Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Karl Toko Ekambi se met en évidence contre le FC Barcelone, mais Villarreal gâche la fête

Avec LeSoir.be

Au jeu des calculs ce mardi, Villarreal était en très bonne posture pour s’éloigner de la zone de relégation. Il faut dire que le football est vraiment un sport fantastique où la victoire ou la défaite ne tient qu’à un fil. Ce match de la Liga espagnole, qui n’est sans doute pas un classique et qui ne doit sa visibilité qu’à la présence de Lionel Messi et coéquipiers, a tenu en haleine, pratiquement de bout en bout, les téléspectateurs du monde entier.

Le 3 avril 2019
commentaires

Folie douce en Championnat d’Espagne ! Menant 2-0 puis mené 4-2, le leader Barcelone a arraché mardi un incroyable nul 4-4 à Villarreal grâce à Lionel Messi et Luis Suarez, maintenant à distance son dauphin et prochain adversaire, l’Atlético Madrid, vainqueur de Gérone (2-0).

Pour la 30e journée de Liga, le Barça pensait passer une soirée tranquille au stade de la Céramique en marquant grâce aux Brésiliens Philippe Coutinho (12e) et Malcom (16e).

Le mal-classé Villarreal a néanmoins égalisé par Samuel Chukwueze (23e) et Karl Toko-Ekambi (49e) avant de prendre l’avantage par Vicente Iborra (62e) puis Carlos Bacca (80e). Et quand le défenseur du « sous-marin jaune » Alvaro a été exclu (86e), Messi, lancé à l’heure de jeu, a réduit le score sur coup franc (90e), soit son 32e but de la saison en Liga, avant un tir puissant et salvateur de Suarez (90e+3).

Moindre mal

Evidemment, à huit journées de la fin, les Barcelonais conservent un solide matelas d’avance sur les « Colchoneros » : le nul de mardi est un moindre mal. Mais une défaite samedi au Camp Nou face à leur poursuivant direct pourrait tout relancer au pire moment, alors que l’équipe d’Ernesto Valverde se croyait à l’abri avant son quart de finale de Ligue des champions contre Manchester United (10 et 16 avril) !
Valverde a peut-être pris trop de risques mardi en laissant sur le banc au coup d’envoi son capitaine Messi, son milieu Ivan Rakitic et son défenseur central Gerard Piqué. Et la charnière de gauchers français Clément Lenglet-Samuel Umtiti a beaucoup souffert.

Peut-être aussi le Barça s’est-il implicitement relâché en prenant rapidement l’avantage grâce au Brésilien Malcom, passeur pour Coutinho (12e) puis auteur de son premier but en Liga d’une jolie tête (16e).

A 2-0, le match semblait plié mais Villarreal, avec l’énergie du désespoir, est revenu à hauteur dans le sillage de l’épatant attaquant nigérian Samuel Chukwueze, lui aussi buteur (23e) et passeur pour Karl Toko-Ekambi (49e).

Le Barça était sonné et Villarreal en a profité pour prendre l’avantage par Vicente Iborra (62e) puis par Carlos Bacca en contre (80e).

Scénario renversant

Bref, le scénario était renversant, au point que Valverde a été contraint de lancer Messi à l’heure de jeu alors qu’il souhaitait sans doute ménager son quintuple Ballon d’Or, victime de douleurs pubiennes chroniques.

Ce dernier a fait ce qu’il fait de mieux en ce moment : marquer sur coup franc (90e), ce qui a permis de ramener le score à 4-3. Et dans une fin de match haletante, le tir flottant de Suarez (90e+3) a fait mouche pour sauver le Barça de la défaite et du doute.

Grâce à cette égalisation in extremis, le Barça reste invaincu depuis novembre en Liga, et depuis 2008 contre Villarreal.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches