Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

UEFA Champions League : Cent secondes ont chamboulé le rêve de Onguéné et Salzburg

Le rêve était bien présent au début de cette dernière journée de matchs de groupe de la Ligue des Champions de l’UEFA pour Salzburg. Même ai le club autrichien avait une grosse commande sous la main puisqu’il devait croiser le fer contre le Champion en titre, cette équipe, sous la direction de l’américain Jesse March, joue du football spectaculaire. Elle a beaucoup progressé. Et les recrutements ont été judicieux puisque son avant-centre, qui n’a que 19 ans, a déjà tout d’un grand. L’international camerounais Jérôme Onguéné était bien à son poste en défense centrale.

Le 11 décembre 2019
commentaires

Le tenant de la Ligue des champions avait besoin d’un match nul contre Red Bull Salzburg pour assurer sa place en huitièmes de finale, mais jusqu’à ce que Naby Keita et Mo Salah inscrivent leur équipe au pointage en deuxième mi-temps, on sentait que le match pouvait basculer d’un côté comme d’un autre.
Les nerfs des supporters de Liverpool étaient à vif car Salah a vendangé occasion après occasion. De l’autre côté, Salzburg transperçait à l’envie une défense de Liverpool qui a eu du mal à garder sa cage inviolée cette saison.

Cette saison, l’équipe autrichienne s’est révélée l’une des surprises de la Champions League sous la houlette de son manager américain Jesse Marsch.

Au vu de l’enjeu pour Salzbourg - une place en huitièmes de finale de la compétition la plus prestigieuse d’Europe et des millions de dollars supplémentaires - l’équipe autrichienne a pris un départ fulgurant avec des combinaisons entre les trois joueurs offensifs, Erling Braut Håland, Hwang Hee-chan et Takumi Minamino, qui ont perturbé l’équipe de Jurgen Klopp.

On a vu à plusieurs reprises, l"imposant Virgil van Dijk hurler contre ses coéquipiers alors que Salzbourg menaçait de prendre les devants.

S’il y avait une certaine tension dans la ligne défensive de Liverpool, son gardien de but Alisson Becker était dans un bon jour et son calme est venu rassurer tout le monde.

Avant cette rencontre du Groupe E, Håland a fait l’objet de plusieurs reportages des médias, puisque ses buts ont été déterminants pour l’impressionnante campagne de Salzbourg en Ligue des champions de l’UEFA. il avait inscrit au moins un but à chacune des cinq rencontres de la compétition cette année et espérait la boucler avec un sans faute. Malheureusement pour l’équipe locale, le Norvégien de 19 ans a eu du mal à reproduire les exploits qui lui avaient valu huit buts en cinq matches. Juste avant que Liverpool ne prenne l’avantage, Håland avait une chance inouïe d’inscrire son club au score, mais sa touche normalement infaillible s’est détraquée alors qu’il envoyait le ballon dans le petit filet.

Peu de temps après, Liverpool a pris les devants. Trent Alexander Arnold, côté droit, trouve son coéquipier Robertson, côté gauche, sur une transversale. Il ouvre pour Sadio Mané qui élimine Onguéné à l’angle de la surface, évite la sortie de Stankovic et centre en retrait pour la tête de Keita. Le ballon pénètre dans la cage malgré le retour de plusieurs défenseurs. On jouait la 57e minute.

Puis, 100 secondes plus tard, Onguéné, qui est pressé par le très veloce Salah, tente une remise de la tête en retrait pour son gardien. Mais c’est raté et Salah intervient et déborde Stankovic par la droite avant de rabattre le ballon dans la cage vide malgré l’angle fermé.

La messe est dite. L’international camerounais avait pourtant tout bien fait jusque là. Liverpool va verrouiller tous les accès à ses buts pour se sauver avec la victoire.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches