Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Espagne : Allan Nyom et Getafe forcent Real Madrid au respect

Avec MSN.com

Allan Nyom avait bien pris sa place au sein de l’équipe de départ de Getafe qui a livré un match sans merci contre Real Madrid. L’équipe de Zinedine Zidane espérait ne pas se laisser distancer dans la course au titre alors que le leader, Atletico, avait matraqué plus tôt dans la journée Eibar. Mais le célèbre coach savait que ce ne sera pas facile puisque plusieurs de ses éléments sont indisponibles soit à cause de blessure ou encore parce qu’ayant testé positif au COVID-19.

Le 19 avril 2021
commentaires

L’Atlético s’est promené face à Eibar plus tôt dans la journée, ce qui veut dire que le Real Madrid devait absolument gagner pour rester dans le sillage des Colchoneros. Tâche loin d’être simple au vu de l’hécatombe dans l’effectif merengue. Karim Benzema, touché à la cheville après la rencontre contre Liverpool, démarre sur le banc et laisse à Mariano Díaz le soin de mener le front de l’attaque. Marquée par de nombreuses imprécisions techniques, la partie fait briller les deux défenses, et l’entrée en jeu de KB9 ne changera rien, le score reste vierge au coup de sifflet final. Le premier acte voit Thibaut Courtois réaliser un bel arrêt réflexe (7e), avant que son poteau ne le sauve sur une tête de Jaime Mata (23e). De leurs côtés, les offensifs du Real peinent à bien combiner et n’ouvrent pas le score malgré les deux opportunités que se procure Mariano. Il pousse rapidement la balle au fond des filets, mais la VAR le rattrape pour un bout d’épaule trop en avance sur la défense adverse (8e), puis Timor sauve son camp en dégageant la frappe de l’ancien Lyonnais sur sa ligne (28e).

Les hommes de Zizou sont rincés en seconde période et terminent assez mal la rencontre. Pire, ils ne passent pas loin de la correctionnelle. Enes Ünal et Nemanja Maksimović poussent Thibaut Courtois à s’envoler pour détourner deux frappes qui prenaient le chemin du but (59e et 79e). Auteurs de trois petits buts lors des treize dernières journées de championnat, les joueurs de Getafe ont une fois de plus prouvé leur inefficacité et n’ont jamais trompé la vigilance du gardien de la Maison-Blanche. Un résultat fâcheux, mais finalement assez heureux, pour les Merengues qui sont maintenant à trois unités du leader voisin.

Avant de vouloir rejoindre une Superligue, il faudrait déjà battre Getafe.

Getafe (4-4-2) : Soria - Olivera Miramontes, Timor, Djené, Nyom - Cucurella, Arambarri, Maksimović, Aleñá (D. Suárez, 76e) - Ünal (Josete, 90e), Mata (Ángel, 65e). Entraîneur : José Bordalás.

Real Madrid (4-3-3) : Courtois - Marcelo, Chust, Militão, Odriozola - Isco, Modrić, Asensio (Arribas, 78e) - Vinícius, Mariano (Benzema, 64e), Rodrygo (Blanco, 64e). Entraîneur : Zinédine Zidane.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches