Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

UEFA Champions League : l’efficacité allemande balaie Toko Ekambi et Olympique de Lyon

Manquant de réalisme, d’expérience mais pourtant pas d’envie, l’OL s’incline face au Bayern Munich dans cette demi-finale de la Ligue des Champions (3-0). Un match dans lequel l’OL a eu des situations intéressantes mais où il a cédé face à une impressionnante machine de guerre. Toko-Ekambi, seul camerounais sur le terrain est déçu de la tournure des événements : « En début de rencontre, nous avons eu les occasions mais nous ne les avons pas mises au fond et nous nous sommes fait punir par Gnabry. Nous avons manqué de réussite, celle que nous avions eu lors des matches précédents.

Le 20 août 2020
commentaires

Lorsque nous jouons en équipe comme nous l’avons fait lors des derniers matches, rien n’est impossible. Il faudra poursuivre sur cette lancée lors de la saison prochaine, nous pouvons faire de belles choses. »

Dix jours après avoir écarté la Juventus et quatre jours après avoir éliminé Manchester City, l’OL devait déjà réitérer l’impossible avec un géant européen tout aussi impressionnant, si ce n’est plus : le Bayern Munich. Et comme on ne change pas une équipe qui fait des merveilles, Rudi Garcia décidait de relancer les mêmes dans le fameux 3-5-2 pour tenter d’entrer dans la légende, tout simplement, en décrochant la première finale de Champions League de l’histoire du club. Encore une fois, les Lyonnais n’étaient en rien crispés par l’enjeu. Bien au contraire, ils faisaient trembler l’ogre bavarois avec une énorme occasion pour Memphis puis le poteau trouvé par Toko Ekambi. Ils pouvaient s’en mordre les doigts puisque dans la foulée, le Bayern faisait preuve d’une efficacité insolente et ouvrait le score contre le cours du jeu avant de doubler la mise. L’OL subissait depuis quelques minutes et en avait payé le prix fort. Vraiment rageant après une si belle entame.

Malgré une envie toujours aussi évidente et l’entrée de Thiago Mendes, l’OL ne parvient pas vraiment à faire vaciller l’ogre bavarois à la reprise. Memphis laisse alors sa place à Dembélé, double buteur lors du quart face à City. Sur l’action suivante, Aouar sert Toko Ekambi sur un plateau qui bute sur un Neuer irréprochable. La solution semble de plus en plus difficile à trouver pour Rudi Garcia qui lance Reine-Adélaïde, Tete puis Cherki dans la bataille pour inverser la tendance, sans succès.

Les deux équipes manquent de jus et les occasions franches se font rares, si ce n’est le but de Philippe Coutinho refusé pour hors-jeu. Les minutes s’égrainent et les Gones encaissent même un troisième but sur un corner parfaitement repris par Lewandowski. La rencontre se termine sur ce score (0-3), le même qu’il y a dix ans. Face à un Bayern Munich effrayant de sérénité, l’OL s’incline contre plus fort et expérimenté que lui, malgré quelques belles situations. La fin d’un parcours aussi inattendu qu’exceptionnel sur lequel il faudra bâtir.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches