Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

« L’attaquant le plus puissant et le plus percutant du championnat » comme le désignait le Journal L’Age Educatif en 1973, a indéniablement gardé quelques souvenirs de carrière. Ses prothèses du genou et de la hanche ne lui ont pourtant pas enlevé son large sourire ou son goût de l’effort. « On se maintient, un peu de vélo, de marche. Tu transpires, c’est le bonheur ! Comme discuter football avec vous ce matin ». Maya ouvre allègrement la boîte à souvenir.

Italia ’90, on the whole, did not certainly set the world on fire laced as it was with defensive play and decisions most often made through (...)
1er juillet 1990 : Cameroun - Angleterre 2-3 a.p Dans une compétition souvent critiquée pour son aspect défensif excessif, ce quart de finale est venu (...)
« When we were in Yugoslavia, for example, Roger Milla, wasn’t in the squad. When we heard that he was to join the team, several players, especially (...)
« La vieillesse, c’est quand on commence à dire : Jamais je ne me suis senti aussi jeune. » Cette maxime de Jules Renard colle à la peau de Roger Milla. (...)
Qui donc s’en souvient encore ? Qui donc se souvient de Raymond Fobete conduisant la sélection camerounaise à Khartoum pour sa première participation (...)

0 | 9

La Chronique de Léon