Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Les rêves déçus des enfants footballeurs (CT)

Beaucoup postulent à une carrière footballistique . Mais il y a peu d’élus. Etre comme l’autre… Song Bahanack, Mboma, Eto’o Fils. Voilà quelques unes des raisons qui poussent beaucoup de jeunes à opter pour une carrière footballistique.

Le 18 septembre 2002
commentaires

Le football aujourd’hui génère beaucoup de sous. Raison de plus pour aguicher nos jeunes. Si de plus en plus de parents semblent encourager leur progéniture dans leur passion, nombreux sont les conservateurs qui ne souhaitent pas voir leurs enfants faire carrière dans le football. « C’est plus honorable d’être médecin que de transpirer sous le maillot », estiment-ils. N’empêche, les écoles de football, bravant les vieux tabous, ont désormais pignon sur rue.

Le football en particulier est aujourd’hui considéré au Cameroun, comme étant l’une des meilleures filières pour accéder à la célébrité. Nos stars du foot sont généralement adulés par le public. En effet, le footballeur jouit d’une notoriété autrement plus grande que n’importe quel autre corps de profession. Tout naturellement, de nombreux jeunes, surtout ceux qui sont issus de familles défavorisées, voient dans ce sport le sésame qui les arrachera peut-être de la pauvreté.

Malheureusement, sur le terrain, la réalité s’avère tout autre. Les espoirs sont très souvent déçus. Car, le pourcentage de réussite dans cette filière est des plus bas. Selon un instructeur approché dans un centre de formation de la place, seuls 8% de l’effectif seront admis dans les clubs locaux, et à peine 1% signera un contrat professionnel. Tout bien considéré, sur 200 élèves, à peine deux deviendront professionnels. Tous comptes faits, les chances d’accéder au statut de footballeur professionnel ne sont pas plus grandes que celles de gagner à la loterie. Ce d’autant plus que le jeune amateur qui postule n’est toujours pas sûr d’évoluer ou d’être titularisé dans son nouveau club. Ainsi, pour une très large majorité de nos amateurs, la richesse et la célébrité resteront au stade du rêve. On regrettera surtout d’avoir sacrifié sa scolarité, pour rien.

J.E.MIMBOE


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches