Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

La question d’indentité dans le football

Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

Camfoot

La philosophie de jeu, la question d’identité, et la préservation des acquis sont des notions abstraites que n’ont pas encore pu intégrer les fédérations africaines. Pourtant, dans une institution comme le Barça par exemple, les entraîneurs peuvent changer, mais la philosophie de jeu, celle qui a été initiée par le théoricien du football total, le néerlandais RINUS Michels en 1971, et son successeur Johan CRUIJFF restera toujours la même, alliant courtes passes, pressing, récupération et conservation du ballon, jeu à une touche, circulation rapide du ballon, mouvement perpétuel des joueurs, couverture mutuelle et utilisation des ailes pour une occupation maximale du terrain.

Le 15 janvier 2019

Camfoot.com avait publié cet article de l’Avocat en droit et Historien du Football, Me Claude Kana dans lequel il dressait les responsabilités que devrait assurer la Direction Technique Nationale pour le rayonnement du football camerounais. Avec l’élection de Seidou Mbombo Njoya comme président de la Fécafoot, la DTN est revenu aux devants de la scène et a pratiquement revisité notre article publié le 13 juin 2012. Étant redevenu d’actualité, nous le republions dans son intégralité.

En France, sous l’égide de José ARRIBAS, Jean-Claude SUAUDEAU et Raynald DENOUEIX, le FC Nantes a développé un jeu vif et technique fondé sur le mouvement collectif et la rapidité d’exécution surnommé « jeu à la nantaise ».

Et le rapport avec les Lions Indomptables ? Vous me direz ! En effet, depuis trois décennies, ils sont connus en Afrique et partout dans le monde comme une équipe robuste, athlétique, au mental en acier, basée sur une assise défensive solide, imprimant volontairement à ses matchs un rythme de torpeur, quelque chose de difficilement définissable que les adversaires ont du mal à réaliser, se demandant seulement à la fin du match comment ils s’y sont fait prendre. Un jeu difficile à lire, un étau qui se resserre lentement, mais inexorablement et surtout à un rythme anesthésiant. Voilà les qualités qui ont fait la force du Cameroun, bref, l’ADN des Lions Indomptables. Ils ont d’ailleurs remporté la CAN 88 au Maroc avec juste quatre buts marqués, parce que la défense était infranchissable, ou fini la Coupe du Monde 82 avec un seul but encaissé. Et je pense que lorsqu’un nouvel entraineur arrive au Cameroun, le DTN doit, en tant que le garant de la continuité, lui exposer ce mode de fonctionnement qui nous est propre et qui constitue notre identité de jeu.

Malheureusement, en 2010, je suis persuadé que si le Cameroun a échoué en Angola et en Afrique du Sud, c’est parce qu’à ce niveau, la DTN s’est avérée défaillante. En effet, pendant que toutes les équipes qualifiées pour la CAN réunissaient les joueurs pour le stage préparatoire dès le 26 décembre, Paul LEGUEN, à partir des plateaux de Canal+ où il commentait le boxing day, expliquait que 5 jours de préparation seraient largement suffisants. Or, je n’ai entendu personne lui dire que c’était inimaginable, et irrespectueux pour la CAN. Le regroupement se fera finalement à Yaoundé le 6 janvier 2010, suivi d’un voyage pour Nairobi. En estimant qu’une préparation de 5 jours était suffisante, l’entraineur a décidé de laisser les joueurs le plus longtemps possible dans leurs clubs, et certains, en vadrouille au Cameroun pendant les fêtes de fin d’année. La suite, on la connaît. On a vu l’entraineur des Lions procéder à 3 remplacements à la mi-temps de chaque match, et ne trouver un semblant d’homogénéité que lors du 4e match. Pourtant, à son retour, il a dit que si c’était à refaire, il recommencerait encore sa préparation le 7 janvier pour une équipe qui jouait son premier match le 12. Personnellement, j’ai été choqué. J’aurai souhaité simplement qu’il dise « Oui, j’ai un peu sous-estimé le niveau de la CAN » ou « Mes contraintes avec Canal+ ne me laissaient pas la possibilité de faire autrement ».

Autre comportement très surprenant, en 21 matchs à la tête des Lions Indomptables, Paul LEGUEN n’a jamais aligné 2 fois consécutivement la même équipe. Le faisait-il sciemment ? S’en est-il rendu compte ? Comment trouver l’homogénéité en laissant MATIP sur le banc à tous les matchs de préparation pour le propulser titulaire dès le premier match de coupe du monde ? S’est-il soucié de la responsabilité qui était le sienne de protéger ce gamin ? En tout cas, son échec en Afrique du Sud avec les Lions, incapables de glaner le moindre point me rappelle un autre entraineur français, Henri MICHEL qui a échoué en 1994 pour n’avoir jamais pu s’imprégner des spécificités de jeu du Cameroun. Or, la DTN, contrairement à ce qu’on a pu voir ces dernières années doit guider l’entraineur, lui raconter l’histoire des Lions pour lui permettre de s’adapter, surtout s’il vit en Europe comme c’est devenu le cas toutes ces dernières années. Au moins sur ce plan, on pouvait voir du positif dans la nomination de Denis LAVAGNE.

Le DTN, sauf si je me trompe est censé établir une politique générale cohérente afin de permettre, à la manière du Barça une imprégnation de la tactique commune à toutes les catégories et aux entraineurs de mieux s’incorporer dans le contexte local. Or, comment en est-on arrivé à laisser Paul LEGUEN aller jouer le 4-3-3 en coupe du monde ? Je ne l’ai pas compris, et je ne le comprendrais sans doute jamais. Si on avait pris un pari qu’on terminerait dernière des 32 équipes qualifiées, on ne s’y serait pas pris autrement. Pour réussir la performance de 1982, Jean VINCENT alignait une défense de 5 joueurs (Kaham – Njéya – Aoudou – Onana – Mbom) et un milieu défensif de trois joueurs (Kundé – Abéga – Mbida), un milieu offensif, Tokoto et un attaquant, Roger Milla. Ce système ultra-défensif nous a privés d’une qualification certaine en 1982, mais il permettait au moins d’éviter des défaites. En 1990, Valery NEPOMNIACHI alignait Tataw – Ndip – Massing – Ebwéllé en défense, mais avec 3 milieux défensifs, Kana Biyik – Kundé – Mbouh, Makanaky et Mfédé en milieu offensif et Omam Biyik en attaque. En 2000, LECHANTRE avait un milieu de 5 joueurs, Geremi – Etame – Foé – Olembé – Womé. Aller en coupe du monde jouer les Pays-Bas en 4-3-3, qui pis est en mettant Samuel ETO’O sur le côté porte un nom : C’est du SUICIDE.

Entre le Samuel ETO’O qui joue avant-centre au Barça et marque 42 buts en une saison et celui qui joue sur le côté à l’Inter et marque 16 buts, Paul LEGUEN a choisi le second. Pas surpris qu’il se retrouve à Oman. Malheureusement, dans son suicide, il a entrainé le Cameroun, sans que ses supérieurs ne lui aient dit à aucun moment qu’on allait droit au mur. Le meilleur entraineur, c’est celui qui a une maîtrise complète des qualités de ses joueurs, qui sait tirer le maximum de chacun et qui est capable de les faire cohabiter. Quand LEGUEN disait qu’il aligne chaque joueur au poste qu’il occupe en club, je trouve cela affligeant. C’est le modèle d’entraineur rigide, incapable de s’adapter et de sentir les coups. Le Cameroun a connu des ailiers comme NGUEA Jacques et Paul BAHOKEN, Bonaventure DJONKEP et Ernest EBONGUE. Les derniers étaient Salomon OLEMBE et Rudolph DOUALA MBELLA. Comment peut-on jouer le 4-3-3 lorsqu’on n’a pas de joueur de couloir ? Par delà le système de jeu, qui à lui tout seul ne suffit pas pour gagner une compétition, c’est le problème de l’identité du jeu des Lions Indomptables même qui doit être posé. Depuis l’ère LECHANTRE qui avait appliqué le 3-5-2 avec succès (repris par Schaefer), nul ne peut dire aujourd’hui quel est le système appliqué. Tout comme, il y a des joueurs qui sont à l’équipe nationale depuis 5 ans, dont personne ne peut dire avec exactitude quel est leur meilleur poste. Plus que jamais, la DTN doit œuvrer pour permettre au Cameroun de conserver son identité, car Chelsea n’aurait pas pu battre le Barça en jouant le jeu du Barça.

Claude KANA, Consultant.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 15 janvier à 20:16, par kelkemots En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

    Ce serait bien si on arrivait à créer effectivement un ADN des Lions, solide défensivement, difficile à lire pour l’adversaire, et capable de se projeter rapidement vers l’avant.

Avant les gars jouaient lentement, cassaient le rythme, notamment contre les grandes équipes européennes, parce qu’ils n’arrivaient pas à suivre les relances incessantes en face, du fait de leurs habitudes du championnat local.

    

Aujourd’hui, ils ont la possibilité de jouer vite, mais ils gâchent 90 % des contre-attaques possibles, en tournant sur eux-mêmes au milieu du terrain, en revenant vers le gardien par d’incessantes passes en arrière. Ou en abusant des passes d’appui.

    C’est pourtant bel et bien possible de changer de style de jeu. L’Espagne de 2008-2012 l’a prouvé, en quittant sa furia-panache des années 80-90 qui ne lui valait que des victoires sans lendemain, pour le tiki-taka qui a marqué une époque.

    Répondre à ce message

  • Le 15 janvier à 20:16, par kelkemots En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

    Monsieur Kana, votre article est intéressant. Ça se confirme par les réactions qu’il suscite. Je dois dire que je suis plutôt d’accord, avec la contribution de Sagafoote quand il écrit que « l’identité du football camerounais n’existe pas... » C’est-à-dire qu’elle est encore à construire.
    Après il vous reproche de chercher des boucs-émissaires : je ne le suis pas jusqu’à là-bas... (c’est un autre problème).

    Votre description des équipes du Cameroun passées, est assez juste. Mais était-ce le fruit d’une identité volontairement mise en place ?

    Ceux qui ont vécu les matchs de 1982 en direct, me comprendront quand je dis que la lenteur prudente des Lions, nous exaspérait à l’époque.
 Parce qu’on avait le sentiment qu’en poussant un peu, ils pouvaient créer une grande histoire. Je n’ai pas envie d’un « ADN de lenteur » et de condition physique, surtout quand « condition physique » ne signifie pas capacité à imprimer du rythme au match, mais seulement corps musclé. 

Une chose que j’ai appréciée dans le jeu des Lions ces dernières années, c’est la capacité de beaucoup, à jouer sur un rythme soutenu, pendant
    90mm. Une qualité que n’avaient pas leurs aînés, même les plus glorieux. Or « la vitesse est la reine des batailles » : ce n’est pas de moi. C’est une formule qu’on trouvait dans la publication annuelle - L’année du football de Jacques Thibert - à l’époque de Cruijff et du football total, dont vous parlez justement.



    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2012 à 06:42, par L´indomptable En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

    @ Birago

    mon frere, dans ta longue explication, tu as dit une chose tres vraie et je me permets ici de souligner l´importance. Tu ecris : « Pourtant la France, quoique championne en CM moderne (à domicile cependant) n’est pas reine du foot, ni en Europe ni dans le monde, surtout en jugeant par ses propres problèmes autour et après la CM2010 en Afr. du S. et le niveau actuel de son championnat national. Donc citer constamment ce pays, ses modèles et us footballistiques, et y recruter plus qu’ailleurs nos joueurs et, pire encore nos entraîneurs (surtout dernièrement) parmi ses brouillons n’est selon moi, ni pertinent, justifiable ou profitable (en argent, ambitions ou succès)..... »

    Tu ecris exactement le point par ou pechent nos dirigeants dans la politique de notre football. Ce terme meme DTN est purement fracais. En Allemagne, en Espagne, on parle de Directeur Technique de la federation. Pour moi, c´est le terme approprie. Je suis du point de vue de Mr Kana lorsqu´il dit que la Direction technique de la federation devrait etre la garante de l´ADN de notre football. Un entraineur est libre de choisir son systeme de jeu avec des joueurs dont il dispose. Mais il serait intelligent de sa part de se referer a cette DTN pour connaitre l´historique de notre football. Si Leguen avait ecoute les camerounais, on aurait pas connu les naufrages en Angola et en Afrique du Sud. Jouer en 4-3-3 etait suicidaire avec le groupe qu´on avait a cette epoque. Le seul joeur de couloir (Njoyi) avait ete simplement ecarte.

    Jusqu´a une epoque recente en France, tous les entraineurs de l´equipe de France etainet issus de cette fameuse DTN. C´est meme ce critere qui a ete favorable au choix de Domenech.

    De grace chers Africains, arretez de vous referer a la France. Ce pays quoique champione du monde n´est ni un modele en Europe ni dans le monde lorsqu´on parle de football. L´uruguay ayant ete championne du monde avant elle. La France vient d´ailleurs d´etre depasse par le Portugal au niveau de l´indice UEFA. Son championat a un niveau mediocre. D´ailleurs il n y a que les Africains et certains pays asiatiques qui en achetent les droits televises. Les chaines de television anglaises, allemandes ne montre qu´a peine le championat francais.

    Nous devrions nous tourner vers des entraineurs locaux pour diriger nos equipes nationales. De grace prenons exemple sur les sud americains. Toutes les equipes nationales en Amerique du Sud sont dirgees par des sud americains....Les recents parcours et le jeu pratiques par le Chili et l´Uruguay a la derniere CM devraient nous servir de lecon....Arretons de recruter des entraineurs chomeurs francais qui ne valent absolument rien....Posez vous la question de savoir pourquoi aucun entraineur francais n´ait jusqu´ici gagne la ligue des champions et qu´Arsene Wenger (pour qui j´ai beaucoup de respect) est le seul entraineur francais qui ait entraine jusqu´ici dans un grand club au niveau europeen. Hormis lui aucun n´entraineur francais n´est parvenu a entraine un club du top 5 que ce soit en Angleterre, en Allemagne, en Espagne, en Italie. Lorsque sait que Wenger est alsacien et que l´Alsace ait ete dans le passe appartenue a l´Allemagne.........Cherchez l´erreur. Wenger parle d´ailleurs tres courament l´allemand et surtout sans accent........

    • Le 14 juin 2012 à 09:34, par julien En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

      L imdomptable je ne comprend pas bien le sens de ton post jai lu reelu sans vraiment comprendre loin d une polemique c est une demande au football africain de pas copier la france c sa ?

    • Le 14 juin 2012 à 12:22, par L´indomptable En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

      @ julien

      c´est entre autre de ca dont il s´agit. Nous devrions nous appuyer sur nos qualites pour preserver l´ADN de notre football. La DTN doit etre le garant de cette philosophie car elle devrait hautement etre impliquee dans l´elaboration politique de formation dans les categories jeunes.

      A mon avis nous Africains devrions prendre exemple sur les sud americains au lieu de s´appuyer sur des entraineurs etrangers (notament francais pour ce qui est de l´Afrique soit disant francophone) qui non seulement sont mediocres mais aussi qui denaturent notre football au niveau de nos equipes nationales......

      Comme l´a si bien dit un intervenant ici, arretons de nous referer a la France. Elle n´est ni une reference en Europe et dans le monde malgre le fait qu´elle soit champione du monde......

    • Le 14 juin 2012 à 14:22, par julien En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

      En meme temps cher indomptable on ne peu ne pas se referer a la france car au point de vu formation c une reference mondial apres la coupe du monde 1998 tout le monde est venu comprendre les methodes a la francaise meme si aujourdhui avec la fuite de talent et le manque de moyen je pense que c un exemple de formateur et je pense que nous devons essayer de copier car notre generation2000 avait une base qui venait des brasserie mais depuis on na perdu sa aujourdhui Tu me parles des sud americains ok mais eux ont des championats pro pas celui que l on na sa ve dire qu il on une culture footballistique plus avancer je pense que nous devons former les jeunes les educateurs pour avoir un certains niveau et relever notre championat nationale pour que ces jeunes qui sortirons des centres de formation puissent eclorent le moment venu JAI poser la question a lechantre une fois ce qu il fallait faire pour que l afrique puisse un jour gagner une coipe du monde il m a dit il faut former a partir de la base les educateurs avec et les infrastructures c sa notre souci en afrique je pense en mon humble avis frere

    • Le 15 juin 2012 à 04:36, par L´indomptable En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

      @ julien

      je partage parfaiement ton point de vue pour ce qui est de la formation des formateurs. C´est un aspect qui malheureusement est neglige en Afrique. La formation basique des le bas age est tres importante. Lorsqu´elle est ratee, cela a surement un impact nefaste sur la carriere du jeune footballeur. Je pense que l´un des problemes auquels sont confrontes les jeunes africains lorsqu´ils signent en Europe est celui la. Ils leur manque certains fondamentaux. C´est la raison pour laquelle certains sont obliges de diminuer leur age avant de signer dans des clubs professionels.

      Pour ce qui est de la France 98, j´aimerais attirer ton attention sur un fait tres important. Regardes bien la listes des joueurs francais de 98 et les clubs dans lesquels ils jouaient a cette epoque. Tu remarqueras que la grande majorite de ses joueurs jouaient dans le championat italien. La bas, c´est une autre culture de football basee sur une bonne assise defensive et une culture tactique tres rigoureuse. Jacquet s´est base sur ces principes pour batir son equipe et a raison vus que la grande majorite de ses potentiels titulaires jouaient en Italie.
      Je ne remets pas en cause le systeme de formation a la francaise. Pour moi elle a perdu de sa superbe depuis belle lurette. D´ailleurs ils sont entrain de vouloir changer leur politique de formation. Les joueurs francais qui reussisent a l´etranger sont ceux qui y arrivent avec une certaine maturite non seulement footbalistique mais aussi au niveau de l´age. Combien de jeunes francais issus des centres de formation qui signent a l´etranger reussisent une grande carriere ? On les compte a peine sur les doigts d´une main.

      Les sud americains conservent leur ADN footbalistique non seulement par le niveau de leurs championats professionels plus ou moins eleves mais et surtout aussi parce qu´ils investissent dans la formation des formateurs et ont un football de jeunes assez developpe. Les entraineurs nationaux etant sud americains s´appuient sur ces bases. C´est cet exemple que nous devrions suivre en Afrique.....

    • Le 15 juin 2012 à 07:36, par julien En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

      Cher frere ont est unanime que la formation c essentielle dans le foot mais malheuresement chez nous elle n existe presque pas le football des jeunes je crois est suspendu pour le controle des ages je crois mais pendant ce temps l argent que la fifa donne pour se football des jeunes va ou ?bref pour ce qui est des sud americains ils ont leurs adn et ne copie pas oui mais c est du aux moyens qu ils ont on ne peu rien sans les moyens et surtout une bonne politique chez nous c tout dans la course a la richesse regarde l equipe actuel du cameroun combien on commencer a etre former chez nous ? C pour te dire que on est tres loin d avoir compris le football des jeunes c est essence du football chez nous tu vois des jeunes de 10ans a qui on met la pression de la victoire certe il faut les apprendre deja a gagner mais a cette age la il faut deja insister sur la notion de plaisir je rois que sur le oup te d accord avec moi mais malheuresement toi comme moi ont ne peux rien on regarde et a un moment on va lacher mais parfois je me pose la question s il aime vraiment ce football la

    • Le 15 juin 2012 à 08:59, par L´indomptable En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

      @ julien

      mon frere, le fait que nous contribuons a ce forum pourrait aider ceux qui decident a prendre de bonne decisions. Esperont au moins qu´ils lisent les articles publies ici et les reactions des uns et des autres. C´est aussi par des contributions aussi modestes soient elles qu´on pourrait faire bouger les choses.

      J´ai une vision de ce que pourrait etre notre football, la maniere par laquelle nos equipes pourraient etre managees. Les dirigeants de clubs en Afrique pour la plupart manquent des qualites en matiere de management du football ; les clubs sont mal structurees pour la plupart. J´aimerais apporter ma modeste contribution au relevement de notre football par des actions concretes (par le biais d´un projet qui est actuellement en gestation) qui par la Grace de Dieu verra le jour....Je ne pretends aucunement a un poste de responsabilite a la Fecafoot ou autre structure. Notre football a besoin des initaitives privees fortes pour se relever. Mon idee est de repenser le football autrement que ce qu´il est fait en ce moment dans notre pays.....

    • Le 15 juin 2012 à 09:29, par julien En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

      Cher frere c tout ce que je peux te souhaiter si ton projet peu aboutir sa donnerais un bon coup de bien a notre football car dieu seul sait qu il a vraiment besoin c est en bougeant comme tu le fais frere que les choses changerons et jespere que tu te feras une place moi de mon cote jai jouer longtemps au football pendant 22ans 10ans au pays et 12ans a l exterieur je pense avoir un mot a dire mais voila chez nous c les handballeurs qui dirigent le football avec les volleyeurs mais mon frere ne lache pas ouvre les portes et jespere que tu t en sortiras c tout le mal que je puisse te souhaiter frere indomptable

    • Le 15 juin 2012 à 10:19, par L´indomptable En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

      Merci mon frere. Le Cameroun est une terre benie de football. Nous avons un potentiel footbalistique enorme. Il suffit de le developper. Pour cela il faut une politique sportive coherente, des idees nouvelles et des personnes integres, patriotes qui aiment le football.

      Iya et sa clique ont decide de tuer notre football. Mais il ne mourra pas. Le Cameroun reviendra tres fort sur la scene internationale. Je suis plus qu´optimiste malgre les difficultes que nous rencontrons aujourd´hui.......

    • Le 15 juin 2012 à 10:33, par julien En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

      IYA partira et notre football restera c sur quand on me parle du football camerounais je pense tjr a omam quand il a marquer face a grobelard en 1993 jai vu des gens pleurer de joie jai vu notre peuple ivre de bonheur on etait uni comme un seul homme c se jour la que jai compris c koi le football pour un camerounais c la drogue du peuple et iya veut nous rendre fou en nous privant de notre fierter quand le cameroun joue le vole les agressions s arrete on vibre a l unisons aujourdhui quand je vois l etat de notre sport roi jai la peine meme la qualiter des joueurs je ne suis pas de ceux qui pensent que c etait mieux avant car quand je voyais notre defense a l epoque ndip massing tataw ebwele aujourdhui avec mbia nkoulou bedimo chedjou techniquement c mieu mais les anciens avaient la foi meme aujourdhui je rencontre des guineen qui me parle de ndip akem victor en 1990 c pour vous dire un sacrer guerier

    Répondre à ce message

  • Le 15 juin 2012 à 07:01, par francis 9 En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

    certes je remarque une part de verite dans ce qu’il ressort de vos analyses , mais je trouve qu’il serait raisonable de cerner les problemes qui minent notre cher football( qui est synonyme d ’unite nationale) a bras le corps .Une equipe nationale de football meilleure fut elle ne peut pretendre etre championne du monde si elle n’a pas une bonne politique de la formation des jeunes (formateurs qualifies, structures adequates ...)JE ne sais si besoin serait de citer ces pays qui ont vite compris ; l’italie , la france, l allemagne et le dernier en date est l espagne qui est champion du monde et d europe en titre et donc les clubs representent les meilleurs EQUIPES AU MONDE Sur ce constat, il est judicieux de dire que nos centres de formations meritent d etre encadres vu la proliferation des centres de formations qui fleurissent chaque jour et donc nul n ignore le bussiness que cela comporte et qui constitue un autre debat raison pour laquelle je rejoins mon cher SAGAFOOTE pour son analyse.NUL n ’ignore que tout cela passe par une bonne formation des formateurs et je tiens a saluer le travail effectue par ROBERT CORFU sur ce plan . Le developpement du football ne trouvera son salut s’il Y une bonne gouvernance , la transparence dans la gestion du football ; la separation des taches entre le MINSEP et la fecafoot . Face a ces multiples problemes , la FECAFOOT est elle capable de gerer le football camerounais sans l ’INGERENCE du MINSEP qu i en a fait un instrument politik et qui investit financierement ? le football camerounais est il pret au professionalisme sachant que nous manquons cruellement de structures ? quelle politik l ’etat devrait avoir afin d associer les partenaires sociaux pour le developpement veritable de notre football ? ... BIEN COMME JE SALUE L INITIATIVE qu avait eu NJOH LEA a une certaine epoque , mais j’ai la certitude que le cameroun n est pas pret au professionalisme preuve en ait ; le championnat paye les frais de l improvisation qui a ete une des QUALITES de nos dirigeants . VIVEVEMENT QUE CELA CHANGE

    • Le 15 juin 2012 à 08:01, par julien En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

      FRANCIS9 je te rejoins dans ton analyse j irais plus loin en disant qu il faut encadrer les centres comme tu l as dit mais former aussi ses educateurs de jeunes car sa influence la suite d une carriere les fondamentaux jai assister a une coference avec robert corfou dans laquel il parlait de son experience au cameroun il a voulu former des jeunes monter une selection minimes et cadettes on lui a demander des resultats de suite il a dit ses jeunes sortent du cameroun ils apprenent pour gagner il faut qu il apprenne deja a perdre il vont perdrent 2fois la 3fois feront nul et la 4em fois il gagneront jai trouver qu il y avait une coherence dans son discours mais chez nous c la victoire de suite sinon rien quand il est reparti voir mbarga mboa qui etait ministre a cette epoque il lui a dit que la fede n avait rien recu comme argent pour les jeunes et que son contrat prenait fin alors que vous et moi savons que la fifa chaque annee donne une emvellope au football des jeunes mais c les memes persones que biya ramene dans son gouvernement ou se trouve l evolution ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2012 à 12:37, par sagafoote En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

    L’identité du football camerounais n’existe pas et n’a jamais existé. C’est le fruit de la masturbation intellectuelle de quelques internautes de ce forum repris par un consultant.

    S’il y a eu des ressemblances dans le passé entre plusieurs générations de joueurs passés à l’équipe nationale, personne n’a jamais pensé, conçu que le jeu à la camerounaise devait avoir telle ou telle caractéristique. En l’absence d’un tel écrit, il est difficile de penser à une identité.

    Certes, la transmission des valeurs et normes, en l’absence de l’écrit peut aider à la formation d’une identité. Or, au vu de la valse des entraîneurs qui date depuis les années 1980, on peut douter qu’une transmission des valeurs se soit faite par une instance supérieure, fut-elle DTN. S’il y a eu une transmission de certaines valeurs, ce que personne ne peut honnêtement réfuter, elle a été l’oeuvre des joueurs eux-mêmes entre eux.

    Dites-moi, Monsieur le Consultant, quel DTN a fait le relais pour transmettre l’Identité du Football Camerounais entre Zutic Branco et Jean-Vincent ? Entre Jean-Vincent et Rade Ognanovic ? Entre Rade Ognanovic et Claude Leroy I ? entre Claude Leroy I et Valeur Nepomniechi ? Entre Nepomniechi et Philippe Redon ? Entre Philippe Redon et... Henry Michel... entre Claude Leroy II et Pierre Lechantre ?...

    Supposer une identité à la base et faire de la DTN le dépositaire de cette identité suppose qu’il y ait eu une pensée dans ce sens au départ. Au fond, depuis combien de temps y existe-t-il une DTN au Cameroun ?

    Peut-on rigoureusement parler d’identité de football camerounais avec des entraîneurs non camerounais à la tête de cette équipe nationale ?

    L’identité camerounaise n’existe nulle part. Comme dans toutes nos institutions, nous ne faisons que subir les structures léguées par la colonisation, sans les transformer. Le football n’en déroge pas.

    Votre article était un prétexte pour trouver des boucs émissaires à la situation des Lions actuels. En ce sens, il s’inscrit dans une tradition bien camerounaise, qui veut que lorsqu’il y a une difficulté, qu’on trouve des coupables pour assouvir le désir refoulé des Camerounais à changer les choses. Pour vous, le bouc-émissaire idéal est la DTN, comme pour d’autres c’est Iya, comme pour d’autres encore, c’est Eto’o, Milla, le ministre, le président lui-même.

    Au juste, pensez-vous vraiment que notre DTN avait quelque pouvoir pour rappeler Leguen à l’ordre ? Croyez-vous que même le ministre des sports avait un pouvoir sur Leguen avant la coupe du monde ?
    Monsieur le consultant, l’identité, vous voulez en parler, même dans le cadre de football, reste un serpent de mer théorique. Au Cameroun, la seule identité dont les gens ont conscience, c’est l’identité ethnique. Il n’y pas encore d’identité camerounaise, même au football.

    La DTN est une structure bureaucratique et inutilement budgétivore, c’est de cela que vous vouliez parler ? De grâce, laissez la question d’identité.

    • Le 15 juin 2012 à 05:00, par L´indomptable En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

      @ sagafoote

      ton post pose une question essentielle et trouve en meme temps la reponse. La DTN meme a l´epoque de Claude Leroy a existe meme de facon theorique. Les entraineurs nationaux a cette epoque cumilaient les fonctions d´entraineur selectioneur national et de directeur technique nationale. Je me souviens jusqu´a un passe recent, on a vu des entraineurs des Lions animes des stages de recyclage des entraineurs de football.

      Je pense qu´aujourd´hui, il est essentiel de definir une politique de formation des jeunes. Ceci inclu bien evidemment la formation des formateurs entre autre. C´est a cela que doit s´atteler cette fameuse DTN. Il faudrait commencer de mettre de l´ordre dans la structuration de ces « centres de formation » qui ont pignons sur rue dans nos villes et qui ne disposent d´aucune structure adequation et dont la qualite des formateurs est plus que douteuse.

      Tu poses une question tres importante a mon avis. Tu ecris : « Peut-on rigoureusement parler d’identité de football camerounais avec des entraîneurs non camerounais à la tête de cette équipe nationale ? ». Tu as tout dit !!! C´est la raison pour laquelle je pense que nous devrions nous appuyer sur le model sud americain. La bas, on investit dans le football jeune, les clubs ont des sessions jeunes bien structurees et les entraineurs nationaux en Amerique du Sud sont tous sud americains.....Et les resultats ont les connait. Je ne parlerais pas du Bresil ou de l´Argentine. Regardes le jeu pratique par les chiliens et l´Uruguay a la derniere coupe du monde et le parcours de l´Uruguay. La qualite des entraineurs sud americains est reconnue en Europe. Nombreux sont ceux qui ont entraines des grands clubs europeens.

    Répondre à ce message

  • Le 14 juin 2012 à 06:36, par L´indomptable En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

    @ Birago

    mon frere, dans ta longue explication, tu as dit une chose tres vraie et je me permets ici de souligner l´importance. Tu ecris : « Pourtant la France, quoique championne en CM moderne (à domicile cependant) n’est pas reine du foot, ni en Europe ni dans le monde, surtout en jugeant par ses propres problèmes autour et après la CM2010 en Afr. du S. et le niveau actuel de son championnat national. Donc citer constamment ce pays, ses modèles et us footballistiques, et y recruter plus qu’ailleurs nos joueurs et, pire encore nos entraîneurs (surtout dernièrement) parmi ses brouillons n’est selon moi, ni pertinent, justifiable ou profitable (en argent, ambitions ou succès)..... »

    Tu ecris exactement le point par ou pechent nos dirigeants dans la politique de notre football. Ce terme meme DTN est purement fracais. En Allemagne, en Espagne, on parle de Directeur Technique de la federation. Je suis du point de vue de Mr Kana lorsqu´il dit que la DTN (pour moi la Direction technique de la federation) devrait etre la garante de l´ADN de notre football. Un entraineur est libre de choisir son systeme de jeu avec des joueurs dont il dispose. Mais il serait intelligent de sa part de se referer a cette DTN pour connaitre l´historique de notre football. Si Leguen avait ecoute les camerounais, on aurait pas connu les naufrages en Angola et en Afrique du Sud. Jouer en 4-3-3 etait suicidaire avec le groupe qu´on avait a cette epoque. Le seul joeur de couloir (Njoyi) avait ete simplement ecarte.

    Jusqu´a une epoque recente en France, tous les entraineurs de l´equipe de France etainet issus de cette fameuse DTN. C´est meme ce critere qui a ete favorable au choix de Domenech.

    De grace chers Africains, arretez de vous referer a la France. Ce pays quoique champione du monde n´est ni un modele en Europe ni dans le monde lorsqu´on parle de football. L´uruguay ayant ete championne du monde avant elle. La France vient d´ailleurs d´etre depasse par le Portugal au niveau de l´indice UEFA. Son championat a un niveau mediocre. D´ailleurs il n y a que les Africains et certains pays asiatiques qui en achetent les droits televises. Les chaines de televisions anglaises, allemandes ne montre qu´a peine le championat francais.

    Nous devrions nous tourner vers des entraineurs locaux pour diriger notre equipe nationale. De grace prenons exemple sur les sud americains. Toutes les equipes nationales en Amerique du Sud sont dirgees par des sud americains....Les recents parcours et le jeu pratiques par le Chili et l´Uruguay a la derniere CM devraient nous servir de lecon....Arretons de recruter des entraineurs chomeurs francais qui ne valent absolument rien....Posez vous la question de savoir pourquoi aucun entraineur francais n´ait jusqu´ici gagne la ligue des champions et qu´Arsene Wenger (pour qui j´ai beaucoup de respect) est le seul entraineur francais qui ait entraine jusqu´ici dans un grand club au niveau europeen. Hormis lui aucun n´entraineur francais n´est parvenu a entraine un club du top 5 que ce soit en Angleterre, en Allemagne, en Espagne, en Italie. Lorsque sait que Wenger est alsacien et que l´Alsace a ete dans le passe appartenue a l´Allemagne.........Cherehez l´erreur.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin 2012 à 12:44, par Birago En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

    Cher Mr. Kana,
    Merci pour votre article qui, pour moi est appréciablement convainquant. Il est bon d’entendre une telle opinion d’un expert ou analyste CONNAISSANT BIEN LE PASSÉ ET LA PERSONA DU FOOT CAMEROUNAIS. Nous autres voyons et sentons plus que nous ne comprenons aussi profondément que vous le football et ses philosophies comme elles se dévoilent AVEC CONSISTANCE DANS ET PAR L’IDENTITÉ (long terme donc STRATÉGIE) ET AU TERRAIN (immédiat donc TACTIQUE reposant sur la stratégie).

    Votre description de notre football, le foot Camerounais ou le foot Lions Indomptables est et a toujours été, selon moi et comme vous, EXACTEMENT COMME VOUS L’AVEZCRIT. Spécifiquement, le Cameroun a TOUJOURS BRILLÉ (ou tout au moins, s’est toujours fait RESPECTER et s’en ait toujours sorti ou vaillamment débrouillé, comme on dirait au quartier) AVEC ET DANS LE FOOT MUSCLÉ ET VIF, ET UNFENSE PLUS QUE SOLIDE ! Ceci ne veut pas dire bien sûr qu’il n’y a eu que des colosses chez les LI. Loin de là car, parlant juste des quelques superstars parmi les LI, ni J. P. Tokotto jadis ou R. Milla après et S. Eto’o de nos jours sont des baobabs (à l’attaque) ; Ni Mbou Mbou, ou Ndip Akem et, à quelque mesure prête, l’excellent et polyvalent Kana Biyick peuvent être classés comme colossaux (à la défense ou au milieu). Toutefois, même si avouant d’office que je n’ai pas l’âge ou l’expertise totale en la matière (ces chers qualités que vous paraissez posséder) et ne suis qu’un enthousiasmé intéressé et FANATIQUE des LI, j’ai beaucoup de documents et données (journaux, cassettes, contacts amicaux et quelques discussions avec des experts…) qui confirment abondamment vos divers points de vue.

    Je comprends également les reprises de nos frères @Mwana Afrika et @ Isatman. Elles sont appréciées et grandement utiles. Sinon qu’elles semblent adoptées avec et rien que par rapport au modèle français. Pourtant la France, quoique championne en CM moderne (à domicile cependant) n’est pas reine du foot, ni en Europe ni dans le monde, surtout en jugeant par ses propres problèmes autour et après la CM2010 en Afr. du S. et le niveau actuel de son championnat national. Donc citer constamment ce pays, ses modèles et us footballistiques, et y recruter plus qu’ailleurs nos joueurs et, pire encore nos entraîneurs (surtout dernièrement) parmi ses brouillons n’est selon moi, ni pertinent, justifiable ou profitable (en argent, ambitions ou succès). Ça, quoique pas un expert, j’en suis convaincu. Mais peut-être que je m’éloigne du fait qu’à mon opinion, et QUELQUES SOIENT LESLES DES DTNs,

    1. la description du caractère, de la griffe ou du pli du football camerounais sont exactement tel que Mr. Kana les décrit

    2. le 4-3-3, même s’il serait PEUTTRE acceptable qu’un VRAI COACH INTELLIGENT (ce que Lavagne n’est absolument pas) l’adopte sur nécessité tactique immédiate, n’est simplement pas raccommodable dans le cadre LI.

    3. Et bien plus, POUR LE CAS DU CAMEROUN, tenant compte des confusions, cafouillages et instabilités dans le management de notre football, je ne vois pas qui d’autre sinon la DTN (de Manga ou quiconque après lui) pour veiller et expliquer CECI (ainsi que notre football) aux maintes sélectionneurs qui jouent le fauteuil musical à la tanière des LI du Cameroun. Puisque des patriotes, conseillés ou meneurs de notre foot appelez-les ce que vous voulez) tels R. Milla, A. Bell… ne sont pas écoutés ou dûment respectés, l’imbécillité et l’incompétence de la FECAFOOT d’Iya mélangées aux lacunes, insouciances et trahisons du MINSEP (toujours en mouvance lui aussi) ne permettent peut-être que l’outil ou guidance DTN... Je crois d’ailleurs me rappeler qu’après sa nomination avec Managa Onguene, Akono avait également compris le rôle de la DTN Camerounaise de cette façon (je me souviens vaguement d’une de ses déclarations à la presse ou sur TV à cette époque ?).

    4. Les modèles français et la fixation de singer la France ne bénéficient pas et ne nous bénéficieront certainement jamais à notre pays ; au contraire… !

    • Le 14 juin 2012 à 06:30, par L´indomptable En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

      @ Birago

      mon frere, dans ta longue explication, tu as dit une chose tres vraie et je me permets ici de souligner l´importance. Tu ecris : « Pourtant la France, quoique championne en CM moderne (à domicile cependant) n’est pas reine du foot, ni en Europe ni dans le monde, surtout en jugeant par ses propres problèmes autour et après la CM2010 en Afr. du S. et le niveau actuel de son championnat national. Donc citer constamment ce pays, ses modèles et us footballistiques, et y recruter plus qu’ailleurs nos joueurs et, pire encore nos entraîneurs (surtout dernièrement) parmi ses brouillons n’est selon moi, ni pertinent, justifiable ou profitable (en argent, ambitions ou succès)..... »

      Tu ecris exactement le point par ou pechent nos dirigeants dans la politique de notre football. Ce terme meme DTN est purement fracais. En Allemagne, en Espagne, on parle de Directeur Technique de la federation. Je suis du point de vue de Mr Kana lorsqu´il dit que la DTN (pour moi la Direction technique de la federation) devrait etre la garante de l´ADN de notre football. Un entraineur est libre de choisir son systeme de jeu avec des joueurs dont il dispose. Mais il serait intelligent de sa part de se referer a cette DTN pour connaitre l´historique de notre football. Si Leguen avait ecoute les camerounais, on aurait pas connu les naufrages en Angola et en Afrique du Sud. Jouer en 4-3-3 etait suicidaire avec le groupe qu´on avait a cette epoque. Le seul joeur de couloir (Njoyi) avait ete simplement ecarte.

      Jusqu´a une epoque recente en France, tous les entraineurs de l´equipe de France etainet issus de cette fameuse DTN. C´est meme ce critere qui a ete favorable au choix de Domenech.

      De grace chers Africains, arretez de vous referer a la France. Ce pays quoique champione du monde n´est ni un modele en Europe ni dans le monde lorsqu´on parle de football. L´uruguay ayant ete championne du monde avant elle. La France vient d´ailleurs d´etre depasse par le Portugal au niveau de l´indice UEFA. Son championat a un niveau mediocre. D´ailleurs il n y a que les Africains et certains pays asiatiques qui en achetent les droits televises. Les chaines de televisions anglaises, allemandes ne montre qu´a peine le championat francais.

      Nous devrions nous tourner vers des entraineurs locaux pour diriger notre equipe nationale. De grace prenons exemple sur les sud americains. Toutes les equipes nationales en Amerique du Sud sont dirges par des sud americains....Les recents parcours et le jeu pratiques par le Chili et l´Uruguay a la derniere CM devraient nous servir de lecon....Arretons de recruter des entraineurs chomeurs francais qui ne valent absolument rien....Posez vous la question de savoir pourquoi aucun entraineur francais n´ait jusqu´ici gagne la ligue des champions et qu´Arsene Wenger (pour qui j´ai beaucoup de respect) est le seul entraineur francais qui ait entraine jusqu´ici dans un grand club au niveau europeen. Hormis lui aucun n´entraineur francais n´est parvenu a entraine un club du top 5 que ce soit en Angleterre, en Allemagne, en Espagne, en Italie. Lorsque sait que Wenger est alsacien et que l´Alsace a eu dans le passe appartenu a l´Allemagne.........Cherehez l´erreur.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin 2012 à 13:38, par Isatman En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

    Cher Mr. Kana (aka Bafou), je suppose que vous avez bien lu mon commentaire. Et je te comprend bien quand tu parle d’identite. Je n’ai pas dit que l’utilisation du 4-3-3 par Leguen etait bon ou mauvais – j’ai dit que c ;etait a l’entraineur de faire ces choix. J’ai clairement expliqué qu’en tant que professionnels, qu’il était de leur devoir (entraineurs) de déterminer qu’une telle formation ne correspondait pas au profil des joueurs qu’ils avaient (ce dont tu expose par ce qui s’est passe a la coupe du monde).

    Que ca soit Arthur Jorge, Schaffer, Leroy, Lechantre, Akono, Manga Onguene - mon point de vu reste la meme. C’est a celui qui est selectionneur que reviens les questions tactique. Parceque le moment venus, pendant un match c’est au coach de prendre la decision sur le terrain et non pas la DTN.

    La DTN est la pour developper le football du pays (le cameroun), les entraineurs, le joueurs...voir le manquement et leurs chercher de solutions, en somme - donner une vision globale du foot et si cela finit sur une identite, avoir a sa disposition les talents (joueurs et entraineurs) pour faire vivre cela.

    Vous dites que vous parler d’un système qui a permis de gagner, car, il faut utiliser les armes dont on dispose. Soit. Sauf que quand on etait au sommet parce qu’on etaient solide, il y avait toujours les createurs, les ailiers,des vraies relayeurs qui nous aidait a s’en sortir quand nous etions face a des equipes qui jouait en bloc comme nous.

    A la CAN 1988, regarder le jeu sur les couloirs de Tataw ou d’Ebwelle Bertin ; avons nous ce genre de joueurs maintenant ? Pourqoui, c’est difficile d’en trouver ? Qui sont les Abena Richard, M’Fede, et Mackanaky ? Nous avons pleins de Mbouh Emile...pleins de profil du genre Massing, Ndip Akem ou Kunde…

    Ou son les createurs, les relayeurs et les joueurs de couloirs ? Qui vas leurs former si la DTN ne se charge pas pour pousser les educateurs, les centres de formation a travailler sur ses aspects ?

    Allons-nous continuer à espérer et attendre qu’un Choupo, un Overtoom, un Assou-Ekotto, un Nyom, un Bedimo, un Marvin Matip sorte de quelque part ? Ne devrions-nous pas travailler à la formation de ce genre de profil necessaire pour le success de notre philosophie qu’elle soit batie sur la solidite defensif et mentale ou pas. Pour moi cela doit etre le rôle de la DTN et non donner des ordres sur le systeme et la tactique au selectionneur.

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin 2012 à 10:43, par julien En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

    Je suis a 100% d accord avec toi mon cher frere il ya rien a rajouter isatman

    Répondre à ce message

  • Le 13 juin 2012 à 10:38, par Mwana Afrika En réponse à : Cameroun : A quoi doit servir la DTN ?

    Beaucoup d’amalgame dans le texte du consultant, qui ne sait même pas que dans les pays européens, le DTN ne donne aucun ordre au sélectionneur de l’équipe fanion. Le sélectionneur national, partout est responsable de sa formation, de la sélection, du style de jeu produit et de la tactique utilisée par match, sans que nul n’interfère dans son travail, si un consultant en football ne le sait pas, alors il ne me semble pas avisé
    Le travail du DTN est de définir la politique de football qui va impliquer des années plutard une stratégie de jeu et un profil de footballeurs crées et un type de formation et d’entraînements pour obtenir un style de jeu, pour obtenir des talents, des joueurs ayant des attributs spécifiques.
    Pour que kana, ne fasse pas d’amalgame, eto’o a joué sur les côtés quand Mboma pointait en avant centre, marquant tant en 2000 que 2002, presque le même nombre de buts, il y a aucun problème que eto’o joue sur les cotés, si le milieu comme en 2000 et 2002 dispose des joueurs de relais et capables de bonnes passes, dans le bon timing, par exemple dans notre équipe en 2000 et 2002, tant geremi, que womé, pouvaient faire des passes en renversement de coté, dans l’équipe actuelle, nous n’avons pas ces profils, ni tireurs de coup franc, ni capable de transversale pour déporter le jeu du coté opposé.
    Nous avons vu au Ghana, eto’o donné une bonne balle à Nkong, comme il donnait des caviar à Mboma en 2000 et 2002. Eto’o peut bien évoluer sur les cotés et alimenter Choupo qui semble trouver la confiance, le problème à mon avis, n’est pas la place de éto’o sur le terrain, mais l’animation du jeu, la fluidité de circulation du ballon et l’importance d’un milieu de terrain avec des créateurs et relayeurs.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon