de l’administration Ahidjo et a accaparé pas loin du quart du budget de l’État à l’époque. Ces deux stades, faut-il le rappeler, sont encore là. Ils ne sont pas plus vieux que le Parc des princes, Wembley ou le Maracana. Peut-on vraiment prétendre que depuis les années 70 le Cameroun n’a pas de stades de football ? Combien faut-il de stades dans un pays de football amateur comme le nôtre pour contenter les amateurs ? A quel rythme faut-il donc construire des stades de football chez nous pour faire taire la déplorable rengaine du déficit d’infrastructures ?

Pas très loin de chez nous, la Côte d’Ivoire, un pays avec lequel nous soutenions avantageusement la comparaison dans les années 70 mais qui nous a lâchés depuis au moins 15 ans, actuellement au pinacle du hit-parade des nations de foot en Afrique, a le Félicia d’Abidjan. Construit en 1964 et rénové il y a juste 5 ans, un choix fait par les pouvoirs publics ivoiriens à l’approche d’une grande manifestation sportive internationale. La première nation de football en Afrique n’a rien d’autre. Mais le Félicia est un petit bijou. Manucuré, chouchouté, bichonné, il est au centre de toutes les attentions, il est irréprochable depuis des années et n’a jamais été l’objet de quolibets comme l’est le Stade Ahmadou Ahidjo.

Nous avons un nouveau stade, et c’est tant mieux. Mais qui parmi mes lecteurs pourrait jurer que le stade de Limbé sera viable dans dix ans ? Les chances sont grandes, n’est-ce pas, que ce stade ressemble au Stade de la réunification dans dix ans ? Cela conforte l’idée toute simple que la rénovation des deux grands stades que nous avons aurait dû être entreprise depuis longtemps. Deux grands stades rénovés et un ou deux stades d’appoint seraient largement suffisants pour les besoins actuels et à long terme et témoigneraient de la circonspection de l’État en matière de dépense des ressources publiques.

Il restera toujours, bien entendu, la question cruciale de la maintenance et de la préservation de l’investissement public. Le spectacle du Stade de la réunification en ruines est insoutenable. Il servirait à quoi donc de construire ou de rénover des stades pour ensuite les laisser à l’abandon ? L’État paie, nous lui en savons gré, mais il n’a pas toujours réussi à préserver ses investissements dans le secteur des sports et, il faut bien le dire, il n’a pas pour mission de gérer des stades de football.

Léon Gwod


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 23 janvier 2014 à 17:21, par lions4ever En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

    l orsque vous comparez le cameroun et la cote d ivoire en matiere de football je suoppose que vous devez certainement faire a allusion a leur equipe nationale respective...en affirmant que la cote d ivoire est meilleur que le cameroun et cela depuis 15 ans vous faites preuve d un manque de connaissance en matiere de football car de 1999 a maintenant le cameroun a gagne 2 CAN et une medaille d’or aux JO pourtant sur cette meme periode le palmeres de la cote d ivoire c est le neant tout court.les seules nations africaines qui peuvent etre compares au cameroun en terme de football sont le nigeria,le ghana et l egypte....la cote d ivoire n etant la que pour amuser la galerie(on ne se souvient que de ceux qui ont ganges).

    si je suis d accord avec vous sur le faite que le cameroun n a pas forcement besoin d un nombre tres important de stades de football,en revanche je ne partage pas votre avis sur les raisons.je pense simplement que les camerounais ont plus urgents comme problemes actuellement.mais plutot que de voir les gens detourner des milliards tous les jours,je prefererais que cet argent soit utilise dans l interet de tous,comme construire des stades.

    et sans oublier de vous rappeller que l entretien de ces infracstitures n est pas la seule affaire de l etat,il appartient aux camerounais de prendre conscience du faite que toutes ces infracstitures sont les leurs et qu ils devraient en prendre soin comme leurs propres maisons.

    Répondre à ce message

    • Le 23 janvier 2014 à 17:33, par sean En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

      Cher lions4ever !
      Désolé de vous dire que l’analyse quevous faites au premier paragraphe n’est pas illustratif des écrits du journaliste relisez le. svp !

      Répondre à ce message

    • Le 23 janvier 2014 à 18:07, par lions4ever En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

      @sean

      sil te plait lis et explique moi ce que ceci signifie.

      « Pas très loin de chez nous, la Côte d’Ivoire, un pays avec lequel nous soutenions avantageusement la comparaison dans les années 70 mais qui nous a lâchés depuis au moins 15 ans, actuellement au pinacle du hit-parade des nations de foot en Afrique. »

      Répondre à ce message

    • Le 23 janvier 2014 à 18:46, par jdaniel En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

      @LEON GWOD
      C’est un peut vrai la cote d’ivoire depasse seulement le cameroun au niveau des auto routes avec le grande ville de ABIDJAN ,en cote d’ivoire tout l’economie et base dans la ville d’abidjan.LA COTE D’IVOIRE a le plus beau reseau routier de l’afrique francophone avec des grande AUTO ROUTES inter quartier et des echangeurs DANS LA VILLE D’ABIDJAN a un systeme d’urbanisation avancee parraport a DOUALA et YAOUNDE.La cote d’ivoire est avancee beaucoup sur le cote CULTUREL et TOURISTIQUE ils ont beaucoup developer ce secteur .Sur le cote infrastructure c’est la meme chose la cote d’ivoire comme le cameroun ont de grandes EQUIPES INTERNATIONALES DE FOOT mais il n’ont pas DE GRANDS STATES ULTRA MODERNE de 60 A 70 MILLES pour leur selection,a part ABIDJAN la CI n’a pas de stade dans les autres villes.Les citoyen camerounais sont les 1er responsables il doivent etre propre ,il faut couvrir les states contre les fortes pluies qui apporte la moisissure et use et ternisse les tribune et entretenir chaque semaine.

      Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2014 à 17:39, par ken(mounam)fils du soleil En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

    Le probleme de notre pays demeurre le meme l immobilisme on reprend tjrs les memes pour les memes resultats.Le president Paul biya dit qu il a un reve pour le cameroun mais choisit il vraiment les hommes qu il faut pourque ce reve devienne realite ?on parle d un prochain remaniment ministeriel on reprendra les memes et pour aboutir aux memes resultats...Manque-t-il de cadres competents au cameroun que neni.Pourquoi le president ne peut il pas aller a l etranger faire rentrer des cadres camerounais pour l aider a realiser son reve qui est de faire du cameroun un pays emergeant le plus rapidement possible.Si ceux qui sont devant se comportent en irresponsables quoi attendre du petit camerounais ?il va prendre la chose publique comme la sienne propre comme il a vu qui donner l exemple ?FAUT CHANGER MONSIEUR LE PRESIDENT IL Y A BCP DE CADRES CAMEROUNAIS COMPETENTS A L ETRANGER qui ne savent que travailler.En 1990 houphouet boigny vit que tous ceux avec qui il travaillait etaient trop corrompus il alla chercher Alassane ouattara actuel president de cote d ivoire a la direction de la BECEAO pour venir le nommer premier ministre et lui laissa les mains libres il forma un gouvernement de technocrates qui sauva la cote d ivoire d une faillite certaine...

    Répondre à ce message

    • Le 25 janvier 2014 à 05:31, par badoupassy En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

      @ken(mounam)fils du soleil, tout ceux qui sont là sont pour la plupart venus de l’étranger.

      Répondre à ce message

    • Le 25 janvier 2014 à 08:37, par ken(mounam)fils du soleil En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

      Oui ils sont venus de l etranger mais ils sont trop marques par le systeme de corruption...Moi je parle d hommes neufs, et pas d hommes tres politiques mais des technocrates, une chose est sure ce ne sont pas les politiques qui vont faire du cameroun un pays emergent...tous nos ministres sont trop politiques travaillent peu barvardent plus.Les camerounais aujourd hui n ont pas reperes,on a besoin de reve comme paul biya nous a fait reve en 1982 lors de son avenement a la magistrature supreme .Un peuple qui ne reve pas est un peuple mort.On a besoin des gens qui vont incarner ce reve.on ne doit pas rever que des bons resultats des matchs de foot on doit aussi rever du devenir du cameroun.

      Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2014 à 18:42, par david thadus En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

    Au cameroun tout est fait pour amuser la galerie, tenez lorsque MTN decide de construire le stade à mbouda, il y a le stade de bafoussam de banego qui est abandonné depuis des lustres, mais personne ni eu meme ne peuvent voir les pouvoirs publics pour mettre les 400millions là pour la finition du stade de bafoussam, on prefère laisser la capitale provinciale, dont évolue au moins 4 équipes de D1 sur un terrain rocailleux a bamendzi, et aller à mbouda construire un nouveau stade au moment meme ou en envoie bamboutos en ligue.
    Voilà LIMBE un tres beau stade avec 0 équipe en D1 alors que les tiko et mount cameroun ont déjà brillé, et que douala qui est proche et sans bon stade a au moins 6 équipes qui vont évoluer a bepanda en d1 comme D2, finalement LIMBE servira donc a quoi à cet instant ?????????????

    Répondre à ce message

    • Le 23 janvier 2014 à 23:19, par petinho En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

      @david
      Aller à l’école c’est bien. La construction du stade de Mbouda était reflechi dans tous les sens et paramètres. Meilleurs recette c’est qui devait aider à construire d autres.
      C’est très impropre de ta tacler MTN dans la politique manageriale et stp tu n’a aucune idée de Banboutos !

      Répondre à ce message

    • Le 24 janvier 2014 à 00:19, par Teddy Fonk En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

      Mon cher, BIYA est la nulleté personifiée. Le pire est qu’il ne fait meme pas de conference de presse, pas meme avec des journalistes taillés à sa mesure pour qu’on sache au moins ce qu’il a dans son cerveau d’autruche.

      Répondre à ce message

    • Le 24 janvier 2014 à 07:09, par moupeka charlie En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

      David Thadus vous n’avez qu’a regarder le tableau de l’élite one. Il ya bien un certain Njalla Quan FC club de Limbe.

      Répondre à ce message

    • Le 25 janvier 2014 à 05:16, par badoupassy En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

      Non seulement il y a njalla kuan qu’il oublie de citer, mais il cite Tiko qui est dans les divisions inférieures et et réalise l’exploit de citer Mount Cameroun qui a disparu. Je doute fort, que tout ceux qui critiquent tout ici soient meilleurs que ceux qu’ils critiquent ici à longueur de journée.

      Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2014 à 21:11, par Bobill En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

    Monsieur Léon Gwod, Il est inéluctable, que la gestion du potentiel des ressources de notre pays ait encore un attardement blâmable, mais même dans les constats les plus délicats, le rationnel analytique doit prôner sur le subjectif émotionnel dans les rapports de cause à effet. Parlez nous de l´imbroglio de la gestion politique de notre football, qui produit dans son worse case un marasme structurel à la Damoclès, mais pas forcément administratif, car tout édifice étatique construit dans une région du Cameroun est avant tout une propriété de la commune dans laquelle l´édifice est construit. Ainsi les stades Amadou Ahidjo et de la réunification, pour ne que citer ceux là, sont les propriétés des mairies d´Essos et de Bépanda. Est-ce que ses communes ont les moyens financiers d´une politique de gestion et de restauration ? Je dirais non. Et pourquoi ? Tous ces stades ont des directeurs administratifs, qui ne reconduisent pas les recettes de ses stades dans les caisses des communes, mais plutôt dans les caisse de l´état. On n´enterre pas le lapin dans une motte de poivre pour organiser ensuite un requiem superflu. On se sonne le ndomba produit à cœur joie avec des adjuvants adéquats. Il faut une entente tripartie entre L´état, les Communes et la Fécafoot, qui doit aussi être la première gérante des stades et endosser les amortissements dégressifs et les restaurations.

    Répondre à ce message

    • Le 23 janvier 2014 à 21:13, par Bobill En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

      Restaurer oui, mais pas dans un marasme structurel, car il faut prévoir des aires de jeux d´emprunt pour les compétions internationales et en dehors de Mfandena, il fallait d´abord un édifice d´accueil aux normes Fifa, que Douala ne remplissait plus. Jouer à Roumdadja est la chronique d´une mort subite annoncée et cet essaie proctors CB12 n´a ni réussit à Canon et encore moins aux Lions à cause des périodes choisies. Bref réclamer des restaurations sans comprendre les processus relatifs à la décrépitude des édifices est aussi un aveu d´impotence dans l´exercice du métier, car les journalistes sont avant tout les éducateurs du peuple. Pire que le devoir imparfait, que tu nous présente est la conclusion que la restauration des anciens stades additionné à deux stades d’appoint seraient largement suffisants pour les besoins actuels et à long terme et témoigneraient de la circonspection de l’État en matière de dépense des ressources publiques. Serais-tu devenu dans ta crainte de bousculer ton ciboulot un expert en analyse des objectifs étatiques dans les processus de développement communautaire du football ?

      Répondre à ce message

    • Le 23 janvier 2014 à 21:23, par Bobill En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

      18 clubs de 1re division, et peut être 20 de 2e sans compter les ligues régionales pour combien de stades Léon Gwod ? De quelle étude de faisabilité tiens-tu ta conclusion ? Quelle misère analytique !!! Pour équiprobabilité comme nous ne somme que dans la spéculation, Il nous faut au moins 10 stades de 50 000 places assise dans les 10 provinces du Cameroun pour prétendre un jour à organiser une Coupe du monde au Cameroun. Au delà de la construction des stades, il y a aussi la construction des infrastructures routières et la lutte contre le manque d´emploi que le Cameroun essaie tan bien que mal de résoudre et tu ne vois pas tous ces aspects !!! Pour qu´il y ait un bon fonctionnement de nos structures politiques, administratives et financières, nous devons tout simplement décentraliser les pouvoirs, sans oublier de contrôler toute entreprise pour éviter le libertinage et la piraterie des revenus financiers. Mr Léon Gwod, je ne veux pas tirer sur vous au canon géant comme dans la sortie médiatique de Roger Milla, mais appliquez vous un peu.

      Répondre à ce message

  • Le 23 janvier 2014 à 22:45, par kolo mama En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

    les autorités sportives du cameroun devraient faire preuve de courage et de dignité pour signifier aux chinois que ce genre de stade ne convient plus au pays des lions en 2014
    stade aux gradins non couverts dans des régions où il pleut 10 mois sur 12 dans l’année,
    même pas une cachette pour une autorité qu’on pourrait inviter pour remettre un trophée :
    quel spectateur voyant le ciel s’assombrir pourrait se rendre dans un tel stade ?
    est-ce parce qu’on n’a pas de stade depuis 1972 qu’on doit accepter du n’importe quoi en 2014 ?

    Répondre à ce message

  • Le 24 janvier 2014 à 04:51, par longasse En réponse à : Des stades, pourquoi pas ?

    franchement ! si on dit que le stade ci est fini, alors c’est qu’il n’est pas bien fini. aucune couverture ? finalement on est plus content. ce n’est simplement pas sérieux.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon