Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

  • Accueil
  • Interview
  • Mouelle Kombi : « tous les problèmes ont été réglés »

Mouelle Kombi : « tous les problèmes ont été réglés »

A moins de trois mois de la CAN 2021 prévue au Cameroun, le ministre des Sports multiplie les visites sur le site du Complexe d’Olembe à Yaoundé. L’infrastructure qui va en effet accueillir l’ouverture et la finale du tournoi doit être livrée fin novembre 2021.

Le 14 octobre 2021
commentaires

Sur la situation au Complexe d’Olembé

Le site d’Olembé est en cours de finition. Mais des finitions qui portent sur des éléments résiduels, sur des composantes supplémentaires qui viennent s’ajouter aux soubassements dont la présence depuis un certain temps mettent en évidence la capacité et la fonctionnalité de l’essentiel. L’essentiel étant la pelouse, le stade, l’éclairage etc. Il s’agit en effet d’un stade qui a accueilli sans la moindre difficulté, le match Cameroun – Malawi, le 3 septembre dernier, dans le cadre de la première journée des éliminatoires de la Coupe du monde « Qatar 2022 ».

Ce qu’il reste à faire

Les chronogrammes d’exécution des tâches sont maîtrisés. Il y a une bonne lisibilité et une bonne visibilité sur les finitions des différents lots résiduels. Les travaux de la piste d’athlétisme ont été engagés et vont être accélérés. Les autres lots qui concernent par exemple l’amélioration de la physionomie des façades, la pose des écailles de pangolin sont également en cours de finition. De même que les différents éléments complémentaires technologiques et les équipements commandés à l’étranger sont en approvisionnement. En plus du constat fait de la pleine opérationnalité du stade principal et des stades annexes, il y a un bon en avant, ceci dans l’optique de la livraison de l’ensemble de l’infrastructure dédiée à la CAN 2021, le 30 novembre.

La situation de Magil

Je voudrais rassurer que sur la très haute impulsion du président de la République Son Excellence Paul Biya, et la coordination du Premier ministre, l’entreprise Magil et ses sous-traitants sont mobilisés en permanence pour que les objectifs contractuels qui ont été fixés soit atteints. Il y a eu un certain nombre de problèmes de procédures qui ont été réglés. Il s’agissait de procédures financières pour lesquelles l’Etat a bien voulu consentir un emprunt international. Il fallait bien que les différentes procédures en matières de transparence, de traçabilité, de diligence soit accomplies.

Désormais, Magil est en possession de tous les moyens nécessaires pour accomplir ses missions. Cela nous permet donc d’envisager sereinement l’accélération des travaux. Le gouvernement camerounais considère l’organisation de la CAN comme une activité de prestige, de souveraineté et de rayonnement international du Cameroun.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches