Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Les coulisses du match Cameroun - Libye

Camfoot.com

Si on a été très soulagé de revoir l’électricité au stade Ahmadou Ahidjo après trois mois d’interruption, on était également déçu de constater qu’il n y avait pas d’eau dans la cuvette de Mfandena. Pour une histoire de 470 000 FCFA, la société nationale des eaux du Cameroun a interrompu l’eau au stade. Dimanche, il était donc impossible de se rendre dans les toilettes du stade Omnisports. Les joueurs ont du rentrer se laver à l’hôtel, les libyens y inclus.

Le 21 juin 2005
commentaires

La fédération Camerounaise de football était représentée dimanche dernier par premier vice-président, l’ancien secrétaire général Jean René Atangana Mballa. Comme lors du dernier match contre le Bénin à Cotonou, le président de la Fecafoot Iya Mohammed était absent. Il se trouvait du côté de l’Allemagne pour la coupe des confédérations où il est membre d’une commission. Son absence de Cotonou était dû au fait qu’il était le commissaire du match RDC - Ouganda comptant pour les éliminatoires de la coupe du monde, match remporté par les poulains de Claude Marie le Roy sur le score sans appel de trois buts à zéro.

Les lions se sont échauffés dimanche matin sans leur entraîneur, le Portugais Artur Jorge. La charge d’échauffer les lions est revenue à Raul Aguas et Jules Frédéric Nyongha, ses adjoints. Pendant quinze minutes, Artur Jorge est resté dans les vestiaires, ce qui a suscité beaucoup d’interrogations. D’aucuns pensent que le coach à la moustache priait pour la victoire de son équipe, alors que certaines langues disaient que notre coach avait très peur de ce match, car un faux pas devant les Libyens signait son arrêt de mort.

Deux joueurs camerounais ont disputé le match contre la Libye avec deux maillots. C’est d’abord Sorel Geremi Njitap qui a vu son maillot déchiré à l’épaule, après c’était au tour du capitaine Rigobert Song de voir son maillot déchiré dans le dos par défenseur Libyen Ahmed El Masli. Il fallait se dépêcher dans les vestiaires chercher un maillot de rechange puisque le central de la partie Coulibaly était très exigeant. Des nouvelles du Bar Henri-Bourassa à Montréal, fief de la diffusion des matchs de cette contrée froide de l’Amérique du Nord nous rapportent que d’aucuns s’interrogeaient à savoir si Puma qui habille les équipes nationales n’a pas trouvé le moyen le plus rapide et le plus économique pour équiper les Lions, soit en se ravitaillant au marché Mokolo.

À la mi-temps du match Cameroun - Libye, Eric Djemba Djemba a refusé de rejoindre les vestiaires comme le lui demandait le commissaire de la rencontre. Le joueur de Aston Villa a demandé au Nigerian Adamou Amos où il avait appris qu’il était obligé pour un joueur remplaçant de rejoindre les vestiaires à la pause. Une vive discussion s’en est suivi entre les deux. Il a fallu l’intervention de Daniel Ngom Komé pour faire fléchir Djemba.

Trois sur trois, c’est ainsi qu’on pourrait résumer la performance du gardien de Denizlispor, Souleymanou Hamidou. En trois titularisations depuis le début de ces éliminatoires couplées Can - Mondial 2006, il n’a pas enregistré de défaite. 2 buts à 0 contre les Éléphants de Côte d’Ivoire, 4 buts à 1 contre les béninois et 1 but à 0 devant les Libyens. Seul le joueur béninois Haytham Tambal a réussi à inscrire un but à l’ancien gardien de Coton Sport de Garoua.

Andem William et Alioum Boukar, deux anciens gardiens des lions indomptables ont emprunté la même voiture dimanche dernier pour ce rendre au stade omnisports Ahmadou Ahidjo, selon certaines indiscrétions le véhicule serait la propriété du joueur de Boavista. A la fin de la partie, les deux ont dit être satisfait et que l’essentiel qui la victoire. Si William Andem a déclaré clairement son intention de revenir en sélection sept ans après, Alioum Boukar n’a pas été très clair, et a répondu par un « on va voir ».

Hervé Tum qui a fait partie de l’équipe des lions jusqu’à un moment, notamment contre la Côte d’Ivoire à Yaoundé est arrivé au Stade dimanche dernier soutenu par deux béquilles. Malgré son état de santé, le lion a tenu a regardé le match contre la Libye.

Achille Webo, malheureux finaliste de la coupe d’Espagne passe désormais pour être le sauveur des lions, contre le Soudan, alors qu’on s’acheminait inexorablement vers un match nul synonyme d’élimination pour les lions, l’ancien joueur de Fovu de Baham trouvait le chemin des buts alors que les supporters avaient perdu espoir. Contre la Libye, dimanche, c’est encore lui qui a de la tête donné la victoire aux lions. Comme toujours en pareille circonstance, Webo prend déjà la grosse tête comme les autres. Il choisit désormais à quels médias parler. L’autre jour, il nous a rabroué comme des malpropres lorsqu’on voulait lui arracher quelques mots.

Pour ce qui est de la gestion de la presse dimanche dernier, il faut tirer un grand coup de chapeau à la Fecafoot. Que se soit la distribution des badges où des tickets pour la zone mixte, la Fecafoot s’y est pris à temps évitant les engorgements qu’on vit souvent. Malheureusement, les policiers ont décidé de saboter ce bon travail. À la fin du match, ce sont nos chers policiers qui choisissaient qui devaient aller dans les vestiaires pour les interviews, pourtant les badges de la zone mixte, remis aux journalistes par la fédération après toutes les vérifications d’usage, donnaient accès aux vestiaires. Votre serviteur a été ainsi agressé par les hommes qui sont censés nous protéger. Pendant que les hommes en tenue s’acharnaient sur les journalistes, les joueurs étaient agressés par les supporters qui ont escaladé les barrières pour se retrouver à la main courante.

Rassemblées par Guy Nsigué à Yaoundé


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 21 juin 2005 à 08:35, par ? En réponse à : > Les coulisses du match Cameroun - Libye

    si c la première fois kil te refuse une interview tu ne devrais pas le mettre dans l’article surtout de la facon dont c exprimé. Je ne suis pas journaliste, mais je pense kil faut encourager les gars et receuillir les propos ke webo a donné à une autre presse. Et puis vous direz Eto’o ...

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2005 à 08:38, par Kalara En réponse à : > Les coulisses du match Cameroun - Libye

    Artur Jorge est le sélectionneur entraîneur des Lions, autrement dit, le boss. C’est tout à fait normal qu’il laisse à ses adjoints le soin de diriger l’échauffement des joueurs. Cela n’a rien à voir avec une quelconque frousse de la défaite. C’est une simple répartition des rôles au sein du staff. Quand vous regardez les grandes sélections comme l’Allemagne ou le Brésil, les grands clubs comme Manchester United ou la Juve, vous remarquerez que les séances d’entraînement ou les phases d’échauffement des joueurs avant ou en cours de matches sont menées par les adjoints du coach.
    Nous voulons que les Lions soient considérés comme une sélection de haut niveau et ils le sont effectivement. Mais il faudrait aussi que les médias qui les suivent prennent eux aussi de la hauteur. L’humeur (je dirais la mauvaise humeur) des journalistes transparaît trop souvent dans les articles. Ca n’apporte rien à leur crédit.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2005 à 13:13, par Alain Foko En réponse à : > Les coulisses du match Cameroun - Libye

    Mon cher Nsigué. Ton article comme beaucoup d’autres n’avance pas le foot au cameroun. Il est beaucoup coloré de ta soif de créer la sensation, la polémique... Mon cher ami, Webo n’est pas obligé de t’accorder une interview. Tu veux lui briser le moral comme vous ces foutus ’journalistes’ êtes en train de faire avec Eto’o. Vivement que les lions ne vous parlent plus.
    Courage Eto’o, bravo Webo...
    Vive nos lions.À bas les ennemis du Cameroun.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2005 à 13:29, par ? En réponse à : > Les coulisses du match Cameroun - Libye

    Prière de faire lire vois textes avant de les publier !!!

    Répondre à ce message

  • Le 21 juin 2005 à 14:10, par Fosso En réponse à : > Les coulisses du match Cameroun - Libye

    Salut
    Mon intervention c’est par rapport à l’attitude d’achille Webo, C’est vrai qu’il se prend trop ta tête pour le moment, il es dévenu insolent plus que beaucoup d’anciens Stars. Je ne comprend pas pourquoi bon nombre de footballeurs camerounais soient incapable de faire comme leur coequipiés du club. C’est normal que les journalistes puissent aller vers lui, c’est aussi pour sa publicité. En plus les journalistes ne font que leur travail, ils sont là pour informer. Webo à le droit de refuser de parler au journalistes, mais qu’il se comporte comme il le faut. Peut t’il faire cela avec les journalistes de son Club, ou même seulement avec des journaliste de son championat ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2005 à 11:51, par Bobill En réponse à : > Les coulisses du match Cameroun - Libye

    Vous pouvez avoir raison sur le comportement de Webo, car nos joueurs ne sont pas parfois modeste. Reportons cela à la fatigue et les émotions d’une victoire à l’arrachée. Ce que je déplore beaucoup plus, c’est le manque d’orientation logique et de jugeote de notre fédération lamentable des individus casqués ( Flic).

    C’est à croire que la police camerounaise est un amas de cancre corrompus, de voleurs et d’agresseurs, qui s’organisent sous le couvert de leur employeur, qui est l’Etat Camerounais. Ce comportement xénophobe vis à vis des journalistes doit prendre fin, car la liberté même opprimée de la presse au Cameroun n’est pas respecté, et c’est très déplorable que ceux qui lisent toujours les articles des journaliste trouvent des mots maladroits à l’endroit de Monsieur Nsigué, après qu’il se fasse molester pour nous faire vivre les points chauds d’une rencontre : L’amour propre et l’honneur de l’homme sont des droit universels intouchables ; les respecter et honorer doit être le rôle primordial d’un état et non le contraire.

    Je ne sais pas le cancre d’entre vous, ceux qui s’attaquent à un molesté, qui aimeraient faire la connaissance des farouches mange-milles en quête de sous, dans le sens que Mr Nsigué ne veut pas extérioriser.
    Ayez du respect pour la souffrance humaine, si vous êtes dépourvu de tout sentiment de compassion. Du courage mon cher M. Nsigué et essayez d’oublier ce déboire

    Répondre à ce message

  • Le 22 juin 2005 à 12:07, par Kapro En réponse à : > Les coulisses du match Cameroun - Libye

    De toutes les infos révélées par l’article, je dirais que le manque d’eau dans les vestiaires est proprement effarant !!!!

    Des joueurs qui doivent retrourner prendre leur douche à l’hotel !!!! M’enfin ! De quels aménagements paralit-on en disant qu’on est parvenu à la conformité du stade Amadou Ahidjo !

    C’est scandaleux, honteux, et irrespectueux pour les joueurs d’abord, et c’est une insulte à la règle de l’hospitalité.

    C’est étonnat qu’on n’évoque pas de sanctions dans ce cas de figure, puisque ce n’est que sous la pression que les autorités consentent à agir !

    Triste !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2005 à 15:01, par Rick En réponse à : > Les coulisses du match Cameroun - Libye

    Un ce stade appartient a une autre epoque, il reste a etre range dans un musee ou a servir de cirk comme par le passe... il ne faut pas se leurrer et passer le temps a le rafistoler a chaque occasion pensnt qu’il y’aura un changement, ce sera toujours un probable et certain recommencement a chak fois...ca ne sert a rien de continuer a s’apesentir sur cette question qui a deja jadis souleve tant de langues, nous ne sommes ni les premiers, nous ne serons pas les derniers...les joueurs eux meme au sortir de cette CAN victorieuse ont organises une quete pour la construction d’un nouveau stade et minipampam qui s’est proclame tresorier a cet effet a utilise cet argebt pour construire son palais a fougerole, sur la route de Soa ! ensuite beaucoup d’argent a ete sorti pour la refection du stade, ainsi que des stades annexes, ou sont-elles ces structures ? laissez nous avec les problemmes mineurs comme ceux de l’eau ou de l’electricite ou meme encore de l’insalubrite, c’est du deja vu et c’est loin de changer, il ne faut pas etre un geni pour le comprendre...on vous a par exemple parle du petit bijou de stade accorde au Beninois par les japonais, les ecureuils sont plus stables sur le plan infrastructurel que les Lions Indomptables, « impossible n’est pas Camerounais...le Cameroun ce n’est pas le Benin...le Cameroun c’est le Cameroun... » laissons donc de nous attarder sur les problemes qui ont fait couler beaucoup d’encre et dequels ont en parle sans jamais trouver de solution et continuons simplement a soutenir notre grande equipe a aller de l’avant non pas pour qu’elle demeure l’arbre qui cache la foret, mais plutot qu’elle continue a porter bien haut le flambeau de notre cher patrie le Cameroun...

    Répondre à ce message

  • Le 23 juin 2005 à 15:30, par De Sousa En réponse à : > Les coulisses du match Cameroun - Libye

    Je ne trouve pas ca poli pour un joueur de refuser une interview de la part d’un journaliste, mais evitons de tirer trop vite des conclusions auquels il n’aurait peut-etre pas pense...

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon