Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Place au football « Made in Cameroon »

Camfoot.com

Le Cameroun, à l’instar du Brésil, a un football qui lui est propre. Les Lions indomptables en ont offert quelques morceaux choisis au monde pendant les Coupes du Monde 1982 et 1990, ainsi qu’à l’occasion des Jeux Olympiques de Sydney en 2000.

Le 7 décembre 2004

Rappelons-nous la réaction d’Andrés Cantor, commentateur de football émérite et grand amateur des Lions indomptables, qui a longtemps officié à la chaîne de télévision latino-américaine Telemundo, lors de la Finale de football des Jeux Olympiques de Sydney. Constatant que les Lions indomptables venaient de remonter deux buts espagnols marqués en tout début de match, Andrés Cantor s’interrogeait à l’antenne. Il disait : "Ces Lions indomptables sont nuls sur le plan tactique. En défense, ils commettent de multiples fautes et erreurs. Et pourtant, les voilà qui sont revenus au score. Ils ne s’avouent jamais vaincus. Quel est donc leur secret ?"

L’arme secrète des Lions indomptables n’est autre que le football « Made in Cameroon ». Les Lions indomptables bégayent de leur football depuis un moment, ce qui leur vaut les foudres de leurs supporters, même les plus indéfectibles parmi eux, tels que notre rédaction à Camfoot.com.

C’est la raison pour laquelle dans un de nos articles, nous avons salué la fin d’une époque au lendemain de la noyade générale du 17 novembre à Leipzig.

Il faudra peut-être que le futur patron de l’équipe nationale, quel qu’il soit, intègre le football « Made in Cameroon » à son équation. Quelles sont donc les caractéristiques de cet avatar dont certains sont si nostalgiques ?

Que l’on revienne aux racines de notre football
© Le Dossier - no 001 de Janvier 2004

Le football « Made in Cameroon » se veut joyeux, divertissant, spectaculaire, peut-être aussi un peu rugueux et un tantinet naïf sur le plan tactique.

Rapide, il se joue en contre-attaques ponctuées par de passes longues, de dribbles insolents et de tirs percutants. Il s’articule autour de fortes individualités qui, souvent, triomphent par des exploits personnels. D’une extrême éloquence gestuelle, le footballeur camerounais maîtrise à la perfection toute la panoplie des gestes techniques. Rappelons-nous certains de leurs noms locaux : zôlô, mfinga, etc... Le public, quant à lui, semble avoir jeté son dévolu sur le ciseau retourné.

Les noms des clubs concourent à asseoir cette image spartiate. Que peuvent évoquer d’autre les "Canon" et "Tonnerre" de Yaoundé, "Caïman" de Douala, "Foudre" d’Akonolinga et "Panthère" de Bangangté, "Tigre" de Douala, "Ouragan" de Loum, "Tarzan" de Mutenguene, "Tempête" de Nanga Eboko, sinon la terreur ?

Le football "Made in Cameroon" est fait, à la fois, de finesse et de virilité, pour ne pas parler du profil physique et athlétique des acteurs.

Toutefois, si les supporters valorisent autant cette virilité que la finesse technique et l’élégance, c’est pour mettre en exergue le jeu léché, comme sorti du livre. D’ailleurs, le Tonnerre a ajouté à son nom officiel le vocable ewondo de "kalara" qui, précisément, veut dire « livre ». Souvenons-nous de la grâce avec laquelle Docteur Abega, Mbida Arantès, Jean Pierre Tokoto, Enanga Zozo et Jean Louis Mama évoluaient sur un terrain de football. Et que dire de Roger Milla, Oyono "Cogefar" et Fouda "Bachot" qui mettaient un point d’honneur à ne pas entacher leur tenue blanche du TKC pendant un match ?

L’époque de nos glorieux
© Le Dossier - no 001 de Janvier 2004

De la même manière, les tacles rugueux d’Evou "Boulon", d’Akoa "Django", d’Owona Pascal "Homme sec", de Rigobert Song Bahanag "Magnan", de Benjamin Massing et de Kana Biyick alimentent désormais la chronique folklorique nationale. Autant de facteurs qui contrastent nettement avec le jeu anglais qui, avant l’arrivée Outre Manche d’entraîneurs et de joueurs étrangers, avait toujours brillé par son manque d’imagination et par sa prévisibilité. Au fil des années, le football camerounais s’est enrichi d’apports étrangers introduits par le canal des nombreux entraîneurs yougoslaves, français et allemands qui se sont succédés à la tête de l’équipe nationale. Dans le même temps, il a perdu progressivement de sa spécificité, et notamment sa fantaisie.

Tout en étant spectaculaire et divertissant, ce football a souvent péché par une naïveté tactique déconcertante. Ce football que nous jouions à Mvolye, Bepanda, Lolodorf, Kumba, donnait à l’entraîneur un rôle assez limité, voire insignifiant. Le capitaine, tout puissant, était le vrai patron de l’équipe. C’est lui qui "fait le plan" de match, donc qui décide de la configuration tactique des joueurs sur le terrain.

Jamais calculateur ni économe de l’effort physique, le footballeur « made in Cameroon » parcourt tout le terrain et joue à tous les postes, en même temps, s’il le faut, sans considérations tactiques. Il se dépense sans compter, même si cette débauche d’énergie lui joue souvent des tours en fin de match lorsqu’il perd sa lucidité. L’équipe concède alors un but qui vient tout gâcher, comme lors du match de quart de finale contre l’Angleterre en 1990 ou celui contre l’Autriche en 1998.

A des moments différents de notre histoire, Claude Leroy et Pierre Lechantre ont su tirer parti des qualités offensives et de la rugosité défensive du football « made in Cameroon »pour déployer un jeu fluide, chatoyant et musclé qui a séduit les supporters.

Cette époque semble désormais lointaine. Les meilleurs joueurs camerounais évoluant presque tous dans les clubs professionnels européens, leur fantaisie est de plus en plus bridée et leur imagination sacrifiée à l’autel de la sacro-sainte organisation tactique.

Le comble fut atteint en 2001 avec l’arrivée de l’Allemand Winfried Schäfer qui opte pour le tout tactique doublé d’un renfort défensif. Très vite, l’impact se fait sentir. Le Cameroun ne marque désormais environ qu’un seul but par match.

Le jeu ultra-stéréotypé des Lions indomptables de Schäfer fait de longues transversales latérales et diagonales et de tentatives infructueuses de passage en force par les couloirs ne plaît guère. Plus de talonnades, plus d’ailes de pigeon, plus de dribles chaloupés, plus de frappes en pivot. Les Lions indomptables ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes.

Que le futur sélectionneur nous ramène notre football ! Qu’il réintégre les éléments positifs de notre marque déposée « made in Cameroon » dans le jeu des Lions indomptables, tout en travaillant l’organisation et la discipline tactiques ! Le potentiel d’imprévisibilité et de créativité qu’apportera ce football venu des terrains vagues de Tamdja, d’Olézoa, de Déïdo ou de Poumpoumré fera sans doute la différence au niveau international.

SANGA TITI, sanga@camfoot.com


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 7 décembre 2004 à 16:57, par Bif En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Très bel article mon cher Sanga titi. On dirait que tu te bonifies au fil des article. J’ai hâte à la suite.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2004 à 17:11, par samba En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    He kie !
    Moi meme je meure de rite avec le « zolo » et les sciseaux.C’est qu’en meme vrai que notre foot a perdu un peu de sa « sauvagerie »:mepris de l’adversaire physiquement,et fantaisie au fond de jeux qui directement seduisaient les plus psceptique.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2004 à 17:31, par Marbete En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    eh ! Oui ! quelle nostalgie ! Quelle époque !
    J’espère que les jeunes et les seniors nous feront revire les moments pareils qui manquent cruelllement aux supporters camerounais et ceux du monde entier ;
    Bravo à Saga Titi

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2004 à 19:14, par nasoide En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Très bon condensé ! tu as du Dreyfus ! IL ferait mieux de te consulter pour l’actualisation de son livre sur les lions...J’espère que ton article augure d’un coaching purement camerounais pour pérenniser ce qui nous unit tous.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2004 à 19:44, par Aménophis En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Vous avez entièrement raison cher monsieur, il est tant que le football Made in Cameroon revienne. Lorsqu’on regarde certains matchs des Lions indomptables on voit que leur football a énormément changé. Cela s’observe surtout à travers des matchs nuls de 1-1 ou bien lorsque ces derniers se cherchent sur le terrain. En ramènant le football Made in Cameroon, peut que les Lions brandirons avec fierté le trophé de la coupe du monde dans les rues de Douala et Yaoundé.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2004 à 19:49, par Ruben En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Sanga Titi,
    With a collection of words that are truly ours, you were able to take us back to the good old times. Thank you for reminding us who are miles and years away from home that, the football we know is the football of zolos, aile-de-pigeons, debordements...sciseaux. Our lions should embrace the new tactical way, but should never lose their true game that came out of our sloped and cracked fields of the « sous-quartiers ».

    Thank you.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2004 à 20:09, par ALAIN DJITE En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Je suis parfaitement d’ accord avec votre these Mr Sanga Titi. Vraiment grande nation de football comme la notre a besoin de rectifier cet apogee perdue depuis un certain temps. car le football de notre equipe nationale n’ a plus aucun sens significatif auquel nous et toute nation du football a eun connaitre depuis des annees anterieurs, s’il me faut citer comme au temps de Roger Milla, kana , Mbida, Mbou, etc..... Nous remeritons revoire ce beau football renaitre en terre Camerounaise de plus avec un Coach de qualite .
    Merci Alain Djite depuis les Etats - Unis.

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2004 à 21:03, par Colbatie En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    You article and picture almost made me cry. You captured precisely my sentiment about how we have departed from « Football Made in Cameroon. » We need a coach who knows Cameroon football history and willing to point us towards back to our strength instead of the pretentious tactics Schaefer distracted us with. Thank you !

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2004 à 23:28, par Magnan En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Really appreciable !
    It’s the fact that we have It : a football « made in cameroon ».I hope we will start practice it soon !

    Répondre à ce message

  • Le 7 décembre 2004 à 23:31, par FONCHA (LONDON) En réponse à : THANK YOU SANGA TITI

    I really appreciate this article. It is objective based on reality. That is what we readers want. It is really emotional . I agree that honeymoon came to its end*LA FIN D’UNE EPOQUE*. Now the question is how to get back on track ? Lets keep hope for our national squad. Hopefully one day we’ll rediscover the *mfinga* and all the* ZOLO*. Many thanks for unearthing this past and fabulous era of indomitable Lions. May be it may help to build a strong squad in the near future.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2004 à 00:05, par pable En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    i’m very happy to read a little bit about the history and aspects of the originality of Cameroonian football. We are really a footballing nations and that sometimes makes me proud. But when i look at the negative aspects of our nations esspecially from the perspectives of its relationship to sports and football, i sometimes feel the other side of things. For example during campaign periods, some unscrupulous individuals that we have respected soo much like bell and milla were using the success of the national team as a positive note for the « thief » Mr Biya and cronnies to stay in power. What haas he done to develop our football ? he has instead benefitted by stealing the money from the trophies. Not even a single stadium has been constructed by Mr Biya and co. Even finances to renovate the various stadias in the country are non-existant. but long live our soccer.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2004 à 00:56, par Alain Foko En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Belle analyse M Titi !!!!! Absolument notre football n’a pas besoin d’aller voir ailleurs. Il a besoin tout simplement de discipline et d’organisation pour exploiter les atouts naturels dont disposent les footballeurs Camerounais. Tu me fais presque pleurer en pensant aux déhanchements de Dr Abéga, aux crochets de Arantes Mbida, aux boulets de Kundé, aux virgules du capitaine des ailiers feu Samou et Ngozo,aux têtes d’or de Manga,Bassoua, Omam, aux Mfinga d’Akoa... Comment pouvez-vous imaginer une équipe des lions où il n’ya pas de spécialiste en rentrée de touche, de balle aérienne, des artificiers comme Mfédé.... La nouvelle bande à Eto’o a autant de talents que celle du dieu Roger Milla. Elle a tout simplement besoin d’un bon cuisineir pour faire un bon dosage des différents ingrédients dont nous disposons pour représenter au monde un football à la saveur de Mbongo, de Nkui, de Ndolè....
    Schaffer nous a empêché de gagner la coupe du monde en 2002 avec l’un des groupes les plus talentueux de tous les temps. Il a chacurté notre style de Ndamba qui se veut estéthique et viril, hésitant mais rigoureux...
    Le nouveau cuisinier des lions doit savoir laisser cours à l’art, au jeu libre, mais de façon contrôlée...
    Rendez-vous en Allemgne en 2006.
    Alain Foko, Montréal.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2004 à 05:57, par ? En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Mes respects M. Sanga Titi !
    Ton article me fait vraiment du bien et me permet de croire et d’aimer d’avantage nos Lions car je rêve les voir soulever la coupe du monde one day.

    Comme tu le dis si bien dans ton article, le nouveau coach doit vraiment maîtriser notre football avant de venir nous coacher. É É É je me rappelle encore du jour de la victoire contre la Colombie ou encore le tacle que Massing avait fait au joueur Argentin Canija qui signifiait « Ndamba pass, man no pass or man pass ndamba no pass ». J’ai la chaire de poule en ce moment.

    En tout cas merci pour tout et les pictures que tu as introduits sont vraiment cool.
    Thanks a lot.
    Patience depuis Montréal

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2004 à 10:34, par isnow En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    mon gars ton article est canon,sa me fait saliver seulement tu as dit beaucoup de chose sur « le football made in cameroun » qui est tres important et que meme nos dirigeants ne prennent pas en compte lorsqu’il faut recruter un coach.je crois que tu aurais ta place dans un college pour la prospection d’un entraineur national.bravo mon gars tu prouves là une fois de plus qu en critiquant se qui se fait ,nous disposons quand meme de references . tu sais,le bon vieux « nfingha » de LUIS PAUL MFEDE nous manque beaucoup, c est tres rare de nos jours A++++.......

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2004 à 11:36, par Justinbats En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Yéééééh Sanga !! Tu m’as tué oh. Tu me rappelles des gestes qu’on ne voit plus depuis des années. Tu as oublié sur ta liste des « tacleurs », Onana ’Panka’ et les « accouchements » de Ntamark Charles. Je me rappelle aussi des « waches » de Mfede Louis Paul et Mbang Penda ou encore les debordements de Nguea Jacques. Ou sont ces coaches qui viendront nous selectionner les gars qui ont ces gestes la dans les jambes. On ne les trouve que dans notre championat national. J’ai envie.... Je veux voir ce football « Made in Cameroon ». C’est encore possible de le voir.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2004 à 11:41, par faty En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Je ne dirais pas plus, mes frèes ont tout dit, simplement BRAVO mon cher SANGA Titi.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2004 à 13:39, par Daniel Maa En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Mr Sanga vous avez fait une analyse de notre foot mais ce que je vais ajouter c’est que votre version du foot kmer n’integre ni les resultats ni la tendance actuelle.Les mauvais resultats de lheure ne doivent pas nous oublier les intenses moments de joie de 2000 2002 et 2003.
    le foot est devenu professionnel donc presque scientifique et surtout du business pure. Toutes les gloires que t’as nommées ont fait du foot amateur à quelques exceptions près et quand bien même ils se sont expatriés, nous ne retiendrons presque rien de leur passage chez les pro. Et ce que moi je trouvais comme qualité première chez les footeux kmer de cette époque, c’était leur foi inebranlable à la victoire mais surtout toute absence de complexe quelque soit l’adversaire. Certains joueurs incarnaient davantage cet esprit. Je ne citerai que ceux que j’ai connus notamment Ndjeya pour l’epoque 1982 et Kana Biyick pour l’epoque 1990.
    Actuellement nous avons des joueurs beaucoup plus talentueux et plus experimentés que leurs predecesseurs mais moins engagés car plus soucieux d’une carière plus longue synonyme de plus d’oportunité de business.
    Quant à l’apport des selectionneurs je dirai que nous avons besoin d’un entraineur qui sache motiver les joueurs bien sur en passant par un savant dosage des talents actuels.
    Mr SANGA TITI, les lions ne se meurrent pas au contraire ils ne se retrouvent pas dans des schemas apportés par des coaches non soucieux du palmares Lions Indomptables mais plutôt par l’argent issu de la vente des joueurs, et le parrainage.
    Sinon comment analysez vous le fait que ce soit en cette periode d’incertitude des Lions que nous puissions compter autant de joueurs dans les plus grands clubs européens ? certains pouvant même esperer remporter le titre de ballon d’or et autres titres prestigieux ? Eto’o (Fc Barcelone)le recevrait que ce ne serait pas imérité Njitap (Chelsea, Middlesbrough et Réal) a longtemps été nominés dans la liste de depart du ballon d’or.Mbami est le meilleur joueur du Psg Makoun pareil à Lille sans oublier Douala de Sporting, Djemba de Man Utd Atouba de Tottenham, etc Et ça c’est pas une réconnaissance de ce talent de la part de ces balncs qui estiment que nous n’avons pas de strategie ?
    En toute sportivité

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2004 à 18:07, par samuel ngollo En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    belle analyse dans tous les cas il est vrai que le football à beaucoup évolué car ces talentieux d’hier jouaient pour la patrie corps et âme je ne dis pas que ce n’est pas le cas de nos lions d’aujourd’hui loin de la mais les données ont changées à présent le futur entraineur des lion devra faire preuve d’équilbre entre le foot tactique et le football total made in cameroon reconnaissons le aussi ce ne sera pas une tâche facile c’est pourquoi et ceci reste mon avis il serai bien de chosir s’ils sont encore actifs notre futur entraineure dans le sillage de ceux qui nous ont emené au sommet de cet art merci encore mr sanga Titi pour ces souvenir qui laissent aller aux larmes

    samuel ngollo

    casablanca Maroc

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2004 à 18:16, par wacham teboh basebow En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Sanga you just awake a sleeping dog.words long gone from my head like waches« zolo », takes me back to the era of le dieu roger milla,omam bick,tokoto etc.you made me smile when i picture the glories of 90« in italy.were and why have all these gone ?and how can we get it again ? But you forgot one point to mention. » la politque nous fatigue le football made in cmeroon.when the football team is winning is for the cpdm.when players go for a competiton the administrators or call them« dirigents de la fecafoot or de la »minjes" spend thier time working on how to steal money alocated to players to enrich themselves. many will agree with me that the politicalisation of cameroonian football has been a stumbling block to its very progress. I still believe in our boys Etame of arsernal please come back we need you.what is left is for mr sigfred massoma to select a better coach to take us to 2006 in bundest. bravo les lions rester indomtables. basebow depuis le pays bas amsterdam

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2004 à 18:26, par Schwarzy En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Very good analysis from someone who really knows about the history of our beloved national team.We have a lot of talented young players ;but the problem is that we have one of the best team in the world with unfortunatly a very poor managment.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2004 à 21:00, par ? En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Congratulations for the great job from Sanga Titi, Martin Coutler, Stephen Sunou and the rest of the Redaction for the support of our football « made in Cameroon ».Un seul mot...

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2004 à 21:42, par BETIBERFORCE DE BONA M’BELLA En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    SALUT BOY,TU EST VRAIMENT L’UN DES RARES CAMEROUNAIS QUI ONTVUS LES PLUS GRANDS JOUEURSDE TOUS LES TEMPS DANS LE CO,EKE QUAND JE ME RAPPEL DES MATINDIS DE SYNKOT, LES MANANGA DE EKOULE,DES ZOLOS DE LEA GENERAL,DES FINGA DE MASSIN ET AUTRES.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2004 à 02:01, par awades En réponse à : congratulations to sanga

    hi sanga,just wonna say more greese to ur elbows for the job u’re doing for ur country and its football. U r amongst the few ple who still wonna give glory to our old players.............I’ll like to seize this opportunity to tell them true kamerunians will never forget what they did for the football of our beloved kountry.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2004 à 02:37, par ? En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Nos lions ont toujours fait notre fierté. Depuis toujours, nous avons sauté et dansé de joie dans notre salon, au bar, puis dans la rue parce qu’ils sont tous simplement époustouflants. Dès que je dis ma nationalité à un étranger, il me pose tout de suite des questions sur les lions et je suis toujours fier de parler d’eux en ajoutant très souvent des anecdotes.
    Mes chers amis, le foot chez nous est une question de sang, c’est sanguinaire comme dirait quelqu’un... D’autres Africains ont aussi ce talent et peut-être plus, mais ils ne sont pas Camerounais. C’est-à-dire qu’ls n’ont pas le Hemlè des Bassaas, l’esprtit de gain (1+1=3) des Bamilékés, l’esthétique du Sawa, l’esprit de combat d’un Eton....
    Nos Lions actuels sont aussi talentueux mais vivent certes leur époque. Foot=bussiness. On ne peut s’en défaire. Mais cela doit être équitable. Que voulez-vous ? Nos lions sont gérés par des fonctionnaires avec de minables salaires qui trouvent que les lions ont assez d’argent et n’hésitent pas à mettre la main sur leur du. Et réaction des lions !!!Car même Fotso Victor ne saurait laisser un billet de 1000F CFA sur le trottoir parce qu’il en a des milliard à la maison !!!! Personne ne saurait garder son Hemlè à 100% si l’on a la conviction de jouer pour enrichir un cravaté du ministère.
    Cela dit je profite de l’occasion pour supplier Lauren de revenir à la case. Le linge sale se lave en famille. Vivement Lauren revient. Voilà encore une pièce centrale qu’on vient de perdre après la fracture de Mbami. Ce ne sera que pour un petit temps, je le lui souhaite.
    Mais chers lions, d’abord la victoire, puis la gloire et vient l’argent.
    A toi Philippe trouves-nous le bon maitre pour ces enfants.Nous sommes avec vous pour décrocher ce rêve qui nous hante. Ne nous faites plus vivre sur des souvenirs. Merci.
    Alain Foko.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2004 à 09:01, par Muna Moto En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Very apt analysis, Mr. Sanga. That’s indeed what always made our football different and the rest of us proud. I remember a former US Secretary of State saying in 1990 « I don’t know what the football of the 21st century will look like, but I think I have already seen Cameroon play it today. » We truly need a manager who can harness our creativity and let the players express themselves freely, in the Cameroonian way. We still have very talented players who can continue to do us proud like their elders of yesteryears.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2004 à 12:38, par Nabs de Clermont Ferrand En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Vous avez tout à fait raison mon cher, de nous rappeller ce style footballistique( non pas denué de resultats ) qui a fait de nous des inconditionnels supporters de nos chers Lions...
    Puisse le futur coach, nous faire retrouver de telles sensations...

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2004 à 19:28, par Zobel de l’Italie En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Avec ta metrise du camfranglais tu pourrais etre prof si on devait rendre cette langue officiel au camer.

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2004 à 20:52, par charles etcheverry En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    je crois que notre football a deja fait des merveilles à travers le monde continue d’ailleurs à faire peur aux autres grandes nations de football, pensez un peu à cette rencontre cameroun angleterre du mondial 90, je souhaite qu’on reviennne à notre vrai football et qu’on laisse les mains libres aux coachs

    Répondre à ce message

  • Le 11 décembre 2004 à 16:50, par BOSTON DE BOSTON En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    popol dnc take dambah take yi own now massa !mais dem lepe tath thing for god because this mane donc take everything like is his repe don cree pays now massa.been dasso pacien and you go see un day l’affaire si dois change tu me ya now massa ? boston de boston rep d’irelande

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2004 à 12:20, par ROLY En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Petinent ton article.Tu as raison sur toute la ligne.Qui t’a donné pareil inspiration mon frère ?

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2004 à 17:46, par Anza En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Monsieur Sanga Titi votre article a tout particulièrement attiré mon attention.
    En effet,votre analyse identifie et met en lumière les causes de nullité à la fois qualitative et quantitative du football qui est le notre aujourd’huii !!!
    Notre football aujourd’hui n’a plus aucune spécificité. Nous jouons un football ridicule, stéréotypé, prévisible, dénué de qualité et sans saveur. Il est insupportable à regarder pour les inconditionnels du vrai football tel celui offert à l’époque des Abéga,Mbida, Kana et autres.....
    Nous n’allons pas faire renaître nos anciennes gloires !! Mais, si le Cameroun souhaite ne serait que converger vers le niveau d’antan à long terme, une véritable politique de restructuration axée sur deux variantes doit être mise en place.
    - La première variante doit reposer sur la structure même de l’équipe nationale. Cette dernière doit intégrer en son sein au moins 2/3 de joueurs amateurs. Ceci pour deux raisons : 1) Monsieur Maa Daniel prétendait que le foot ball est devenu scientifique !! ce qui est certes vrai pour les occidentaux à cause de leurs limites, mais ne peut s’appliquer aux lions indomptables. Les Occidents n’ont jamais été aussi doués que nous et pour pallier leurs limites, ils recourent à la soi-disante ’Scientification’ du football. Malheureusement, ils arrivent à convaincre certains crédules comme monsieur Maa Daniel que la maitrise du vrai football passe par sa ’scientification’ et la formation des footballeurs dans leurs écoles de football !! Ne peut être grand footballeur aujourd’hui que celui qui est passé dans un centre de formation européen. Conséquence, les jeunes joueurs talentueux camerounais de passage dans ces moulins à démolir en sortent robotisés dénués de tout talent et stéréotipés...En outre, leur manière de jouer devient automatiquement et systématiquement connue des Occidentaux qui, lors des compétitions internationales n’éprouvent aucune difficulté à les contrer parce que les mouvements d’un robot que tu as fabriqué te sont familiers et prévisibles..
    Il revient donc aux dirigeants de l’équipe nationale du cameroun d’opter pour une stratégie de recrutement en priorité nationale. 2) Toujours dans la logique du même Maa daniel soutenant que nous avons des joueurs dans les plus grands clubs, tandis que Alain Foko supplie Lauren de reintégrer l’équipe nationale...je souhaite souligner qu’avoir des joueurs dans les (soit-disant) meilleurs clubs à quelque exception prêt, ne signifie pas que ces joueurs sont talentueux et comme disait quelqu’un on est à l’ère du foot/business (On ne joue pas dans un grand club parce qu’on est talentueux mais on devient grand joueur parce qu’on joue dans un garnd club:grâce aux médias). Le cameroun s’est fait ridiculisé par tous ses advaisaires aux éliminatoires mondial/Can.
    Nos joueurs de l’étranger n’arrivent pas à faire des résultats et sont mis en difficulté sur le plan africain parce qu’ils sont mécaniques.Dans lors qu’ils sont en face de joueurs qui peuvent faire varier le jeu, ils sont déroutés et désorientés parce que ce n’est pas ce qu’on leur apprend dans les centres de formation !!! La preuve, ce sont de petites équipes composer pour la plupart de joueurs amateurs qui nous traumatisent aux éliminatoires !!!
    Alors de grâce que ceux qui parlent de joueurs talentueux laissent tomber !! Quand on est talentueux, on fait des résultats ou du moins, même si on se battre, on montre quand même qu’on avait les capacités de faire mieux. Ce qui n’est pas le cas des lions actuellement. Conscients de leur incapacité, certains claquent la porte pour s’en tirer tête haute. Il convient donc de retrouver notre spécificité de jeu en intégrant dans notre équipe nationale des joueurs locaux susceptibles de faire varier le jeu avec toutes les fantaisies que cela comportait.
    - La seconde variante repose sur l’encadrement technique de l’équipe nationale. Le cameroun doit comprendre qu’un expatrié n’apportera rien de plus à notre équipe nationale, parce que ce n’est pas parce qu’on a des diplômes d’entraineurs de tel ou tel pays qu’on est bon entraineur !!! sauf erreur de ma part, Diégo maradonna, Pelé, Milla, Wéah, Mbida, Madjer, Nkono etc...ne sont professeurs dans aucune école d’entraineurs. Il est connu que pour enseigner une discipline, l’on doit être expère en la matière.
    Alors qui forment les entraineurs ? que leur apprend-t-on ?
    Arrêtons de mystifier le football comme veulent nous le faire penser les occidentaux et pour une fois changeons...Mettons à la tête des lions indomptables un compatriote connaisseur du football.

    Répondre à ce message

  • Le 15 décembre 2004 à 04:01, par ? En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Le football est un art et non une science. L’analyse faite par Mr Anza est tout à fait correcte. Nous vons besoin de reconsidérer nos valeurs intrinsèques au lieu de chercher seulement chez les autres. Le football fantaisie est très beau et je suis d’accord pour l’intégration des locaux au sein des lions comme par le passé. Mais, le foot ne se note pas comme un devoir de math sur 20. C’est le plus appliqué qui gagne. Et c’est ce qui nous a manqué en 1990 pour gagner la coupe du monde. Du professionnalisme. Nous avions une équipe de génies du ballon, mais notre manque de professionnalisme nous a fait perdre à moins de 6 minutes de la fin du match. Quant à Lauren Etamè c’est un excellent joueur que n’importe quel coach aimerait avoir dans son équipe. Le Réal Madrid court après lui depuis belle lurette. Lauren est une pièce en or que le nouveau coach qu’il soit blanc ou camerounais doit utiliser. Il incombe aux camerounais de choisir celui qui comprend et s’adapte bien à notre environnement, notre style et esprit de jeu et non celui qui viendra nous apprendre à jouer. C’est une équation différentielle qu’il faut résoudre. Comment jouer notre ndamda fantaisie (Zolo, aile de pigeon, crochets extérieurs et intérieurs, mfinga, virgules...) sans se laisser déconcentrer et voler nos victoires.
    Alain Foko.

    Répondre à ce message

  • Le 26 décembre 2004 à 17:35, par chris_obono En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    Comme d’habitude, il a fallu que Schäffer continue de nous nicquer et cette fois sans capote pour que nous puissions dire « ça va comme ça ». Le cameroun n’a rien perdu de sa particularité, il garde au fond de lui tout ce que tu cites Sanga. Il faudrait donc tout de suite recruter celui qui serait en parfaite communion avec notre « grimba naturel » dont nous sommes les seuls maître en afrique .

    Répondre à ce message

  • Le 12 février 2005 à 14:38, par emmanuel ngu En réponse à : > Place au football « Made in Cameroon »

    the cameroon national team is highly in need of a player as etame back into it’s restructuring because as compare to the pass years you will fine out that there are player how have lost their view in the field such as olembe because of lack of a distrubutor as etame so we will real be glad to see him back

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches