Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Roumanie : le décès de Ekeng aurait pu être évité

Un tribunal roumain a condamné un médecin urgentiste à un an et demi de prison avec sursis pour négligence ayant conduit à la mort du milieu de terrain camerounais du Dinamo Bucarest, Patrick Ekeng, en mai 2016. Patrick Ekeng s’est effondré sur le terrain après avoir subi une crise cardiaque peu de temps après être entré en seconde période comme remplaçant lors d’un match de championnat national et a été déclaré mort deux heures plus tard.

Le 5 juin 2020
commentaires

Elena Duta, médecin spécialiste de l’ambulance qui a conduit Ekeng à l’hôpital, a été accusée en juin 2016 d’inaction injustifiée, les procureurs ayant déclaré qu’elle n’avait pas tenté de réanimer le joueur.

Duta a également été condamnée à payer 200 000 euros (227 000 dollars) de dommages et intérêts et à 60 jours de travaux d’intérêt général, a déclaré le tribunal dans un communiqué publié jeudi en fin de journée.

Duta n’était pas immédiatement disponible pour commenter.

Après la mort d’Ekeng, le syndicat mondial des joueurs de football, la FIFPro, a fait part de ses inquiétudes quant au niveau des premiers soins dispensés aux footballeurs en Roumanie.

Le Dinamo, dix-huit fois champion de Roumanie, a retiré le maillot numéro 14 en hommage envers Ekeng, qui avait précédemment évolué au Cameroun, en France, en Suisse et en Espagne.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches