Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Paris se prépare, Choupo-Moting brille

Paris United

Le PSG s’est imposé 7-0 pour son deuxième match de préparation contre Waasland-Beveren. C’est surtout le retour au Parc des Princes qui marquera cette soirée. Après Le Havre, le PSG enchainait avec une deuxième rencontre amicale pour parfaire sa préparation. Face à Waasland-Beveren, les partenaires de Mbappé faisaient leur retour au Parc des Princes, plus de quatre mois après la qualification face à Dortmund (2-0).

Le 20 juillet 2020
commentaires

Thomas Tuchel avait demandé à ce que cette rencontre se joue en quatre quarts temps de 30 minutes de façon à donner une heure de jeu aux joueurs majeurs. Organisés en 4-4-2, l’équipe des deux premières périodes étaient composés de Navas – Kehrer, Silva, Marquinhos, Baker – Verratti, Gueye – et le quatuor offensif habituel.

Quatre buts inscrits par Neymar, Mbappé, Icardi et un contre son camp venaient conclure ces deux premiers quarts temps. Mais après un bon premier quart d’heure, on aura vu une équipe parisienne empruntée, notamment devant le but. En symbole, Icardi, qui manquait deux occasions immanquables, seul face au but où il tire sur le poteau puis sur le seul défenseur sur sa ligne.

Physiquement, les Parisiens ont paru manquer de jambes, alors qu’au Havre ils avaient impressionné de ce côté-là. C’est tout à fait logique. Lors d’une reprise et d’une préparation, on considère que les joueurs sont dans le dur entre la troisième et la cinquième semaine. On est en plein dedans. De plus, au fur et à mesure de la rencontre, la tension est beaucoup montée pour un match amical, provoquant quelques coups, quelques regroupements.
Une deuxième équipe plus collective

Pour les deux derniers quarts temps, Tuchel a donné du temps de jeu à tous les autres joueurs tels Kimpembe, Herrera, Paredes, Sarabia, et même quelques jeunes dont Kalimuendo, Kays Ruiz, Pembélé et Mbe Soh. Ce dernier va d’ailleurs inscrire son premier but chez les pros et clôturer le score (7-0), Choupo-Moting inscrivant les deux autres.

Le Camerounais semblait être sur un nuage. Deux buts superbes, des talonnades bien senties, des courses intéressantes. Alors qu’il n’était pas prévu d’être encore là au départ, on a senti un joueur libéré, désireux de profiter pleinement de ce bonus inattendu.

Cette deuxième équipe a semblé beaucoup plus collective dans les échanges, moins enclin à tenter des actions individuelles. Et même si l’opposition fut très moyenne, Paredes a montré qu’il comptait bien être de la partie pour les rencontres importantes qui arrivent. L’Argentin a multiplié les passes millimétrées, les tacles propres mais agressifs.

Pour le reste, comme face au Havre, les enseignements sont limités. Malheureusement, les Belges étaient trop faibles offensivement pour poser des problèmes à l’équipe parisienne. C’est d’ailleurs le point commun entre les deux premières rencontres des partenaires de Neymar : la défense n’a pas été mise à contribution, ou trop rarement.

Ce match devait finalement surtout permettre aux Parisiens de prendre du rythme, dans une vraie rencontre, de travailler dans le dur, et c’est chose faite. Ils vont désormais enchainer une troisième rencontre de préparation contre le Celtic Glasgow, ce mardi 21 juillet, toujours au Parc des Princes. Ce sera la dernière rencontre avant les deux finales de coupes nationales au Stade de France.

Heureusement pour les Parisiens, dans cette période de préparation, cinq remplacements sont autorisés en match officiel. Ce ne sera pas de trop pour arriver au top face à l’Atalanta. En espérant que ce sera après deux victoires face à Saint-Etienne puis l’OL.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches