Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Les réflexions de Alexandre Song : « Ils m’ont dit que je ne jouerais pas beaucoup, mais je m’en fichais, j’allais devenir millionnaire... »

Alex Song, l’ancien Lion Indomptable qui est actuellement sans club après avoir été mis à la porte, en même temps que plusieurs autres coéquipiers après avoir refusé de signer une baisse non négociée de son contrat, a expliqué les raisons pour lesquelles il avait signé au FC Barcelone. Alors qu’il faisait un direct sur Instagram avec le Champion en titre de la NBA, Pascal Siakam, il s’est étendu sur ce qui passe par la tête d’un jeune quand il devient d’un coup millionnaire.

Le 19 mai 2020
commentaires

"Lorsque je suis arrivé à Arsenal, je recevais 15 000 livres par semaine pour mon premier contrat professionnel. Vous pouvez imaginer l’euphorie que j’ai ressentie, moi, un jeune adolescent, qui passait de 4 000 euros par mois à 15 000 livres ... Je pourrais faire beaucoup de shopping, organiser des fêtes folles, etc... Je suis allé à l’entraînement et j’ai vu le roi Thierry Henry arriver avec une voiture qui était un bijou... Et je me suis dit que je voulais aussi la même voiture, à n’importe quel prix... et je l’ai eue. Mais au bout de deux mois, je l’ai regretté, car tout mon argent allait dans le carburant, j’ai acheté une Toyota", explique Alexandre Song.

"Après l’avoir changé, Titi m’a demandé un jour : "mais fils, où est ta voiture ?" J’ai répondu que cette voiture n’est pas à mon niveau..."

L’ancien international affirme que "la plupart des jeunes footballeurs vivent au-dessus de leurs moyens. Savez-vous ce que j’ai gagné en huit ans à Arsenal ? Mais je jure que c’est au cours des quatre dernières années que j’ai commencé à gagner ma vie, car le salaire avait considérablement augmenté et j’ai compris que j’avais été une personne gaspilleuse... huit ans à Arsenal huit ans et je n’avais même pas réussi à économiser 100 000 £ dans mon compte bancaire. Les gens pensaient que j’étais millionnaire, mais ce n’était pas le cas."

Et puis, en août 2012, il a signé un contrat de cinq ans avec le Barça : "Quand j’ai vu le montant que j’allais recevoir, je n’ai pas hésité, j’ai pensé à ma femme et à mes enfants et au fait que nous devions avoir une vie confortable après le football... Et quand j’ai parlé au directeur sportif du Barça, il m’a dit que je ne jouerais pas beaucoup, mais je m’en fichais parce que je savais que je serais millionnaire".

Et pour finir, il est allé d’une jolie réflexion : “moi je dis toujours, un jeune de 20ans qui roule une Ferrari, est pauvre, parce qu’à 20ans tu n’as encore rien réalisé. Mais un homme de 50ans qui roule dans une Bentley est un homme à respecter.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches