Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Dossier Lions Indomptables

Communication, Indépendance et Image de marque

Camfoot.com

Une sélection nationale qui figure parmi les meilleures du monde devrait pouvoir communiquer efficacement. Elle devrait pouvoir informer ses supporters et le monde entier de sa vie et de sa perception des péripéties et des événements importants. Elle devrait soigner son image de marque en distillant aux médias, de manière organisée et professionnelle, des informations ciblées. Elle devrait enfin donner aux commentateurs les clés de lecture nécessaires pour déchiffrer certains de ses symboles et indices sémiotiques.

Le 23 décembre 2004

Cela ne semble pas le cas avec les Lions indomptables. La majorité de leur conférences de presse péchent par leur amateurisme. En outre, les « stars » des Lions indomptables ont décidé de se fermer à la presse camerounaise. Ce mutisme volontaire entretient la rumeur qui finit par infester l’atmosphère au sein de l’équipe et partant, les rapports entre les joueurs et leurs supporters. Les Lions indomptables ne projettent plus l’image d’une bande de copains joyeux et insouciants mais sérieux quand il s’agit de défendre les intérêts de la nation.

Les joueurs de la sélection nationale ne semblent pas soucieux de la nécessité d’entretenir leur image de marque et par ricochet celle du football camerounais. C’est pourquoi les éternelles discussions sur les primes, les voyages rocambolesques, sans visas ni droits de survol de l’espace aérien de certains pays, les retards dans le paiement du salaire du sélectionneur et les atermoiements dans la confection des listes de joueurs font la une des journaux occidentaux, davantage que les prestations de notre équipe. L’information n’est pas gérée. Elle fuse de partout, dans le désordre.

Les objets publicitaires, les joujoux, les flonflons et autres babioles dont les fans ont besoin pour égayer l’ambiance pendant les matches et montrer leur allégeance à leur équipe favorite sont aussi rares qu’un loup blanc. Il en va de même des répliques authentiques des tenues des Lions indomptables. Nous avons finalement pu nous procurer ce maillot authentique il y a quelques semaines dans une boutique des Bafana Bafana en Afrique du Sud, à défaut d’une boutique des Lions indomptables à Yaoundé ou à Douala. Les touristes, hommes d’affaires et autres diplomates étrangers et locaux qui vont et viennent dans le pays de Roger Milla n’en demanderont pas mieux. Il leur faut une vitrine authentique de nos valeureux ambassadeurs.

A titre individuel, quelques joueurs tiennent des sites web. qui ne sont, pour la plupart, que des temples pour fans clubs. On y trouve à boire et à manger, du courrier des admirateurs aux jeux-concours, des demandes en mariage aux statistiques personnelles, sans oublier des albums photos aux extraits d’articles et d’interviews qui encensent leur démiurge. Toutefois, leur utilité professionnelle n’est pas avérée. Des joueurs dont l’aura et la valeur commerciale sont élevés tels Samuel Eto’o ne disposent pas d’une carte de visite Internet à ce jour. Leur image est façonnée au gré de leurs prestations, mais surtout des commentaires des journalistes sportifs qui, selon leur humeur et les rapports qu’ils entretiennent, peuvent ou non décider de biaiser la perception du public. Deux images reviennent à l’esprit : celui du refus de nomination de Joseph Désiré Job comme meilleur joueur de la rencontre de la Carling Cup de l’année dernière, alors qu’il marque un but et offre un penalty à son équipe. Plus récemment, celui du dernier « clásico » Barcelone-Réal au cours duquel Eto’o marque un but fabuleux, offre la passe de but à Deco et surtout provoque le penalty de Ronaldinho après une chevauchée de près de 60m. Ce n’est pas le fruit du hasard qu’à la fin du match, les médias n’aient eu d’yeux et de mots que pour Ronaldinho.. Son entourage et lui ont mis en place de véritables outils de communication autour de son personnage.

Rares sont les personnes qui savent ce que représentent les quatre étoiles dorées dont est frappé le nouveau maillot des Lions indomptables. Il a fallu abattre un véritable travail de titan pour apprendre que ces étoiles, qui sont à peine visibles, représentent les quatre titres de champions d’Afrique déjà remportés par notre sélection nationale.

Que dire de la vitrine qu’offre le site des instances dirigeantes du football quoique louable ? Elle n’est pas riche sur le plan du contenu informationnel. Le journaliste qui prépare un papier sur un match des Lions indomptables y trouve, à la rigueur, une liste des joueurs convoqués, et parfois, un calendrier des entraînements prévus dans le cadre d’un stage de préparation, des bric-à-brac. Rien de plus.

Le site du ministère, quant à lui, s’est figé à l’heure de Bidoung Mkpatt. Il nous a semblé d’ailleurs qu’il y en avait deux, dont aucun n’est fonctionnel. Ce n’est donc pas de l’administration que nous viendront les informations fiables et à jour dont nous avons besoin pour nos reportages et analyses.

Que représentent les couleurs blanches que les Lions indomptables arborent depuis quelques temps ?

Sur un tout autre plan, les joueurs d’aujourd’hui ont profité de la force de l’exemplarité du travail de pionnier abattu par des générations de footballeurs doués avant eux : Abossolo, Koum, Eugène Njo Lea, Mbette Isaac, Mbappe Leppe, Ndo Nna, Oyono « Cogefar », Moukoko « Confiance », Michel Kaham, pour n’en citer que quelques uns. Quels souvenirs gardons-nous d’eux ? Combien de jeunes les reconnaîtraient sur une photo ? Pourquoi ne pas mettre en place un « Hall of Fame » (Temple de la renommée), selon le modèle conçu par les Nord-américains pour honorer les légendes du sport afin que leur mémoire ne meure ? Ce sont des musées qui font revivre les anciens joueurs à travers leurs images, leurs interviews audio et vidéo, des extraits de leurs matchs etc. Ce chantier devrait interpeller aussi bien la FECAFOOT que le nouveau Ministre des sports et de l’éducation physique.

Docteur Abega relevait qu’il pense avoir marqué son plus beau but à Maputo lors d’un match contre le Mozambique, quasiment à partir du centre du terrain. Ce souvenir ne vit plus que dans sa mémoire et ne lui survivra certainement pas. Et que dire des buts de Roger Milla, Patrick Mboma, Manga Ongéné, et de tant d’autres ?

INDÉPENDANCE DESDIAS

Certaines réactions de nos lecteurs, pour peu que nous attirions l’attention sur les prestations d’un joueur, d’un entraîneur ou d’un ministre, nous indexent, nous accusant de percevoir des pots-de-vin. L’on est tenté de comprendre les mobiles de cette fixation sur les pots-de-vin. Dans le même temps, ils disent pis que pendre de Michel Platini dont les commentaires peu amènes sur Samuel Eto’o Fils au profit de ses coéquipiers du F.C. Barcelone les irritent. Il nous semble qu’aucun de nos lecteurs n’ait jamais soupçonné l’ancien capitaine des Bleus de recevoir des prébendes de Ronaldinho ou de Deco. Serions-nous donc génétiquement prédisposés à la corruption et aux prévarications ? La légèrété de ces olibrius qui, au grand mépris des règles de bienséance, manient l’invective et la terreur pour étouffer toute velléité d’indépendance des chroniqueurs que nous sommes devrait-elle durer encore longtemps ?

Cette habitude qu’ont les uns et les autres de se braquer contre la contradiction est généralisée et ne se limite, toutefois, pas à nos internautes seulement. Pendant la CAN 2004 en Tunisie, les pressions et les menaces affluaient de toute part après la publication par notre rédaction d’un article mettant à nu les dissensions pourtant avérées entre joueurs.

Ces pressions réussissent à déstabiliser certains journaux et médias locaux qui se voient dans l’obligation de faire des compromis afin de pouvoir se maintenir en vie, au grand mépris de la déontologie journalistique. Sans fausse modestie, Camfoot.com exerce, en toute indépendance, tant éditoriale que financière. Notre technologie nous permet d’outrepasser les frontières géographiques, voire linguistiques, pour atteindre nos lecteurs en temps réel, et de leur donner l’heure juste De plus, nous offrons librement à nos lecteurs divers produits attrayants, dont la capacité de communication interactive. C’est le lieu de déplorer une tendance fâcheuse de la part de certains organes de presse camerounais (pourtant gracieusement sponsorisés) et internationaux à diffuser intégralement certains de nos papiers et photos sans en mentionner l’origine, mais en prenant le soin, tout au contraire, de faire disparaître toute trace de la source.

Les « stars » des Lions indomptables devraient avoir à l’esprit que nous sommes leurs alliés et non leurs adversaires dans le combat de la pérennité du football camerounais. Leur bataille est la nôtre.

Il revient à chaque organe de presse de faire son travail correctement, en faisant fi des sollicitations et des menaces dont nous sommes quotidiennement l’objet de la part des joueurs, de leurs agents et de leurs fans clubs, voire de leurs adversaires. C’est le pari de notre rédaction.

Camfoot.com, en tout état de cause, restera impassible devant les chants de sirène des uns et les cris d’orfraie des autres. Cette fermeté est notre meilleur gage de crédibilité. Toutefois, elle n’exclut pas que nous puissions, en toute objectivité, hisser sur un piédestal un Lion indomptable qui brille en club, comme nous l’avons fait récemment pour Samuel Eto’o Fils, Idriss Carlos Kameni, et Boya au vu de leurs prestations en club cette saison. Nous en appelons donc à une collaboration plus saine et plus professionnelle de tous les acteurs de la saga des Lions indomptables, chacun dans son domaine. Pour reprendre les paroles de l’autre, nous ne portons pas le même maillot mais nous partageons la même passion.

SANGA TITI, sanga@camfoot.com


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 23 décembre 2004 à 17:19, par Zèbre, Limoges En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Là mon cher Sanga tu as bien parlé. Que dire de plus quand les amateurs pilotent une boîte de professionnels ? J’ose croire que l’action du Minsep ira dans le bon sens en 2005 et que les dirigeants de la Fecafoot, sous de nouveaux textes vont enfin comprendre l’importance de la bonne gestion et de la bonne communication. Il ne suffit pas de trouver un bon coach et continuer à faire le bordel. Merci à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2004 à 18:14, par MBYO En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Monsieur,
    Permettez-moi de vous faire part de toutes mes félicitations pour vos ananlyses et critiques (ô si combien précieuses et nourrissantes).
    Avec courage, vous faites preuve d’un professionnalisme et surtout de sens de responsabilité, vertus inexistantes dans certaines colonnes, qui m’interpellent.
    J’ose espérer que les débats que vous suscitez sauraient parvenir auprès de ceux qui sont sensés mener à bien le foot camerounais en particulier et son sport en général.
    Aux internautes qui participent à vos forums par leurs « camerouniaiseries » ( c’est à dire la médiocrité et la petitesse d’esprit portés sur l’avidité, l’avarie et j’en passe...), ils nous rendraient un service en continuant à se confiner dans leur sphère.
    Bravo à votre équipe et vous Mr TITTI.

    MBYO

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2004 à 18:16, par THE X-MAN En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    exact monsieur le journaliste, bien vu...

    mais au dela de la critique et du constat je pense que camfoot a prouve par la qualite de son site et surtout l animation de celui ci qu ils ont l expertise en matiere de site internet...

    rien ne vous empeche donc de faire des offres bien ficelees ( maquettes, plans, cahiers de charges, etc...) et de les proposer non seulement a la fecafoot mais aussi aux joueurs qui auraient besoin ne serait ce que d un site internet...
    c est comme cela que ca ce fait en europe ( c est l attaque ) on attend pas les appels d offres ou les marches, on cree les marches, les besoins et les offres...

    je vous souhaite en tout cas beaucoup de reussite

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2004 à 18:52, par cauler En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Mon frère Sanga Titti j’ai toujours pensé que tu as du Thierry Geraldie en toi. Quand les camerounais se décident de faire un travail de professionnelle ils le font. il n’ya que ce maudit gombo qui vient parfois nous pousser vers le pêché.
    tu es très fort et je ne peux te souhaiter que bon courage.
    Si un jour tu fais un portrait géant et une bibliographie de Mbappé Leppé je t’inviterai à diner chez moi car ce joueur si mythique me raffole tellement pendant notre jeunesse nous avons tellement entendu des choses sur son parcours footbalistique que nous voulons absolument savoir la vérité.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2004 à 19:05, par YC (Mtl, QC, CA) En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    « Dans le même temps, ils disent pis que pendre de Michel Platini dont les commentaires peu amènes sur Samuel Eto’o Fils au profit de ses coéquipiers du F.C. Barcelone les irritent. Il nous semble qu’aucun de nos lecteurs n’ait jamais soupçonné l’ancien capitaine des Bleus de recevoir des prébendes de Ronaldinho ou de Deco. »

    Mr Sanga Titi. N’anihilez pas le beau travail que vous venez de produire. Pourquoi ces deux grands joueurs paieraient-ils Platini pour qu’il chante leurs éloges ??? Ont-ils besoin de lui pour que leur valeur soit plus que jamais reconnue ??? Platini est-il devenu un griot ???

    Soyez crédible voyons !

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2004 à 19:47, par ? En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Sanga « la taupe » Titi,

    Chapeau !

    Tres bonne analyse des faits. Je vois que nos critiques vous ont plus aider qu’abbatus...
    Tel le Lion blesser vous venez de rugir et de cela votre plume nous a offert ce delice journalistique.

    Un seul mot...

    Kamrelove.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2004 à 20:16, par Dérécho En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Cher Monsieur,
    Votre article est excellent. Il témoigne en fait le climat qui prévaut dans cette équipe en pleine décripitude, et partant de ce fait, l’environnement du pays où les gens sont plus attirés par des attitudes prébendiers que de l’intérêt de la nation. Du courage, surtout ne baisser pas les bras. Vous osez dire heut et fort, ce que pense tout bas, cette bande de griots et de pseudo-journalistes vous attaquent.. Bravo et au plaisir de lire à l’avenir de tels commentaires sur votre site.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2004 à 20:18, par Gerard(nya Moro) Stuttgart. En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    je suis étudiant en fac de journalisme à l accademie de Stuttgart en Allemagne.c est vrai que j etudie en Allemand et en Anglais mais vous lire m a fait couler des larmes.Quelle bravour,quelle precision dans l analyse.vous avez touché le probleme.Je n ai rien à ajouter au beau travail que vous venez de produir au risque de le detruir.comme etudiant,je ne peux que vous dire merci et du courage.Un grand frere trouve que vous pouvez faire des propositions aux joueurs pour la creation des sites individuels et à la fedé pour des objets de pub sur les lions et une boutique des tenues de ces derniers,capable de parler du passé de ceux qui ne sont plus en activité.Le grand frere a raison.essayez d instruire les autorités dans ce sens.Je suis avec d autres étudiants camerounais de Stuttgart et de Karlsruhe qui me chargent de vous transmettre des souhaits de bonne fête et longue vie à Camfoot.
    Merci encore pour ce beau travail.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2004 à 20:33, par Happi de Bana En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Monsieur YC,

    Pourquoi pensez-vous que Mr Platini, ce pur raciste iconoclaste n’agirait-il pas comme l’écrit Titi ?

    Est ce que vous connaissez cet homme et ces idéaux ?

    Oui Mr Platini est « un griot » jaloux, un hitlérien qui croit appartenir à la race suprême et qui est horrifié par le talent et le succès d’un joueur noir.

    Je suis désolé qu’il soit xénophobe et toi « aveugle »....
    Mais que veux-tu ce n’est pas tout le monde qui possède une certaine capacité d’observation et d’analyse authentique comme Sanga Titi (BRAVO À L’HOMME).

    Happi de Bana.....L’enfant du pays

    Répondre à ce message

    • Le 17 octobre 2006 à 22:29, par tester En réponse à : tester

      >ionolsen21 Very good site. Thanks for author !http://www_3_2.gmail.com/http://www_3_3.gmail.com/http://www_3_4.gmail.com/http://www_3_5.gmail.com/http://www_3_6.gmail.com/http://www_3_7.gmail.com/http://www_3_8.gmail.com/http://www_3_9.gmail.com/http://www_3_10.gmail.com/http://www_3_11.gmail.com/

      Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2004 à 20:42, par doudou de lausanne En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    que dire de plus mr titti....
    le cameroun doit prendre exemple sur vous.ilfaut des hommes comme toi pour disiper le désordre national
    un seul mot.....

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2004 à 20:56, par Happi de Bana En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    À toi Titi,

    Je ne saurai rien dire de mieux que mes camarades internautes qui m’ont précédé par leur réaction. Sauf biensûr Mr YC.

    Mais je tiens à vous dire mes encouragements et à vous rappeler que vous êtes l’un des milliers de Camerounais intelligents dont votre apport est si importante dans l’édification de ce qui reste notre principal outil d’unité national.

    Ne vous méprenez pas car vos idées parfois les plus belles ne seront pas suivi pas tous ; tout simplement parce que nous sommes Camerounais…Nous sommes un peuple capable de trouver une faille dans un travail « parfait ».

    Que nos messages soient pour vous et pour votre site un « fer de lance ».

    Happi de Bana…L’enfant du pays

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2004 à 21:01, par ? En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Titti tu as tout dit, je vais demander à Atangana Mebara le faiseur de carrière de t’intégrer dans les grandes ambitions du renouveau tu peux être une personnalité moral dans ce panier à crabe.
    happy new years

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2004 à 21:50, par Bobill En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Merci Mr. Sanga pour l´éloquence,la transparence et la transcendance. Si Platini avec lequel je me baladais à Leipzig en 1986 et avec lequel en compagnie de Joel Bats, Basile Boli et Papin nous faisions des photos est un raciste, le Cameroun devait avoir 6 points de moins pour les éliminatoires couplées, car il s´est aussi engagé pour nous éviter une honte, qui aurait été un bon préteste pour nous que ce que nous vivons actuellement. Une chose est certaine, le franc-parlé est toujour mal jugé. Le manque d´organisation et de professionnalité avait poussé Platini a dire qu´une équipe africaine ne gagnera pas une coupe du monde de si tôt et le cas des lions indomptables lui donne entièrement raison.
    - Pas de transparence dans le collectif.
    - Une déontologie médiévale visant à casser le morale des nouveaux, que les anciens doivent encadrer psychologiquement et sportivement et donc par conséquence,
    - Une prohibition d´opinion, donc les retombés sont un manque d´autocritique de la dynamique du groupe Lions,
    - Un vedettariat primitif et improductif pour la collectivité d´une équipe nationale.

    Vous savez tous le franc-parlé d´un Jo Bell : Est-il donc raciste en disant que Drogba mérite le Ballon d´or cette année au détriment de son compatriot qui lève la patte chez les lions indomptables et donc la conséquence logique sont les 4pts des lions derrière la Côte d´ivoire ? Que ceux qui importunent les journalistes ouvrent leurs yeux. Par rapport à Ronaldinho et Déco, Eto´o oublie que l´on n´évalue pas seulement les prestations dans Barcelone, mais aussi en équipe nationale et dépuis les éliminatoires couplées sa prestation chez les lions reflète notre classement actuel.
    Les larmes d´un Roger Milla ou d´un Thomas Nkono... après une défaite des lions étaient l´identification des hommes qui donnaient tout pour l´honneur de leur pays. Le dernier en lisse n´est pas un dirigent d´hommes, et est de part entière responsable des discordes chez les lions, mais son bénévolat est exemplaire. Rigobert Song donne tout pour les lions, mais il n´est pas de la carrure de Marc Vivien Foé, qui était un grand dirigent de groupe. Apprenons leur de l´instruction civique et soyons prêt à reprendre à zéro en oubiant les déconvenues, mais dans un autre contexte de nos relations.
    « Le Sport au Cameroun, est parvenu à sa maîtrise et il ne reste plusqu`à le pérenniser. Les Héros d´hier ne font point les lauréats de demain. Si dans l´histoire ils ont connu un passé glorieux, ils ne garantissent point l´avenir, car cette avenir est toujours sans cesse à reconquérir » Amadou Ahidjo. Dans la Perennité de notre sport et la défense d´un patrimoine collectif, nous ne nous laisserons pas damer le pion par des détracteurs et des despotes du déclin footbalistique de la nation et du sport en géneral.

    Répondre à ce message

  • Le 23 décembre 2004 à 23:10, par bobolo (USA) En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Merci Mr Titi,
    vos analyses sont un chef d’oeuvre journaliste ; je vais un peu m’accuser a decrypter votre identite ; ayany lu les ecrits de Seke (fils de l’ancien entraineur des Lions) ici il y’a qque temps, je retrouve son style et son bon francais ; puis-je en deduire que Seke et sanga ne font qu’un ? j’en suis sur que oui.
    sinon vous touchez exactement du doigt un domene qui fait vraiment defaut non-seulement nos footballeurs mais aussi nos musiciens ; ils ont un manque cruel de persoonnel chaerge de leur communication ; un joueur prof. devrait fonctionner comme une entreprise, et non seulement se contenter des fan-club qui sont une bande de mendiants la + part du temps, mais ils doivent se doter d’un veritable departement charge de leur image,.c’est a dire des gens qu’ils payent pour « soigner » leur image ; je ne demamderai pas a la fede ou au minj& edphysique de le faire c’est pure perte de temps,..mais c’est les joueurs qui sont d’abord la mrque deposee, et a eux de faire le pas.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2004 à 08:17, par ? En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Bravo Mr le journaliste !

    Brillante analyse de la situation, je suis camerounais et fonctionnaire des nations unies.

    Votre site est parmi mes favoris à mes rares moment de liberté. J’espère que cette article (s’il est lu) par les divers acteurs du football camerounais les fera réagir !

    Bonne continuation à Camfoot !!!

    Joyeuses fêtes de noël et de nouvel an.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2004 à 11:32, par Magnan En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Que de verve et de brio cher Sanga Titi !
    De tout fait, la situation décrite n’est que trop vraie et devrait de fait être décriée par tout supporter de nos Lions Indomptables ; la seule fierté qu’il nous este d’être nés Camerounais !
    Nul n’ets besoin de justifier votre atachement et votre professionalisme par rapport au rayonnement du football partout dans le monde tout en contribuant au brassage des cultures chez-nous.Que vous soyez une redaction anglophone et indépendante est une vérité qui crève les yeux.Mais ne commettons pa la gravissime erreur de croire que que tous sont du côté de la vérité ou de l’objectivité.Et je dis à cet endroit que les roucoulements de tourterelles importent peu au vautour, il les ignore et continue à tourner ses cercles dans le ciel en quête de vraie proie !
    Grâce à vous tout camer où qu’il se trouve sur cette terre en sait un peu plus des footballeurs de notre pays !D’aller les interwiever en club et faire de même de leurs encadreurs ne forgent pas seulement le mental, mais crée une sorte de lobby indispensable au respect du au football d’Afrique.
    De Platini, je dirais qu’il est grand temps que nous dans une action conjointe fassions savoir à ce monsieur dégénéré et martyrisé par un sens aigu de la jalousie qu’il devrait derechef parler de nos autres fils et petit-fils d’indigènes avec le respect du vu qu’entretemps nous avons appris à parler son francais mieux que lui et appris des valeurs telles que le respect dans toute critique.La faute nous revient d’un certain point de vue vu que nous n’entreprenions rien pour renvoyer la poste non pas avec le même colis puisque ceux de sieur Platini sont à la limite gamins, mais avec une demande claire de retour au bon sens !cela l’aidera tout autant que nous. Et cas où possible envoyons lui dejà nos voueux empestés de bone année !
    Pour la redaction de Camfoot, nos voeux lutôt radieux et sincères de Noel et Heureuse Année 2005.GOD BLESS US !

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2004 à 12:32, par Chris CHE - Douala En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Sanga Titi, j’apprecie. Personnellement, dans mon ordinateur je collectionne les photos des lions indomptables en phase de jeu.
    Je n’arrive a rien avoir d’avant la coupe de monde 1998.
    Alors que, que de campagnes glorieuses avant cela ! Et que de grands joueurs ! Donc je suis d’accord que la communication est mediocre autour des lions.

    J’apprecie egalement l’intervention de Bobill

    Par contre, Messieurs YC et Happi de Bana, excusez-moi mais vous n’avez rien compris du passage que cite YC. Ces phrases ecrites par Sanga TITI ne veulent ABSOLUMENT pas dire que
    Platini recoit de l’argent de Ronaldinho ou Deco. Or, quelqu’un qui lirait vos deux interventions sans avoir lu l’article initial croirait que l’article dit cela. Ne faites pas dire a Sanga TITI ce qu’il n’a pas dit. C’est dangereux

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2004 à 13:27, par Sanga Titi En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Je tiens à remercier tous les lecteurs de l’accueil enthousiaste réservé à cet article. Nous sommes là pour vous servir et Camfoot.com vous réserve davantage de bonnes choses en 2005, si Dieu nous prête vie.

    @ Chris Che

    Merci, infiniment de cette mise au point. Toi, tu m’as vraiment bien compris. Qui plus est, tu a compris que Messieurs YC et Happi de Bana ont un peu tapé à côté. Ce n’est pas grave. Tout le monde a le droit de sabler le champi à Noël et de déraper un peu, pourvu que ce ne soit pas au volant de sa voiture.

    Un seul mot : sobriété ! Do not drink and Drive. Friends don’t let a friend drive while intoxicated. On veut tous être là en 2006 pour le match d’ouverture de la Coupe du monde Cameroun-Brésil.

    Joyeux Noël !

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2004 à 16:56, par assene collins bruxelles En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    je n’ai pus grand chose à ajouter a votre exellente analyse de la situation communicatinnelle des lions, je suis un fan +++ des lions , ex footballeur,j’ai bcoup d’espoir en mbarga mboua comme tous, je vous souhaite joyeux noel et bonne année 2005 à camfoot et continuer à nous informer objectivement surtout nous qui vivons à l’etranger.

    Répondre à ce message

  • Le 24 décembre 2004 à 18:19, par la verité En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Depuis quand le Cameroun fait-il partie des meilleures équipes mondiales ? Au mieux, c’est le cas pour le continent. Une seule participation au second tour de la Coupe du Monde, soit autant que la Corée du Sud ou l’Arabie Saoudite... c’est justement la communication orchestrée qui vous trompe.

    Les lions se portent bien a ce niveau puisqu’ils benefiecient d’une audience mondiale largement superieure à leurs performances, contrairement a des nations comme le Mexique, qui obtiennent de meilleurs resultats.

    Le Cameroun reste un agitateur continental. Et il ne faut pas confondre les Lions Indomptables et les joueurs. C’est aux joueurs de se debrouiller, ils ont leurs carrieres a gerer.

    Merci pour le boulot abattu par le site

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2004 à 20:51, par Le Manguissa (Silicon Valley) En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Sanga,
    J’ai aime ton papier. Bonne note.

    Bobill, j’avoue que je n’ai pas pige ton analyse. Suis un peu egare ; les idees se contredisent-t-elle ? Je te relis.

    Mais avant, je m’arrete sur ce que tu as dit sur Bell. Il etait bon gardien de buts. J’ai encore en souvenir un certain Cameroun-Maroc (1-1). Mais, ca s’arrete la !

    Ce mec a le chic de la polemique. Cela ne date pas d’hier. Et ne vous y meprenez pas c’est n’est pas du franc-parle !
    L’homme trouve simplement un sadique plaisir a foutre la M. (sorry) partout !

    Répondre à ce message

  • Le 25 décembre 2004 à 20:57, par Le Manguissa (Silicon Valley) En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    @ La Verite

    Hum... Tu as mis le pied dans le plat !

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2004 à 10:48, par ndi Mefôh En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Très bonne analyse en tout cas à mon humble avis. Une fois de plus merci !!!

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2004 à 10:49, par ? En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Gars,
    C’est un point de vue discutable. J’ai l’impression que vous enfoncez des portes ouvertes. Ce que vous dites, les premiers intéressés le savent. On devrait dire : « communication, dépendance et image démarquée ». C’est peut-être ça la marque de fabrique du Cameroun.

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2004 à 15:06, par Paul mbiiya thiefman,Etoudi En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Mais Paul biya va encore voler election...qu’en dites-tu ? Ou va le cameroun ????? paul mbiya ne vaut rien¨¨¨¨¨¨

    Répondre à ce message

  • Le 27 décembre 2004 à 23:38, par ? En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Merci frere : Je crois qu’il est grand temps que les camerounais oublie pour un moment le foot et se consacre su cette monstre au nom de BIYA. Pour moi, le mauvais resultat sont des signes du toute Puisante.

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2004 à 01:13, par edwin En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Great art. This is eactly why, while Eto’o is already the best player in the world, he may never be recognized.
    The problem is from the very roots. Cameroon, and Biya. F**k him !!!
    edwin

    Répondre à ce message

  • Le 28 décembre 2004 à 13:36, par Afro-pessimiste En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Salut chér compatriote, quand on aime son pays et le football comme je les aime, on ne peut que s’arrêter un moment pour réagir même si c’est un coup d’épée dans l’eau.
    Pour ma part, je suis devenu Afro-pessimiste à force de vivre à repétition les vicissitudes concernants l’Afrique et le football camerounais en particulier. Et j’en tire la conclusion suivante : on ne peut dissocier le fooball des maux qui minent le cameroun. Car aujourd’hui on parle encore(et toujours) du football, mais qu’est- ce qui marche chez nous ???? L’éducation ? L’enseignement ? La formation ? Le travail ? L’armée ? Les institutions ? La politique ? Les finances ? La gestion de nos biens ???? Le sport ? Non ! Rien ne marche.
    Au cameroun, comme le reste de l’Afrique, ce qui marche c’est l’argent, le peuple Africain jadis connu pour son intégrité, sa solidarité, sa chaleur, est devenu le nouveau vivier de la cupidité, du mercantilisme, du capitalisme. L’Afrique a tout sauf les « HOMMES ». Au cameroun avec petit c, les hommes avec petit h se suivent et se ressemblent, ils passent et les problèmes demeurent. Ceux qui s’en prennent à Biya(et avec raison) se trompent de combat. Il est un camerounais comme les autres, c’est normal que sa gestion soit catastrophique. Il disparait et c’est : Biya est mort, vive Biya !
    Le jour ou l’Afrique et le cameroun auront des « MANDELAS » (c’est pas demain la veille) qui serviront leur continent au lieu de se servir comme le font les biya, bongo, éyadema, obia nguema(à eux quatre, ils cumulent près de 120 ans de pouvoir excusez du peu !), ils décoleront. Pour le moment, c’est à nos mouchoirs et sgniff sgniff !. Pardon pour le long commentaire, c’est que j’étouffe. Bonne Année 2005.

    Répondre à ce message

  • Le 29 décembre 2004 à 13:18, par ndimsi En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    `mon frere je suis desole de te dire ceci
    avant de parler au president elu du cameroon il faudrait savoir ecire son nom c’est le moindre des respects

    Répondre à ce message

  • Le 31 décembre 2004 à 13:16, par Afro-camerouno-pessimiste En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Chère frére comme tu dis, ton président élu ne m’inspire qu’indifference aujourd’hui après m’avoir donné tant d’espoir. Bien écrire son nom est la dernière de mes préocupations. il compte sur des partisans (aveugles) comme toi pour chanter ses louanges, s’occuper de bien orthographier son nom pendant que le cameroun s’enfonce en grande partie par sa faute.

    Répondre à ce message

  • Le 2 janvier 2005 à 19:20, par abdourrahmanemouhyddine En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    bojour bome annee 20005 ce que je vous ce message je vois sur les sites camfoot.com je voeux tout les je

    Répondre à ce message

  • Le 15 février 2005 à 15:56, par ? En réponse à : > Communication, Indépendance et Image de marque

    Image de marque.

    Que dire lorsque deux grands pays du football africain livrent un match de football dans un stade à faible capacité ?

    Que dire lorsqu’au cours de ce match un seul ballon de football est sur l’aire de jeu, merci les « ramasseurs » de votre participation.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches