Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

JO 2008 : Le Cameroun en tête de poule

Camfoot.com

Que de sueurs froides cet après-midi au stade omnisport de Garoua lorsqu’à la 17e minute de la rencontre, la sélection marocaine ouvre le score sur l’un des tous premiers coups francs de cette rencontre qui les a opposé à la formation olympique camerounaise. Une frayeur qui intervient juste au moment où on croyait les lionceaux prêts à ouvrir le score.

Le 10 septembre 2007
commentaires

C’est bien l’équipe espoir du Cameroun qui, dès les premières minutes, fera déjà des intrusions dans la surface adverse, cherchant à en savoir plus sur cette défense que mène le capitaine marocain, Rabeh Youssef. C’est ainsi que Mboua Marc tombera à la 9e minute pour un coup franc qui passera non loin du portier maghrébin. Trois minutes plus tard, c’est le numéro cinq camerounais, Dona Ndoh André, sur une transversale de son meneur de jeu, Alain Olle Olle, qui offrira un boulet de canon à Mohamed Bourkadi, mais ce ballon passera deux mètres au-dessus de la barre transversale de ce dernier. Cette action collectivement menée annonçait ainsi la volonté ferme des lionceaux du Cameroun à briser leur adversaire du jour.

Mais très tôt cette force sera stoppée. À la 17è minute donc, sur une action apparemment anodine, la première véritable pour le Maroc, le capitaine portier, Tignyemb est contraint de sortir pratiquement hors de sa surface pour commettre une faute sur Benjalloun qui voulait là offrir une troisième réalisation à son équipe dans ces éliminatoires. Mais ce sera le sociétaire de Cologne Fc, Chihi Adil, qui exécutera ce coup franc au second poteau et réussira à vaincre le gardien camerounais. 0-1 pour le Maroc.

La partie ne changera pas de pour autant de physionomie malgré l’eau glacée que viennent de mettre les marocains sur l’ardeur des locaux. Les lionceaux, blessés dans leur orgueil feront désormais montre de puissance, de volonté, de qualité et de combativité. Chedjou Aurélien tentera un autre tir des 25 mètres qui mettra à mal le gardien du Maroc. Cette action sera accueillie par les applaudissements nourris du public camerounais qui en réalité, considérait aussi ce but comme une tempête passagère, consciente des qualités des espoirs camerounais. Enam Alexis et Ndoum Georges assurant les arrières camerounais, il revenait donc au numéro 10, Christian Bekamenga et ses autres camarades de l’avant garde, de mener les débats.

Bekamenga entre trois joueurs marocains

Et les fruits ne tarderont pas à tomber. Sept minutes seulement après le but marocain, le bloc camerounais, monté très haut, permettra à Ndoum Georges de tirer droit dans les filets adverses après que le défenseur marocain Benzouane Chakib ait renvoyé de la tête le coup franc camerounais. Un but partout à 25e minute.

Un autre excellent tir camerounais, celui de l’attaquant Bekamenga ne tardera pas à venir échauffer à nouveau le stade omnisports de Garoua. Echauffé aussi, Mboua Marc le sera. L’intenable numéro 9, auteur du second but camerounais s’est permis, sur une transversale adressée à Enam Aléxis, d’intercepter le ballon pour le mettre hors de portée de Mohamed Bourkabi. 2-1 pour les jeunes lions, qui mènent désormais au score, à une douzaine de minutes de la mi-temps.

Christian Bekamenga véritable moteur de l’équipe camerounaise ce dimanche après-midi, tentera encore un tir des 18 mètres que le gardien adverse prendra difficilement. Olle Olle Alain l’imitera deux minutes plus tard, à la 42e minute, avant que le trio arbitral soudanais ne décide de renvoyer les deux équipes dans les vestiaires, sous les applaudissements du public, ravi du spectacle et conquis par l’esprit combatif des jeunes joueurs camerounais

C’est sans doute pour essayer de remettre les pendules à l’heure que Fathi Jamal, l’entraîneur marocain, commettra un remplacement dès le retour sur l’aire de jeu. Conscient de la défaillance de son milieu offensif, Benzouien Sofian sera remplacé par Sbai Khalid, auteur du dernier but contre la Guinée. Ce dernier, en compagnie de Benjalloun vont à redynamiser la machine marocaine qui mettra hors du stade Bebey Kingué, malheureusement blessé au genou. Mais il y avait plus de peur que de mal pour Kingué. Ses coéquipiers feront désormais une démonstration de force, surtout après l’entrée en jeu du « jardinier du coin », Baba Ousmaila que le stade accueillera par un tonnerre d’applaudissement. Et ce changement va s’averer utile puisque dès sa première touche de balle, Baba Ousmaila se retrouvera face au portier marocain mais n’aura pas le temps d’ajuster son tir. Un tacle d’un défenseur marocain le stoppera dans son action.

Grande encore sera la surprise des spectateurs de Garoua lorsqu’ à la 67e minute, Bekamenga manquera d’aggraver la marque. La fatigue se dessinant désormais sur les visages. Une fatigue qui donnera quelques occasions aux marocains, comme ce tir de Elzhar Nabil que Tignyemb déviera par dessus sa cage. Baba réalisera deux centres qui ne trouveront malheureusement pas preneur. La dernière occasion camerounaise aurait cependant pu faire mouche si Dona Ndoh et Bekamenga s’y étaient pris de manière plus appliquée.

Une courte victoire au tableau d’affichage, mais une victoire bien méritée cependant pour les poulains du coach Ndtoungou Mpilé qui dispose d’une équipe talentueuse qui a foi en ses forces. Si on y ajoute la maturité tactique dont ils ont fait montre au cours de ce match piège, il est fort à parier que l’équipe camerounaise, leader avec 7 points (devant le Maroc 6 points) sera l’adversaire à battre après cette phase aller. La phase retour débutera dans un mois, avec un certain Maroc-Cameroun le 12 octobre à Casablanca. L’objectif des quatre sélections (Botswana, Maroc, Guinée et Cameroun) étant de décrocher la seule place qualificative pour les JO 2008 à Pékin.

Ousmaïla B. Garba à Garoua

Fiche Technique

- Stade Roumdé Adjia de Garoua
- Spectateurs : environ 20 000
- Temps : clément, 29-32°C

Le onze entrant des espoirs camerounais face au Maroc

- CAMEROUN : 16- TIGNYEMB A. PATRICK (CAP) GK,
18- ENAM ALEXIS,
6-NDOUM GEORGES,
12-BEBEY KINGUE,
3- GHOMSI ANTONIO,
2-NTOLLA ROBERT,
20-CHEDJOU AURELIEN,
4-OLLE OLLE ALAIN,
5-DONA NDOH ANDRE,
9-MBOUA MARC,
10-CHRISTIAN BEKAMENGA.
REMPLAÇANTS : 11-OUSMAILA BABA,
15-NGUIBOUS JEAN,
13-TSENKO SERGE,
8-TOINDOUBA GUY ROGER,
14-MONKAM ARNAUD,
7-NGAMBE N. JEAN,
1-MAYEBI JOSLAIN.
COACH : NDTOUNGOU MPILE MARTIN.

- MAROC : 1-BOURKABI MOHAMED (GK),
3- BENZOUKANE CHAKIB,
5-RABEH YOUSSEF (CAP),
6-HAMDANI RACHID,
7-HERMACH ADIL,
8-BENZOUIEN SOFIAN,
10ELZHAR NABIL,
11-BENJALLOUN ABDESSLAM,
13-SBAI SALAHEDDIN,
17-ELBOUNADI HAKIM,
20-CHIHI ADIL.
REMPLACANTS : 16-ZNITI ANAS
2-ELAMRANI ELLIDRISSI,
15- SEKOUR YOUCEF,
9-ELBAHRI BRAHIM,
19-DAMMOUN FOUAD,
21-ELJADYAOUI ELHARBI,
23-SBAI JHALID.
COACH : FATHI JAMAL.

- ARBITRE : KHALID ABEL RAHMAN (SOUDAN),
A1 : AWAD BAKHEIT (SOUDAN),
A2 : TARIG ALLA MOHAMMED (SOUDAN),
4E OFFICIEL : AHMED EL NIGOMI (SOUDAN),
COMMISSAIRE : HASSAN MOHAMADDEIN (EGYPTE).

NB : Des difficultés techiques à Garoua (électricité, internet) nous empêchent de vous proposer en ce moment différents éléments du match (images, etc...). Nous nous en excusons.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon