Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Chronique : Happi Tendresse

Cujus de virtute quia multi dixere praetereundum puto (Salluste, Catilina)

Je crois fermement, contrairement à Salluste, qu’il faut toujours parler de la vertu, même dans notre pays où le sens du devoir, l’avatar ultime de la vertu, n’a aucun sens pour personne. Peu me chaut le degré de moralité avec lequel les princes du pays conduisent les affaires publiques. Ce qui est intéressant, c’est l’apathie avec laquelle des populations entières se résignent à l’échec et l’attendent même avec une certaine délectation.

Le 5 mars 2018

Il est possible, chez nous, d’exciper de cette apathie populaire pour expliquer la banalité des manquements au sens du devoir. L’échec n’entraîne aucune sanction et n’a d’incidence ni sur le nom ni sur la réputation.

Autrement, comment expliquer la bienveillance et les bonnes manières qui sont réservées à M. Dieudonné Happi, chef d’une énième Normalisation, que l’échec consommé devrait obligatoirement classer parmi les lamentables normalisateurs qui l’ont précédé depuis Maha Daer. Un grand acteur de la scène du foot trouve qu’il a bien fait ce qu’il avait à faire ; un de nos journalistes d’habitude circonspect et plutôt critique est même allé jusqu’à laisser entendre que la prorogation attendue du mandat de M. Happi se ferait à l’insu de son plein gré et de son libre arbitre. Il a été forcé, le pauvre ! Rien que ça…

Jamais, de mémoire d’observateur du foot au Cameroun, je n’ai vu mouilleur reçu avec tant de vuvuzelas et de youyous. Il s’agit pourtant du même Happi, Dieudonné, avocat de son état, qui montrait ses biscotos le jour de sa prise de fonction et qui, la main sur le cœur, promis juré, s’engageait pompeusement à faire son travail dans les délais, sans prorogation. La donne aurait changé entretemps,
dit-on. M. Happi a bien sûr fait son travail, mais voyez-vous, la FIFA aurait décidé que l’État indépendant du Cameroun devait d’abord modifier sa Constitution avant de donner son imprimatur. Monsieur
Happi, un de nos hommes de loi les plus en vue, ne savait donc pas, en acceptant sa mission et les délais prévus, qu’il est préférable que les textes juridiques de la Fécafoot cadrent avec la loi fondamentale
du Cameroun. C’est ce qui s’appelle gâter son nom.

Revenons au sens du devoir. M. Happi ne savait peut-être pas tout au début de sa mission, mais il a bien dû se rendre compte, au cours des six derniers mois, qu’il allait droit au mur. On eût attendu d’un homme de vertu, donc de devoir, dans de telles circonstances, qu’il démissionnât. En ne démissionnant pas, M. Happi s’est menti à lui-même et nous a trahis, nous tous qui avons cru en lui. L’occasion aurait été bonne de faire une scène et de dire enfin, publiquement et avec fracas, que la Fécafoot n’est ni réformable ni refondable et qu’il était temps de cesser d’appliquer des cataplasmes sur une plaie inguérissable.

Mais, hélas ! M. Happi n’a pas eu les cojones suffisamment trempés, bien content de s’agripper à un strapontin qui, ma foi, doit quand même permettre de mettre du beurre dans les épinards. Je sais que M.
Happi sait qu’il a mouillé. Ce n’est pas pour rien qu’il rase les murs depuis un certain temps. Mais c’est rien : qu’il persiste et, d’ici les premières mangues, il va susciter le même dégoût que M. Owona.

Léon Gwod


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 10 mai à 10:37, par martelonana79 En réponse à : Chronique : Happi Tendresse

    Puissance dont parce que beaucoup d’hommes en passant
    Salluste, Catilina
    Mr vous ne savez que écrire vous avez occuper des hauts postes vous retrouver a écrire des torchons.
    sed non potest
    Henri Martel

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 23:47, par Patrick En réponse à : Chronique : Happi Tendresse

    Domenech, Troussier, Kaham ne sont pas assez bons pour devenir prochain entraîneur des lions. Happi s’il vous plaît appelez-nous Luis Enrique, Micho ou Mboma.

    • Le 12 mars à 07:47, par Andre En réponse à : Chronique : Happi Tendresse

      Enrique hein tu pense que il acceptera de venir travailler avec une direction comme sa ??? Mise à part si il met l’es chose au claire dès le départ

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 10:30, par pat2lyon En réponse à : Chronique : Happi Tendresse

    « M. Happi n’a pas eu les cojones suffisamment trempés ».
    Mr Leon Gwod, comment veux-tu qu’il ait des cojones alors même qu’il est le bras armé d’un individu sans couille et qui s’en sert pour régler des comptes personnels, au détriment même de son propre pays.
    Tombi et Iya étaient peut-être des « monstres illégitimes », Mais personne ne nous enlèvera les CAN remportées sous leur règne. Happi est la « vertu personnifiée », mais paradoxalement, travaille pour un individu ténébreux qui s’est allié avec les ennemis du Cameroun pour régler des comptes personnels, quitte à compromettre l’organisation de la CAN chez nous.
    L’histoire jugera.

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 16:17, par la logiciel football En réponse à : Chronique : Happi Tendresse

    football et faux

    Répondre à ce message

  • Le 6 mars à 03:46, par CitéU_NgoaEkelle En réponse à : Chronique : Happi Tendresse

    LEs Kmeruineurs adorent BAVARDER et ce Mr GWOD en fait partie. Lorsque ce sont ses gens à lui il pond des eloges, quand il est contre quelqu’1 il refait l’inverse, il pond des sornettes. Cela fait plus de 20 ans que la FECAFOOT est pourrie comme le poisson et sa tête pue. On aurait dû peut etre simplement dissoudre la fecafoot et creer 1 nouvel organisme de foot avec de nouvelles lois et des hommes neufs, 1e nouvelle affiliation à la fifa mais dommage cela ne marche pas ainsi.. il y a justement la fifa. Qui parle d’independance ? Si nous l’etions, pourquoi sommes nous si pauvres et tres endettés ? Pourquoi n avons nous pas notre propre monnaie, Pourquoi les dirigeants de ce pays vendent le pays aux etrangers... Independance oui !!! Attendez encore 6 mois, on verra. Apres moi je pourrai juger Me Happi et sa clique, cela ne sert a rien de trop vite courir.. Meme Abdourhamane le sait, il observe.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 23:37, par Patrico En réponse à : Chronique : Happi Tendresse

    Si Maitre Happi a pu mettre à jour les textes de la fecafoot , force est de constater qu’il a lamentablement échoué sur les 2 autres missions à lui assignés à savoir
    1- Gérer les affaires courantes (Organiser le championnat amateur)
    2-Surtout organiser les élections à la fecafoot.

    En homme de loi qu’il est , il devrait tout simplement déposer son tablier, car , comment peut il se faire embarquer dans cette histoire de la Fifa qui conditionne désormais la tenue des élections a la fecafoot par le changement de loi (relatif à la CCA)par l’assemblée d’un pays souverain, c’est inacceptable , ce pays le Cameroun n’a décidément aucun homme d’honneur.
    La vrai raison pour laquelle Happi signe l’indien,c’est le contrôle des rentes du recrutement du nouveau sélectionneur des lions indomptable. Petit avocat ce monsieur !

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 20:52, par bamyaben En réponse à : Chronique : Happi Tendresse

    Monsieur Léon Gwod, il faut avoir du culot pour pondre ce brûlot de son esprit et surtout de le publier.

    Vous, certains camerounais, sans foi ni lois n’avez pas froid aux yeux de ternir injustement le travail ou l’image de certains de nos compatriotes dignes, droits et intègres. Ce que vous faites est de l’affabulation.

    La mauvaise foi ne se présume pas, elle se prouve et vous faites preuve d’une mauvaise foi sans pareil en niant des évidences qui ne sont autres le jugement de Me Dieudonné Happi par ses pairs.

    Voici ce qu’avait déclaré le Directeur de développement Afrique Caraïbes pour la Fifa concernant la prorogation de la mission du Comité de normalisation : « La Fifa est fière du travail abattu par le Comité de normalisation qui a tenu compte des contributions de tous acteurs du football camerounais (…) C’est la Fifa qui nomme le Comité de normalisation et c’est elle qui décide de quand leur mandat s’arrête ».

    • Le 5 mars à 21:01, par bamyaben En réponse à : Chronique : Happi Tendresse

      Voici Les deux raisons de la prorogation du mandat du Comité de normalisation de la Fécafoot selon Veron Mosengo Omba, le chef de la délégation de la Fifa :

      - La première : La Fifa entend de prime abord procéder à un audit financier des comptes de la Fécafoot et cet audit concerne les 23 mois de gestion de l’Exécutif conduit par Tombi A Roko, et des dix premiers mois de gestion du Comité de normalisation de Dieudonné Happi.

      - La deuxième raison est que la Fifa souhaite voir modifier l’alinéa 2 de l’article 44 de la loi N°2011/018 du 15 juillet 2011 relative à l’organisation et la promotion des activités physiques et sportives qui dispose que : « en cas d’épuisement des voies de recours internes à la Fédération, l’une des parties peut, en dernier ressort au plan national, saisir la Chambre de Conciliation et d’Arbitrage instituée auprès du Comité national olympique et sportif du Cameroun ».

      Comparer le travail de Happi à celui d’Owona est indécent et irrévérencieux du travail abattu en six mois par Happi ce qu’Owona n’avait pas pu faire en trois ans. Happi n’a pas échoué dans sa mission qu’il a parfaitement conduite et il ne peut pas se substituer ni à l’audit financier de la Fifa ni à l’Assemblée nationale camerounaise. Bravo et grand merci à Monsieur Happi pour le bon travail accompli en six mois.

    Répondre à ce message

  • Le 5 mars à 18:41, par Monkey D. Cabi En réponse à : Chronique : Happi Tendresse

    il ne fout absolument rien ce mec
    a quoi nous sert il ?
    après Owona c’est lui maintenant ?
    vas y Abdouraman

    • Le 5 mars à 19:26, par Monkey D. Cabi En réponse à : Chronique : Happi Tendresse

      Et on aime trop ca au cameroun
      quelqu’un a un temps pour faire quelque chose, il ne fou absolument rien et on prolonge son temps
      c’est pour faire quoi ?
      s’il ne pouvait rien foutre, il n’avait qu’a démissioner
      j’en ai marre de ce genre de pratique
      et la FIFA encourage n’importe quoi

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon