Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Denis Lavagne : « je me sens tout à fait capable »

Camfoot.com

Le nouveau sélectionneur des Lions indomptables pour sa première sortie devant la presse nationale a tenu à expliquer les raisons qui ont guidé le choix des 28 joueurs qui prendront part au tournoi de Marrakech. Pendant 50 minutes Il a parlé de ses ambitions sans éluder aucune question. Nous vous livrons comme toujours l’intégralité de la conférence de presse donnée hier par le technicien français au Mont Febé de Yaoundé.

Le 31 octobre 2011
commentaires

Propos liminaire du coach des Lions

« Que ça soit au Cameroun, que ça soit dans les pays étrangers, nous savons qu’il y a beaucoup de joueurs camerounais, et les jeunes joueurs camerounais qui se trouvent dans les centres de formation en Europe. Il s’agira pour nous de faire ce travail qui est de répertorier tous ces joueurs, les préparer à venir prêter leur talent aux Lions indomptables. Je dirais que la mission première c’est avant tout la Can 2013 et le mondial 2014, mais il y a aussi un travail de repérage des futurs talents et des joueurs camerounais susceptibles de venir renforcer cette équipe des Lions indomptables. Je compte m’appuyer sur Martin Ndoungou Mpilé de par son expérience des équipes nationales. »

Comment votre première liste a été dressée, on annonce des nouveaux joueurs, peut-on avoir une idée ? Eest ce qu’un état des lieux a été dressé par rapport à cette équipe du Cameroun que vous prenez après deux ou trois échecs ?

C’est vrai qu’on n’a pas eu beaucoup de temps pour préparer cette liste avec mes adjoints. On s’est réuni, on a bien sûr fait un état des lieux de ce qui s’est déroulé dans un passé récent, à partir de là on a aussi essayé de voir quels étaient les joueurs qui entraient dans le nouvel objectif c’est la à dire la Can 2013 et le mondial 2014. Donc il faut préparer une équipe qui pourra être performante en cas de qualification pour ces compétitions. À partir de là on a essayé de faire cet état des lieux des joueurs et essayer de garder les joueurs qui sont arrivés les derniers temps et bien sûr les encadrer par les joueurs d’expérience, qui sont les cadres de cette équipe. On a essayé aussi de voir s’il n’y avait pas des joueurs qui n’avaient pas été sélectionnés, mais qui peuvent être sélectionnés. On a appelé un joueur comme Allan Nyom qui joue à Grenade et qui fait une performance ces derniers temps avec son équipe en Espagne, qui a d’ailleurs joué le dernier match contre Barcelone où il a fait un match intéressant. On a appelé un joueur comme Yaya Banana qui a participé la saison dernière avec l’équipe nationale junior à la Can et au mondial junior où il a fait de bonnes performances, et actuellement avec Esperance de Tunis. Il fait de bonnes performances avec l’Esperance de Tunis qui est qualifié pour la finale de la champions league. Je pense qu’il était naturel dans la perspective de renouveler un peu, de préparer les joueurs pour les échéances futurs, de l’appeler pour pouvoir jauger son talent au cours de ce tournoi.

On a convoqué 28 joueurs dans cet objectif là, c’est-à-dire de pouvoir évaluer un maximum de joueurs, jauger un maximum de joueurs pour préparer l’échéance du premier match de qualification de la Can qui arrive en Janvier. C’est vrai qu’on n’a pas énormément de temps, donc il faut essayer de voir les joueurs qui seront susceptibles de pouvoir être performant dès le mois de janvier, qui pourront permettre la qualification des Lions indomptables déjà à ce premier tour.

Nous nous sommes laissés dire monsieur Denis Lavagne que vous avez présenté un projet particulièrement ambitieux à la commission d’audition qui vous a finalement désigné à la tête de cet encadrement technique. Qu’est-ce que vous avez proposé d’innovant et qui aura décidé cette commission à porter son choix sur vous ?

Je ne sais pas si c’est quelque chose d’innovant, mais ce que j’ai proposé c’est d’essayer de travailler pour atteindre les objectifs, de travailler avec le groupe déjà existant, mais de travailler, que ce soit au niveau du Cameroun, au niveau des championnats ou au niveau des jeunes qui sont dans les centres de formation en Europe. D’essayer de travailler avec mes collaborateurs, avec la DTN pour trouver de nouveaux talents et après de superviser ces talents. De faire en sorte que le réservoir de joueurs capables d’apporter un plus à l’équipe et permettre aux Lions indomptables d’atteindre leurs objectifs, d’être plus nombreux et de préparer les échéances futures.

Vous savez on parle d’échec, on dirait que c’est la première fois que les Lions ne se qualifient pas pour une Can, alors que j’ai vu qu’en 94 ils ne s’étaient pas qualifiés, en 96 ils avaient fait une piètre performance au niveau de la Can 96 en Afrique du Sud. Il fallait mettre en place une nouvelle génération ça été fait, en 98 J’ai vu la coupe du monde, en 2000 il a eu une victoire à la Can et aux Jeux Olympiques, en 2003 une finale de la coupe des confédérations. C’était peut-être la fin d’un cycle. Il faut rebondir, travailler avec le groupe présent parce qu’il y a de la qualité dans ce groupe, mais il faut peut-être chercher les nouveaux talents qui pourront amener un plus à cette équipe. On a proposé un plan pour arriver à trouver ces joueurs. C’est le plan qu’on a défini au niveau de la commission d’audition, je ne sais pas si c’est ce qui a été décisif, mais au niveau du staff technique on va travailler, tout mettre en œuvre pour atteindre les objectifs. Pour relancer le football camerounais, on va essayer de trouver un maximum de joueurs de qualité, parce que je sais qu’il y a beaucoup de joueurs de qualité, il y a un réservoir de joueurs de qualité au Cameroun, qui sont disséminés un peu partout dans le monde. Il faut les trouver, il faut les chercher, les préparer pour l’équipe du Cameroun. C’est un travail difficile qui va demander beaucoup de temps et de recherche, je pense que c’est par là que nous pourrions relancer le football camerounais.

Sur les ondes d’une radio étrangère vous avez affirmé que Samuel Eto’o était votre capitaine, est ce votre décision où celle de votre hiérarchie ?

Vous savez, je pense que Samuel Eto’o est capitaine avant la coupe du monde, aujourd’hui je ne vois pas pourquoi il ne serait pas le capitaine de l’équipe, je ne vois pas pourquoi on lui enlèverait le capitanat, c’est une décision qui me parait tout à fait logique, normale, je ne vois pas pourquoi on aurait fait autrement.

Vous avez retenu Allan Romeo Nyom qui joue en Espagne. Quand on sait qu’il a un passeport Français, est ce que vous avec pris toutes les dispositions sur le plan administratif pour qu’il joue effectivement pour le Cameroun ?

Si on l’a sélectionné c’est qu’on a pris toutes les dispositions pour qu’il puisse jouer, pour qu’il ait un passeport camerounais.

Vous avez retenu Yaya Banana qui était au mondial junior, quand on sait que son équipe, l’Esperance de Tunis joue la finale de la champions league le 6 et le 16 novembre, est ce que vous pensez qu’il va honorer cette convocation ?

Je pense qu’il joue la finale le 06 et le 20 novembre, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas le sélectionner. Vous savez, les autres joueurs jouent la champions league en Europe, ils jouent tous les trois jours, à partir de là je ne vois pas pourquoi on ne devrait pas sélectionner ce joueur, je ne comprends pas du tout votre question.

Christophe Manœuvrier, est ce que ce nom vous dit quelque chose, si oui quel est le rôle qu’il va jouer dans le staff des Lions indomptables ?

C’est quelqu’un qui va venir intégrer le staff technique pour la préparation physique.

Comment votre équipe va-telle jouer ?

Les Lions jouent à 11, avec un ballon, trois arbitres, c’est le football… (Rires) C’est vrai que c’est différent du fonctionnement d’un club parce qu’on n’a pas les joueurs à disposition tous les jours, on les a juste pour des courtes périodes, on a des matches tous les mois, de fois tous les deux mois, trois mois, donc c’est différent du fonctionnement d’un club, mais ça reste du football. C’est vrai que c’est un challenge très excitant, les Lions indomptables restent une équipe mythique du football international, encore une fois de plus c’est un grand honneur pour moi de pouvoir les coacher, je vais tout mettre en œuvre pour atteindre les objectifs.

Comment ça va se passer avec Coton Sport, allez-vous continuer à travailler avec cette équipe, est ce que vous avez retenu quelques joueurs de Coton Sport pour ce tournoi du Maroc ?

Au niveau de coton sport j’ai résilié mon contrat. Pour la liste, le plus important c’est d’avoir les meilleurs joueurs du Cameroun du moment pour faire la meilleure équipe possible afin de gagner les matches. Après, qu’importe que le joueur soit de Coton Sport ou à l’étranger, le seul truc qui m’intéresse c’est la performance sur le terrain. Après, l’âge, le nom, que le joueur soit professionnel, amateur, ça n’a aucune importance pour moi.

Vous êtes trois personnalités qui constituent le staff technique des Lions aujourd’hui, avez-vous pensé à une répartition des tâches, si oui en quoi elle consiste ?

Nous allons travailler en collaboration, on va beaucoup communiquer, il faut qu’on montre une grande solidarité et une grande cohésion entre nous, on va discuter de tous les sujets. Il est certain qu’à un moment donné, il y a quelqu’un qui prenne la dernière décision, ça sera mon rôle. Mais il y aura entre nous une grande communication, chacun pourra donner son avis. Il faut toujours un capitaine dans un bateau, quelqu’un qui prend la dernière décision, ce sera mon rôle. On va travailler ensemble la main dans la main, monsieur Mbarga s’occupera plus des gardiens de buts, après nous auront un travail en commun.

Quel est votre plan d’action, on a lu dans la presse que vous êtes là pour deux ans et par intérim. Par rapport à cela quel est votre plan d’action ?

Les objectifs sont simples, c’est la Can 2013 et le mondial 2014, après il y a un travail à faire pour repérer les nouveaux talents, se servir des autres équipes nationales.

On a beaucoup parlé de problème d’ego dans les Lions comment comptez vous abordez ce problème ?

Vous savez les choses se racontent à gauche et à droite, j’attends de voir ça au premier regroupement. Une fois qu’on aura analysé, discuter, on verra comment agir. Je me méfie toujours des ont dit, des rumeurs. Lors du dernier match contre le Congo, j’ai vu une équipe qui a su remonter un but et gagner le match, le reste c’est du blabla.

Vous pensez que vous êtes capable d’entrainer les Lions indomptables quand on sait que vous êtes sans référence ?

Je suis capable, après je pense que cette question il faut la poser à ceux qui m’ont recruté. Je me sens tout à fait capable sinon je n’aurais pas accepté le poste. Je pense que vous connaissez mal mon parcours.

Monsieur Lavagne où comptez-vous établir votre quartier général de travail ?

A Yaoundé et à la Fecafoot.

Comment allez-vous vous organiser pour superviser les joueurs qui sont à l’étranger puisque les trois entraineurs vivent au Cameroun ?

Ce qui m’étonne c’est que j’écoutais ce qui se disait avant et tout le monde se plaignaient que les entraineurs n’étaient jamais au Cameroun, aujourd’hui les entraineurs sont au Cameroun et vous dites maintenant qu’il n’y aura personne en Europe. On va travailler ici et là-bas aussi. Vous savez l’avion ça existe, en six heures de temps je suis à Paris. Il y a eu des progrès, il y a internet, il y a la télé, il y a le téléphone pour prendre les nouvelles, j’ai quand même des réseaux, vous savez le football professionnel ça fait un moment que j’y suis, je connais pas mal de monde, je pourrais avoir pas mal de renseignement sur les joueurs. Vous savez, Allan Nyom n’est pas sorti comme ça. Je vais faire travailler les réseaux pour trouver les joueurs qui pourraient être intéressants. On sera là on sera au Cameroun, en Europe, une fois de plus il y a l’avion.

Vous convoquez Benoit Angbwa, Somen A Tchoyi et Jean II Makoun, qu’est ce qui a motivé le retour de ses joueurs en sélection ?

C’est un nouveau départ, ce qui s’est passé avant s’est passé, le sélectionneur avait pensé que ces joueurs ne pouvaient pas lui rendre service. C’est des joueurs qui jouent régulièrement dans leurs équipes, ils peuvent à leur poste nous amener leur expérience. Vu qu’on voulait faire une revue de l’effectif, il était logique de les rappeler pour voir, pour discuter avec eux. Vous savez qu’on va jouer trois matches en cinq jours au Maroc. On arrive au mois de novembre, les joueurs s’entrainent depuis juillet, il y en a qui participent aux coupes européennes et qui jouent presque tous les trois jours, il faudra également voir du monde, vous savez les éliminatoires de la Can 2013 commencent en Janvier et d’ici là il y aura deux mois qui vont s’écouler, on aura certainement des défections pour blessure. Je crois qu’il est important de voir le maximum de joueurs dans ce stage pour qu’ils se préparent à affronter les deux matches décisifs de janvier. Je pense que c’est des joueurs d’expérience, qui vont apporter leur connaissance du football international aux jeunes joueurs qui ont été appelés.

Pourquoi vous n’avez pas convoqué Achille Emana si vous parlez de ramener tout le monde ?

Emana aujourd’hui joue en Arabie saoudite, c’est difficile pour le moment de voir son niveau de jeu. Vous savez, si on rappelle Makoun c’est parce qu’il avait participé dernièrement avec l’Olympiakos à un match de champions league, c’est quand même la champions league, c’est quand même le top du foot mondial des clubs. C’est vrai qu’il a eu un passage difficile à un moment donné mais là il revient à un niveau intéressant. Emana lui est allé en Arabie Saoudite, on ne peut pas dire que ça soit un championnat de haut niveau, on ne peut pas rappeler tout le monde non plus.

Je vous remercie et je tiens à vous dire que je ne parlerais plus à la presse jusqu’au tournoi de Marrakech. Merci.

Par Guy Nsigué à Yaoundé


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 29 octobre 2011 à 13:11, par grand En réponse à : Denis Lavagne : « je me sens tout à fait capable »

    tres belle interview et tres belle question a savoire pour qu’oi n’a t’il pas appaler ACHILLE EMANA . mai se gars de LAVAGNE m’a lair de quelqu’un qui peut travailler . mai sa fait aussi mal de la convocation de JEAN2 MAKOUN .

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2011 à 15:19, par feulefackr En réponse à : Denis Lavagne : « je me sens tout à fait capable »

    Vraiment un grand BRAVO a mesieur Lavagne, jai vraiment aprecié sa facon de parler. tres rassurant, le pourkoi il a rapeller certaint joueur a ete tres bien eleborer. il pourra voir tout les joueurs et former son ekipe. bonne chance Mr Lavagne

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2011 à 15:53, par Baby Mfops En réponse à : Denis Lavagne : « je me sens tout à fait capable »

    Il a tout mon soutien.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2011 à 07:29, par nsono jo En réponse à : Denis Lavagne : « je me sens tout à fait capable »

    Bienvenu, chez les lions Lavagne, nous comptons enormement sur vous pour faire du bon travail avec cette équipe de lions . J’ose croire que vous ne la jouerai pas à la Paul Le Guen.
    Nous voulons juste des resultats positifs.

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2011 à 05:11, par faboulous En réponse à : Denis Lavagne : « je me sens tout à fait capable »

    Nous les camerounais nous avons avis que l’équipe national du Cameroun nous redonne le sourire des années 2000 et 2002. comme le sélectionneur a dit que c’est une nouvelle air et qu’il fallait donner la chance aux joueur qui n’étaient plus appelé à l’air de CLEMENTE, moi je pense qu’il devait appelé ACHILLE EMANA pour lui donné sa chance et s’exprimé avec lui. je je peut dire que DENIS LAVAGNE a les mains liées par le MINISTRE ET LA FECAFOOT. moi je pense que DENIS LAVAGNE peut faire du bon travail mais il faut qu’il soit carismatique et ne tombe pas dans le jeux du MINISTRE et de l FECAFOOT car si demain les resultat ne suivent pas alors c’est lui qui va payé les pots cassés. RDV au tournoi de Marrakech c’est là où nous les camerounais nous aurons une impression de lui par rapport aux élements comme :
    - Le font de jeu
    - La dicipline tactique
    - La gestion de ses joueurs
    - Son charisme ( Il doit nous montré qu’il es au dessus des joueurs. comme il l’a si bien dit en conférence de presse qu’il est le seul capitaine dans le bateau des lions indomptable alors il doit nous le prouvé)

    NB : il faut qu’il montre aux joueurs que nul es indispensable

    Répondre à ce message

  • Le 31 octobre 2011 à 07:11, par le sage En réponse à : Denis Lavagne : « je me sens tout à fait capable »

    Bonne route Lavagne, les LIC pourront peut-être redevenir INDOMPTABLES si le Coach s’appuie sur les fondements d’un travail d’équipe à savoir discipline, respect de l’autre, l’interêt général et surtout une bonne gestion des conflits entre le différents membres . Le Cameroun a un potentiel certain, j’ai toute fois été surpris d’entendre un ancien selectionneur adjoint parler de carrence de joueurs de qualité, les chantiers sont connus de tous ; nous n’avons pas de véritables milieux offensifs, que Lavagne ne tombe pas dans les erreurs de Clementé qui nous offrait un onze entrant bourré de milieux recupérateurs. Je te souhaite une fois de plus bonne route et que la rigueur soit la base de toute décision.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon