Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Young Boys de Berne : Nsamé et Ngamaleu sur le terrain et victoire contre Feyenoord

En Europa League, Young Boys de Berne accueillait jeudi le club hollandais de Feyenoord pour le compte de la troisième journée du groupe G. Les deux internationaux camerounais, Jean-Pierre Nsamé et Moumi Ngamaleu étaient bel et bien à leur poste, en position d’attaquant de pointe et au milieu de terrain respectivement. Le Feyenoord Rotterdam s’est éteint à peu près aussi vite que ses supporters jeudi soir. Venus en nombre à Berne (ils étaient plus de 2000), les Néerlandais ont mis le feu, au propre comme au figuré, à leur parcage dans un des coins du Stade de Suisse avant le début de la rencontre.

Le 25 octobre 2019
commentaires

Un show pyrotechnique imposant suivi d’un ou deux puissants chants : frissons garantis. Et puis ? Plus rien. Comme leurs joueurs sur le terrain, les spectateurs de l’actuel 10e d’Eredivisie ont été avalés par Young Boys, dont les quelque 25000 fans ont mis une ambiance survoltée.

Comment Feyenoord a-t-il pu battre Porto 2-0 dans ce même groupe d’Europa League il y a trois semaines ? Le mystère demeure. Devant un nombreux public, il n’a pas fallu un quart d’heure à YB pour logiquement prendre l’avantage, grâce à un penalty généreusement concédé par la défense néerlandaise. En fait, la rencontre s’est résumée à une histoire de tirs au but. Roger Assalé a transformé le premier, avant d’en obtenir un second quinze minutes plus tard grâce, notamment, à une bonne percée de Michel Aebischer. C’est cette fois-ci Jean-Pierre Nsamé qui s’est élancé des onze mètres, pour donner deux longueurs d’avance à ses couleurs et, déjà, sceller le score.

<span class="caps">JPEG</span> - 378.5 ko

Lustenberger sort dès la 42e

Mis à part Porto lors du premier match, toujours personne n’est donc venu à bout des Bernois cette saison, toutes compétitions confondues. Un mérite double, au regard de l’infirmerie bien remplie du double champion suisse en titre. Celui, aussi, de Gerardo Seoane, qui semble avoir une réponse à chaque problème qui se pose. L’important Fabian Lustenberger a dû quitter le terrain prématurément (42e) ? Le technicien a envoyé le très polyvalent Gianluca Gaudino au combat à sa place. Et, comme d’habitude, cela a fonctionné, même si la seconde période ne restera pas dans les annales.

Puisque la logique de ce groupe G, qui veut que chaque équipe à domicile s’impose, n’a que partiellement été respectée (Porto et les Glasgow Rangers ont fait match nul 1-1), Young Boys se trouve donc seul aux commandes. Les huitièmes de finale sont encore loin, mais cet YB-là y aurait assurément sa place.

Florian Vaney, Berne


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches