Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Et si l’on avait fait le choix de développer une marque camerounaise au lieu d’aller chercher un équipementier avec la fin du contrat Puma ? La télévision payante, la téléphonie mobile ont montré qu’on pouvait adresser le marché camerounais de façon ingénieuse, dans des modèles qui lui sont propres. Et Bamboutos a démontré en 2016 que le produit dérivé fonctionnait. Point de vue

« Tu as déjà fait quoi, les gens ont vu ? ». Depuis quelques jours, cet air de musique urbaine popularisé par DJ Kenny et Minks, me trotte dans la tête. (...)
La philosophie de jeu, la question d’identité, et la préservation des acquis sont des notions abstraites que n’ont pas encore pu intégrer les (...)
Quand on disait que le sous-développement était mental, j’avais du mal à croire que nos mentalités étaient différentes de celles des autres. Sous (...)
Pour malversations financières, trafic sur les âges des joueurs ou de leurs contrats, truquage des matchs, cumul de fonctions, etc... leurs (...)
Clarence Seedorf joue sa réputation et sa carrière dans cette première aventure africaine avec les Lions Indomptables. Ses premiers pas ont été mis (...)
Jamais le Cameroun n’a remporté une compétition en ayant dans son staff un psychothérapeute auto-nommé ou avec diplôme. Même avec la résurgence des (...)
Fort de sa riche carrière et de sa patience devant ce qu’il a souvent qualifié de “gestion pas professionnelle” de notre sport roi au Cameroun, le (...)
As I sit here under the spell of vintage claret, the good folks at l’Hostellerie de la Sanaga, my favourite watering-hole along the rowdy and loud (...)
Lorsque la FIFA a décidé de porter Dieudonné Happi à la tête du Comité de Normalisation, un de nos amis communs a eu un commentaire cinglant sur ce que (...)

0 | 9 | 18 | 27 | 36 | 45 | 54 | 63 | 72 | ... | 90

La Chronique de Léon