Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

France : Brest et Castelletto défont Bahoken et Angers

L’international camerounais Castelleto et Brest font plutôt bien en ce début de saison de leur année de montée. Ils occupent le haut du tableau et en cette dixième journée de Ligue 1, ils rendaient visite à Angers SCO qui a aussi bien démarré. Si néo international est titularisé d’entrée, le virevoltant attaquant Stéphane Bahoken est laissé sur le banc de touche par son entraîneur. Il fera son entrée à la 63e minute alors que le score était nul et vierge dans l’espoir de donner de l’allant offensif à Angers.

Le 20 octobre 2019
commentaires

Le reportage de Angers SCO

Frustrante défaite ! Toujours aussi entreprenant, Angers SCO s’incline pourtant face à un Stade Brestois qui a beaucoup défendu ce soir, repoussant un à un les nombreux assauts scoïstes, avant de réaliser le hold-up parfait.

Généreux dans les premiers duels et leurs efforts fournis sur le rectangle vert, les Angevins mettent rapidement le pied sur le ballon. Malgré une combinaison sur corner (10e), certainement travaillée cette semaine par les Bretons qui surprend un peu les Noirs et Blancs, ils vont progressivement trouver des failles dans le bloc adverse. A droite, Vincent Manceau met de l’effet dans la trajectoire de son ballon, que Mathias Pereira Lage est tout proche de couper en plongeant bille en tête (23e) ! A 30 mètres du but de Larsonneur, Baptiste Santamaria sent ensuite le souffle des supporters angevins dans son dos, qui l’incite à prendre sa chance. C’est détourné par Castelletto qui aurait pu tromper son propre gardien si celui-ci n’avait pas plongé pour détourner (25e). Le dernier rempart du Stade Brestois est encore à l’honneur peu avant la demi-heure. Il sort une grosse parade pour aller chercher la puissante frappe de Farid El Melali, totalement démarqué dans la surface (28e). On insiste, on insiste ! Thomas Mangani remet tout en classe, d’une talonnade, le centre de MPL. Pierrick Capelle peut frapper, il est finalement contré par Castelletto (31e).

Des tirs en rafale

Les visiteurs pensent avoir laissé passer l’orage. Ce n’était qu’une accalmie. Angers redonne un coup d’accélérateur dans les dernières minutes de cette première mi-temps. Rachid Alioui lance d’une aile de pigeon Mathias Pereira Lage qui part seul à l’abordage mais ne parvient pas à passer Larsonneur (45e). Pierrick Capelle manque malheureusement son geste sur le centre du numéro 27 dans la foulée. Les deux dernières frappes angevines avant la pause sont à mettre au crédit de Farid El Melali et Thomas Mangani. Le premier dépose son vis-à-vis sur quelques appuis avant d’allumer du droit. C’est détourné tant bien que mal des poings. Le second reprend de volée, le ballon rebondit au sol avant de passer juste derrière la barre (45e+2).

Impeccable dans la récupération grâce à un pressing particulièrement intense, Angers ne laisse pratiquement rien à son adversaire. Comme Brest se concentre surtout à bien défendre dans ce début de seconde période. Seul Thomas Mangani, d’une frappe du gauche (55e), et Ismaël Traoré, qui ne peut reprendre que de la cuisse à bout portant le ballon sur corner (58e), parviennent à mettre à mal le bloc breton. Offensivement, le Stade Brestois n’a rien montré, il n’a pas réellement existé… Mais le score est toujours de parité. Des conditions idéales pour un hold-up semble-t-il. A peine entré en jeu, Irvin Cordona reprend sans contrôle l’ouverture de Paul Lasne sur le côté droit qui s’était ouvert. C’est au fond et Brest ouvre le score avec une réussite maximale (0-1, 67e).

La réussite avait choisi son camp

Les batteries n’ont plus beaucoup de réserve mais les forces morales restent omniprésentes. Il ne manque, à vrai dire, qu’un peu plus de justesse. Pierrick Capelle (79e) et Casimir Ninga (83e) ne trouvent pas le cadre. Et lorsque la mire est réglée. Gautier Larsonneur sort deux énormes parades. Il va chercher d’abord la frappe de Thomas Mangani qui filait en lucarne (87e). Puis il se couche vite au sol pour stopper la tête de Mateo Pavlovic à bout portant (88e)… Quand ça ne veut pas… La défaite est forcément frustrante mais dans le contenu de jeu, les Angevins ont démontré que l’esprit d’entreprise ne s’était clairement pas évaporé pendant la trêve.

Angers SCO - Stade Brestois : 0-1
Score à la pause : 0-0
But. SB29 : Cardona (67e)
Carton jaune. SCO : Pavlovic (90e +5).
Arbitre de la rencontre : Eric Wattellier.

Angers SCO : Butelle - Manceau, Traoré (c), Thomas (Pavlovic, 21e), Pellenard - Santamaria, Pereira Lage, Mangani - Capelle, El Melali (Ninga, 75e), Alioui (Bahoken, 64e).

Stade Brestois 29 : Larsonneur - Faussurier, Castelletto, Bain, Baal - Belkebla, Battocchio (Duverne, 83e) - Grandsir (Cardona, 64e), Autret (Mendy, 76e), Lasne - Charbonnier.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches