Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Brésil-Cameroun : Les réactions

Ndtoungou Mpilé : « les intégrer progressivement chez les A »

Camfoot.com

Tombée les armes à la main contre le Brésil, l’équipe Camerounaise aura eu le mérite de résister longtemps à 10 contre 11. Une épreuve difficile après la sortie de Baning qui va coûter beaucoup d’énergie à ses coéquipiers. Ndtoungou Mpilé, Nicolas Nkoulou, Georges Mandjeck et Jean Jacques Mouandjo étaient au micro de Camfoot. Les réactions en morceaux choisis.

Le 17 août 2008
commentaires

- Nicolas Nkoulou (International espoir) : « nous devons l’accepter »

A propos de la prière au stade après le match : Nous prions toujours Dieu dans toutes les circonstances. Que ce soit pour la victoire ou la défaite. Nous avons perdu contre le Brésil, les choses sont faites ainsi et nous devons l’accepter.

- Ndtoungou Mpilé : « les intégrer progressivement chez les A »

On reparle du jeu défensif : nous ne sommes pas venu jouer à la défensive. Il y a eu des circonstances qui nous amenés a changer de stratégie. Mbia se blesse à la 3e minute plus le carton rouge de la 52e minute. C’était difficile de jouer à 10 contre 11. Le Brésil est une équipe qui joue bien au football. On a résisté longtemps, ils ont cherché et ils ont trouvé les buts. Je pense que cette équipe mérite sa victoire. Pourquoi Song en défense et pas Nkoulou après la sortie de Mbia ? Le banc de touche n’était pas riche. Mandjeck était sous le coup d’une suspension, Bebey Kingue aussi et Enam blessé. On a fait avec ce qu’on pouvait faire. On a repositionné comme il le fallait sur le terrain. Il ne faut pas oublier qu’on était à 10 contre 11. Nous avons tout simplement fini par craquer. A propos de l’avenir de cette équipe : La solution pour une continuité c’est de les intégrer progressivement chez les A pour la perspective de 2010 en Afrique du sud. Ils ont d’énormes potentialités et il nous reste encore 1 an et demi pour la préparation de cette échéance.

- Georges Mandjeck : « une grande joie pour moi d’avoir participer aux jeux olympiques »

Les impressions après l’élimination : C’est un sentiment de désolation. On a bien commencé le match après, le carton rouge que Baning prend va un peu affecter le groupe. On s’est mis à défendre et ça pesé sur le groupe parce que les gars étaient fatigués à la fin. On n’a pas tenu jusqu’au bout et on prend deux buts pendant les prolongations. Ce qui a manqué à l’équipe : On a essayé de garder le ballon comme d’habitude. On n’a pas eu beaucoup d’occasions de but. Comme vous le dites depuis le début, les attaquants ne marquent pas et ça été encore le cas aujourd’hui. Si on parlait des cartons : Je pense d’une part que c’est la faute d’abord aux joueurs. Quand on prend un carton jaune, il faut qu’on se mette déjà certaines choses dans la tête. Il ne faut pas qu’on parte sur les duels n’importe comment. Après il faut voir les décisions des arbitres. Vous savez dans ce genre de compétition les décisions sont parfois extrêmes. Pas triste de ne pas pouvoir continuer la compétition ? Je suis triste parce que je voulais que le Cameroun gagne le Brésil pour se retrouver en demi-finale. Si non c’est une grande joie pour moi d’avoir participer aux jeux olympiques et d’avoir fini avec un but.

- Jean Jacques Mouandjo (Team Press fecafoot) : « Les fautes étaient très nombreuses »

Les impressions d’après match : Mon sentiment est la déception parce que je savais que nos gars avaient le potentiel pour aller loin et même jusqu’au bout de cette compétition. Ce qu’ils ont démontré pendant le match. Parlant justement de la rencontre, ils n’ont pas démérité. Ils ont suffisamment bien joué, malheureusement ils ont été handicapés par l’absence de certains de leur titulaire qui étaient soit blessé soit suspendu. Avec la blessure de Stéphane Mbia et la sortie de Baning, ils ont pris un sérieux coup, ce qui a permis aux brésiliens qui étaient en difficulté de prendre l’ascendant et de remporter le match. Maintenant je ne sais pas comment sera l’avenir de ces joueurs. Je souhaite seulement qu’ils ne s’attardent pas sur cette défaite et que les meilleurs d’entre eux puissent intégrer petit à petit l’équipe A. Une progression entre Hong Kong et Beijing ? Oui et non en même temps. Vous savez que Hong Kong était autre chose. Les lions sont arrivés là-bas sachant qu’il n’y avait pas véritablement d’enjeu et que c’était un tournoi amical. Ce n’était donc pas la même façon d’aborder les matchs. On sentait qu’il y avait plus une envie d’affiner les derniers réglages qu’une envie de gagner les rencontres. Non parce qu’on a eu les mêmes problèmes. Les fautes étaient très nombreuses. On a vu que les attaquants n’étaient pas ceux là qui portaient le danger dans le camp adverse. Nous n’avons pas eu des attaquants qui ont frappés véritablement aux goals. Ca été un gros problème quand on voit que dans certains matchs on a passé de longs moments sans tirer dans les buts de l’adversaire. Ce manquement devrait être corrigé à l’avenir.

Propos recueillis par Stephen Sunou à Sheyang


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon