Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Grâce à Eboa Eboa, Guingamp reprend espoir

Avec Eurosport

L’En Avant Guingamp, dernière équipe du classement, a amorcé sa lutte pour le maintien. Ce mercredi, c’était l’enthousiaste équipe de Rennes qui s’amenait en ville dans le cadre de la 18e journée du championnat. Mais cette modeste formation avait sorti Paris Saint-Germain et sa panoplie de star de la coupe de la Ligue en fin de semaine dernière, signe que la confiance commence à s’installer. C’était la première défaite de Paris cette saison.

Le 17 janvier 2019
commentaires

Le film du match

Le coach rennais avait choisi de mettre plusieurs de ses cadres (Grenier, André, Bourigeaud) sur le banc, et c’est peut-être ce qui lui a coûté la victoire. Rennes a beau eu prendre le meilleur départ dans cette rencontre, face à une équipe regroupée dans son camp, il a longtemps manqué de caractère pour espérer autre chose. Après une frappe lointaine d’Hamari Traoré qui a obligé Marc Aurèle Caillard à une belle parade (4e) et un gros loupé de Jordan Siebatcheu au point de penalty (10e), le SRFC, dominé dans les duels, a peu à peu disparu de la rencontre.

Maladroits devant, les Guingampais ont longtemps semblé incapables de faire la différence, avant de marquer sur corner, sur une tête d’Eboa Eboa, laissé seul au premier poteau (1-0, 40e). Nolan Roux avait failli inscrire un but fou un peu avant (34e), mais il y avait bien peu de chose à se mettre sous la dent dans cette partie. Guingamp a tout de même fini par emballer la rencontre, grâce à son milieu de terrain Ludovic Blas, crucial à la récupération du ballon mais aussi offensivement. C’est l’international espoir français qui a fait la différence dans la surface rennaise avant de servir Lucas Deaux, qui a libéré tout le Roudourou de la tête (2-0, 59e).

Guingamp poursuit son redressement

Dos au mur, Rennes s’est alors réveillé, mais a encore été trop maladroit devant le but adverse. Ni James Lea Siliki (77e), ni Hatem Ben Arfa (79e), longtemps fantomatique ce soir, n’ont su faire la différence. Il a fallu que M’Baye Niang, entré un peu plus tôt (78e) décoche un boulet de canon dans la lucarne de Caillard pour que Rennes reprenne espoir (2-1, 86e). Les visiteurs ont poussé, et bien failli égaliser, mais n’ont trouvé que la barre sur une tête d’Ismaila Sarr (90e).

Une semaine après sa qualification en demi-finale de coupe de la ligue au Parc des Princes, Guingamp continue sur sa lancée. Grâce à cette deuxième victoire en 3 journées, l’En Avant n’est plus qu’à un point de Monaco au classement. L’opération maintien semble plus que jamais possible. Coup d’arrêt pour Rennes en revanche, qui manque l’occasion de prendre la 5e place du classement. Mais les Rennais pourront relever la tête dès ce week-end, avec la réception de Montpellier.

Par Vincent Roussel


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 18 janvier à 23:33, par IndomitableLionForever En réponse à : Grâce à Eboa Eboa, Guingamp reprend espoir

    @Patrick va te faire enculer sale fils de pute

    Répondre à ce message

  • Le 17 janvier à 08:32, par Patrick En réponse à : Grâce à Eboa Eboa, Guingamp reprend espoir

    Voila un autre Umtiti que Biyaroom va bientot donne cadeau a France. Au lieu de met pression a Seedorf pour le titulariser dans un match professionel les Singes jouent les Yaya Banana, Ngadeu, Onguene, Dawa Tchakonte etc viennant des clubs mediocre de Greece, Tcheque, Autriche, Ukraine. Le future de Biyaroom en defense ces ce Monstre Eboa, dans laxe avec Nkoulou, Ngadeu et Kana Biyi know. Le future duo des jeune Eboa et Onguene doivent commence a forme un bon laxe central maintenant. Faut aussi donne Evina un chance.

    • Le 18 janvier à 13:32, par Monkey D. Cabi En réponse à : Grâce à Eboa Eboa, Guingamp reprend espoir

      Tu insultes ceux qui accepte de porter les couleurs de leur pays et glorifie celui qui refuse
      vraiment je me demande souvent si certains camerounais sont normaux
      Eboa a du potentiel, s’il veut jouer pour la France courage a lui, il y’aura toujours des valeureux camerounais qui accepterons jouer pour notre beau pays malgré tout le faux qu’il y’a dans ce pays
      je ne peux pas en vouloir un camerounais qui refuse de jouer pour ce pays car il y’a trop de faux mais je ne peux jamais insutler un qui accepte jouer pour ce pays par amour du 237 car il faut un mental fort, c’est pas évident

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches