Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

France : Castelletto et le FC Nantes restent en Ligue 1 au bout d’un match dingue

Avec FC Nantes

Le FC Nantes de Jean Charles Castelletto, titularisé d’entrée, est passé par de moments de grandes émotions tout au long de la saison. Ce dimanche, en match de barrage retour du barrage Ligue 1 - Ligue 2, le club de l’international camerounais a perdu sur la plus petite des marge dans son propre stade, mais c’est certainement la défaite la plus belle de a vie puisque Nantes évoluera encore l’année prochaine en Ligue 1. C’est que l’essentiel avait été fait au match aller et la victoire de 2 buts contre 1 sur terrain adverse.

Le 31 mai 2021
commentaires

À l’image de la saison, cette rencontre aura été compliquée mais également à l’image de la saison, personne n’aura abandonné !

Première mi-temps

Le début de cette rencontre est timoré du côté nantais et les Toulousains tentent d’imposer leur jeu. Cette situation, logique au vu du score aller, offre des espaces d’entrée de jeu aux Canaris. Kolo Muani, en contre, s’emmène mal le cuir et Dupé intervient dans ses pieds (7’). L’opportunité suivante est à mettre à l’actif du TFC, par l’intermédiaire de Healey. L’attaquant anglais se heurte à Lafont, solide (14’). Les débats sont équilibrés, le match est engagé. Les visiteurs posent le jeu et cherchent les décalages. Bayo, après une longue touche, arme mais sa frappe n’est pas cadrée (27’). Les Jaunes cherchent eux aussi les solutions mais la dernière passe est encore trop hésitante. C’est pourquoi, Ludovic Blas prend ses responsabilités et s’essaie de loin. Dupé, vigilant, repousse non sans mal (39’). C’est sans la moindre seconde supplémentaire que M. Bastien renvoie tout le monde au vestiaire sur ce score de parité (0-0).

Deuxième mi-temps

Aucun changement pour cette reprise du jeu. Amine Adli est le premier à s’illustrer après un slalom mais il dévisse au moment d’armer (49’). Le pressing, et c’est logique, est toulousain. Les duels sont toujours aussi durs, aucun joueur ne veut laisser son vis-à-vis faire des différences. Nantes est gêné par son adversaire du jour, notamment au moment de créer du mouvement. Les passes restent encore imprécises et empêchent la bonne construction, la faute aussi à une absence de mouvement. Au contraire des joueurs de Patrice Garande qui se trouvent de plus en plus. Bayo, de la tête, vient concrétiser la domination territoriale du TFC (0-1).

Le temps paraît si long. Les Jaunes ont vraiment des difficultés à tenir le ballon. Les minutes défilent – lentement – et Antoine Kombouaré change de tactique à un peu moins de dix minutes du terme, pour notamment préserver ce court mais précieux avantage acquis à l’aller. Réduits à 10 après l’expulsion d’Ngoumou pour un pied dans le visage sur Castelletto (87’), les Toulousains n’auront plus l’opportunité d’approcher les cages nantaises. Car oui, c’est terminé ! Et oui, Nantes reste dans l’élite !

C’EST DIT !

Antoine KOMBOUARÉ (entraîneur du FC Nantes), après la rencontre : "Soulagement, fierté... c’est la première fois que je suis heureux après une défaite ! On passe par un tout, tout petit trou. Je ne l’avais jamais vécu. On a eu très peur. Si on est passé, c’est grâce à nous. La pression, tétanisé par l’enjeu... on n’a pas abordé le match de la bonne manière. C’est comme une finale... on a perdu, mais ce n’est pas l’essentiel.
C’est à l’image de notre saison et de ces joueurs. C’est une saison incroyable. C’est la récompense de leur travail. Ils ont beaucoup souffert. Je pense que les joueurs ne voudront pas revivre."


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches