Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Le match vu de ...Paris

Ambiance camerounaise dans les bars de la capitale

Camfoot.com

Il reste un quart d’heure à jouer. Le score est toujours de deux buts partout. Le découragement se lit sur les visages de la centaine de camerounaises et camerounais présents dans cette salle de spectacle louée pour l’occasion. Situé juste à la sortie du métro Marx Dormoy, dans le 18e à Paris, l’endroit est subitement trop chaud, étouffant même, les fenêtres étant fermées et complètement couvertes pour obscurcir la salle, comme au cinéma.

Le 6 septembre 2005
commentaires

« Mais pourquoi Djemba est entré ? » s’exclame un supporter s’expliquant mal, depuis le début du match, la non présence de son chouchou Modeste Mbami. On est au bord du découragement total lorsque le fameux Djemba arrive à obtenir un coup franc dans les 30, 35 mètres. Il est joué rapidement côté gauche, mais par chance, et le futur le dira, l’arbitre rappelle le ballon. Gérémi Njitap s’avance, frappe, et....la salle explose de joie ! On ne voit même pas le ralenti du but, les gens se congratulant devant le rétroprojecteur qui diffuse les images d’Abidjan.

Le calme revenu ou presque, et c’est l’énigme : qui a marqué ? WEBO encore ? On a cru voir Saidou, et même Atouba pas loin, mais personne n’est vraiment sûr. Ce qui est certain,c’est que le Cameroun mène pour la troisième fois du match. Les dernières minutes sont longues, un dernier raid d’Aruna côté droit de la défense fait paniquer tout le monde.

C’est fini ! Enfin ! Spontanément le chant de l’hymne national fuse ; on chante à gorge déployée le «  O Cameroun  » en serrant dans ses bras le voisin ou la voisine, connu ou inconnu. Les célébrations continuent maintenant dans la rue, où des concerts de klaxons rivalisent avec les cris et chants des camerounais en délire. « les Lions franchement ne vont pas cesser de nous étonner » s’exclame un Lion en maillot jaune. Thierry B., déjà au téléphone avec le pays pour jubiler avec sa famille, prend le temps lui aussi d’exprimer son émotion : "on a frisé la correctionnelle ! alors que les minutes s’égrenaient, j’avais du mal à en vouloir à cette équipe qui était en train de donner du beau jeu. Le Cameroun c’est le Cameroun »

Pas loin, des camerounais se garent avec de grosses cylindrées, distillant du makossa volume au maximum...Danse sur la chaussée, jonglage de ballon et inlassablement, commentaires sur commentaires... "Le Cameroun est un pays invicible,qui restera toujours le meilleur, le meilleur...allez les Lions"

Un ivoirien passe par là, et tout ce qui porte un semblant de Vert-rouge-jaune commence à se moquer de lui. Fair-play, Daniel Zadi concède « vous êtes les meilleurs parce que avec notre défense, on n’aurait pas pu tenir en coupe du monde. Ce serait une humiliation pour l’Afrique, sincèrement ! Domoraud et Méité ne sont pas bons ! On a bien joué mais sans défense, on peut pas ! Donc autant laisser le Cameroun » L’ivoirien pose quand même pour les photos avec les supporters camerounais et s’éloigne rapidement.

L’ivoirien Daniel ZADI entouré de camerounais en transes

Il est temps maintenant de rejoindre le reste de la communauté, qui, dit-on, fait la fête à Guy Moquet. Cet autre quartier de Paris 18e rassemble tous les jours indifféremment camerounais et ivoiriens dans les restos bars qui servent des beignets-haricots, du poulet DG et autres spécialités du terroir. Rencontré au même endroit la veille au soir « Biggies » l’ivoirien avait promis de ne plus sortir de chez lui si jamais le Cameroun gagnait. Déçu comme ses compatriotes de la tournure des évènements, il réussit tout de même à analyser ce qu’il a pu voir du match : "c’est vrai qu’on a les meilleurs joueurs, que sur le papier on est les favoris, mais le Cameroun a joué comme il fallait, comme des professionnels. C’est dommage qu’on ait perdu.

Biggies retrouve le sourire malgré tout

Il fallait chercher à gagner le match à tout prix, puisqu’au match aller les lions avaient gagné à Yaoundé ! Quand même, sur notre propre terrain, il fallait chercher à défendre nos couleurs ! On a les meilleurs attaquants : pourquoi n’en mettre qu’un seul en pointe ? C’est quel entraîneur ça ? »

Réaction immédiate d’un camerounais passant par là :
« En guise de rappel, jamais aucun entraîneur dans l’histoire de notre football, n’a pu entraîner les Lions, partir du Cameroun pour une autre équipe et revenir nous battre. Tu comprends ? Jamais » On aurait pu rappeler à ce dernier que Claude Leroy et son Sénégal l’avait fait à la CAN Algérie 1990, mais le moment n’est peut être pas opportun, les alcools commençant à faire leurs effets sur quelques uns, en témoigne ce début de bagarre entre camerounais, bris de bouteille inclus.

« Quand quelqu’un te dépasse, tu dois porter son sac » ce pseudo proverbe fait le tour de la rue maintenant remplie de monde assis sur les voitures, klaxons et musique à fond. Des ivoiriens ayant perdu leur paris sont obligés d’enfiler le maillot démembré des Lions. Un autre soulève le drapeau camerounais avec le sourire, malgré son énorme déception.

La chevelure grisonnante, cet autre supporter exige lui aussi de parler au micro : « le match était sensationnel cher monsieur, je n’ai jamais su que le Cameroun pouvait jouer comme il l’a fait aujourd’hui ; nous avons montré aujourd’hui à toute l’Afrique que nous sommes les meilleurs du football et que nous le resterons. » Au sujet de la performance du meilleur ivoirien du jour, le camerounais sera bref : « Parlons un peu de Drogba : c’est peut être un des meilleurs de son pays, mais il est petit devant nous ! Merci ! »

Plus techniques, deux supporters refont le match : « comment on peut encaisser alors que c’est nous qui engageont le ballon en deuxième mi-temps ? C’est l’expérience du football, notre culture de la gagne qui a fait qu’on ne baisse jamais les bras. » Ils n’estiment pas que les Lions ont été chanceux,loin s’en faut. » Quand on marque ce but, il faut y être ! Après la frappe de Geremi, le défenseur vient tenter de dégager, mais Webo met sa tête avant lui ! Il faut le faire ! Un gars qui avait baissé les bras n’aurait jamais fait ça ! » Bémol tout de même, à la fin : "le Hemlé ne suffira pas toujours, contre une équipe efficace... »

Gilbert FOKAM (en blanc) et ses amis

Gilbert Fokam n’est pas non plus convaincu : « on a gagné, mais pourquoi au Cameroun on attend toujours les dernières minutes pour rassembler tout le pays pour gagner un match ? Il fallait le faire dès le début des éliminatoires ! On attend donc le prochain tour. » Mr Fokam retrouve tout de même le sourire avec ses amis « Le Cameroun ? J’adore ! »

Finalement, il est temps de s’assoir et de prendre le verre de la victoire, dans un bar adjacent, fief ivoirien. Aucune animosité, discussions sur le match sans distinction de maillots. Un camerounais s’empare alors de la guitare posée dans un coin pour animer un peu l’endroit. MASTHEO, c’est son nom, originaire de Douala. Il interprètre des standards de la musique camerounaise, de Prince Ndedi Eyango (tu n’as pas compris, tu n’as pas compris, tu n’avais pas compris que l’amour n’existait jamais....) à quelques airs de zouglou et de couper-décaler, pour ne pas fruster les Elephants devenus ce soir sans défense(s).

MASTHEO au micro et à la guitare, en hommage aux Lions victorieux

*Cameroun O wo wo wo, Lions Indomptables O wo wo wo, bana ba cameroun bazalaki sorciers....

*Ayoo Abidjan, ayoo eee ayoo Abidjan
ayoo Cameroun eee ayoo eee ayoo Cameroun eee

Texte et photos : Jean-Pierre ESSO, à Paris


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 9 octobre 2005 à 10:58, par ? En réponse à : > Le match vu de ...Paris

    ahahah vou zete mm pa kalifié é vs fete les malin !!!

    ne jamais se moké de celui ki se noi avan davoir traverser la rivière mes kamerouné ahahahahahahha !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 septembre 2005 à 12:27, par ? En réponse à : > Le match vu de ...Paris

    Cher Camfoot ;

    Je suis Boris NGOUO auteur du livre intitulé ’’TERRAIN MINÉ’’- Football la foire aux illusions, Editions Michel Lafon, préface Marcel DESSAILY.
    Je vous écris en réaction à ma photo publiée sur votre site au logo 5367 où je suis clairement visible, tout de blanc vétu derrière mon véhicule à la rubrique le match vu de paris.
    celui qui a pris cette photo ne m a jamais informé de la publication de celle ci.
    Néanmoins je partage totalement la joie de mon peuple après cette victoire triomphante sur la cote d’ivoire raison pour laquelle j’étais descendu dans les rues et j’encourage de même l’initiative de Camfoot qui fait du bon travail. allez y, continuez !
    je suis simplement décu du manque d’information et du fait que vous n’ayez pas pris la peine de masquer la plaque d’immatriculation de ma voiture beaucoup trop visible à mon gout.
    si un ami ne m’avait pas contacté à l’étranger où je me trouve en ce moment pour une promo pour m’en informer je l’aurais jamais su.

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2005 à 14:03, par claude mon desir En réponse à : > Le match vu de ...Paris

    je voudrais ici rappeller à l’auteur de cet article que jamais CLAUDE LE ROY n’a battu les lions indomptable avec le SENEGAL. c’est bien le CAMEROUN qui gagne le senegal avant de tomber devant la COTE D’IVOIRE au tir aux buts . par ailleur c’est bien tout ce que vous faites pour les internotes à camfoot.merci

    Répondre à ce message

  • Le 8 septembre 2005 à 09:57, par ? En réponse à : > Le match vu de ...Paris

    ce fut un tres grand match de foot pour le niveau africains c est excellent.je doit avoue que le niveau est desormais eleve en afrique.felicitations aux deux equipes .pour ce qui est du cameroun il faut baucoup travailler le compartiment defensif,(parce qu’on ne peut marquer 2 fois de suite et se faire ratrapper ça ne pardone pas au niveau prof et mondial). mais il ya egalement cet eternel probleme d’organisation, la coupe du monde, ça ne s’improvise pas ça se prepare longtemps à l’avance.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2005 à 22:57, par Mbome En réponse à : > Le match vu de ...Paris

    Que c’est beau d’ëtre camerounais !Le sport nous rend si fier,que les politiques emboïtent alors le pas.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2005 à 17:10, par ? En réponse à : > Le match vu de ...Paris

    est ce que vous allez mettre une petite video pour les temps forts de ce match comme vous avez fait pour le match face a la lybie ?

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2005 à 04:23, par ER En réponse à : > Le match vu de ...Paris

    Beau récit, j’ai des frissons. Que j’aurai aimé être ds les rue de Paris en ce moment là. Ici à Abidjan c’était dur de fêter, mon coeur balançait.

    Oueeeeh Cameroun, pourquoi tu es méchant avec notre Côte d’Ivoire chérie ?

    • Le 7 septembre 2005 à 12:55, par ? En réponse à : > Le match vu de ...Paris

      cher Pascal Obi, vois tu, j aurai bien aime voir la cote d ivoire en coupe du monde, votre malchance a ete d etre dans le groupe du cameroun. Peut etre devez vous vous concentrer sur la coupe d afrique des nations.

      Surtout arranger le milieu de terrain et votre defense car comment mettre domoraud alors que meite est disponible ? comment ne pas remplacer kalou tellement si transparent contre le cameroun ? au cameroun Arthur georges nous a fait comprendre que les noms ne comptent pas. Les gars se battent a l entrainement. Tiens pour exemple notre meneur de jeu Makoun ( sergent) avait ete purement et simplement ecarte lors de notre avant dernier match a yaounde pour indiscipline ... il etait rentre avec quelques minutes de retard ... et Achille emana(toulouse) qui est (ETAIT ?) bien courtise par le PSG que par LYON a aussi ete temporairement ecarte malgre son gros volume de jeu pour ne pas s etre presente a temps au premier regroupement.

      la discipline est de fer dans notre football maintenant...

      il ya de joueurs qui veulent mourir pour la cote d ivoire comme emerse fae ou le petit de nantes yapi yapo, les grosses tetes jouent les stars...ET SURTOUT QUE LE GOUVERNEMENT N IMPOSE PAS DES JOUEURS AU COACH

      serre le coeur et souhaite que les choses changent en bien au moins pour la coupe d afrique... salue

      bolo (camerounais d allemagne)

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon