Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Coupe de la caf : Les misères de Aigle au Nigeria

Camfoot.com

Après un interminable voyage, Aigle est arrivé dans la ville de Sapele située dans l’état du Delta au Nigeria. El Pacha croise non loin de là au Township stadium de Oghara dimanche prochain à 15 h 30 min, Bayelsa United FC. Au match aller il y a deux semaines au stade de la Réunification de Bepanda à Douala, l’équipe de Pierre Nguefack avait pris une courte avance de 1 but à 0. Malgré toutes les péripéties, le capitaine Emmanuel Eder Ondoua et ses camarades se disent déterminés à ramener la qualification au Cameroun.

Le 2 mai 2009

Le voyage de la délégation Camerounaise au Nigeria en vue du match des huitièmes de finale retour de la coupe de la Confédération Africaine de Football (Caf) n’a pas été de tout repos. Tout a commencé à l’aéroport international de Douala mercredi dernier. Alors que toutes les formalités de voyage sont presque terminées, cinq joueursont été bloqués alors qu’ils s’apprêtaient à entrer dans la salle d’embarquement par les hommes de Mr Elame Georges, chef d’escale de la compagnie aérienne Nigériane Virgin. Roméo Mbelé, Julien Wandji Nyobé, Embomana, Bahiya Bassong et Adjouga contrairement à leurs camarades n’avaient pas de passeport, mais plutôt un Laissez-Passer signé à la Délégation générale à la Sûreté Nationale.

Pour Mr Georges Elame bien que le document soit signé par les plus hautes autorités de la police Camerounaise, il ne peut embarquer un passager en direction du Nigeria sans le passeport. Il va expliquer aux responsables de l’équipe qu’au cas où les 5 Joueurs sont refoulés à l’arrivée, sa compagnie devra payer pour chaque cas la rondelette somme de 2 millions de francs CFA.

Didi Sobgou, le représentant du président de l’Aigle de la Menoua va lui expliquer qu’au nom d’une convention signée en 1963 entre le président du Nigeria et celui du Cameroun, les citoyens des deux pays voyagent dans ces conditions. Georges Elame de nationalité Camerounaise et chef d’escale de Virgin va séance tenante appeler l’ambassadeur du Nigeria au Cameroun. Ce dernier, selon Mr Elame, va déclarer que les Camerounais peuvent entrer au Nigeria sans visa et vis versa, mais qu’à sa connaissance, on n’entre pas dans son pays sans passeport.

Enfin embarqué vers Lagos

Les responsables de l’Aigle de Dschang vont solliciter l’arbitrage du commissaire de l’aéroport international de Douala. Ce dernier va intimer l’ordre à Mr Elame d’embarquer ces joueurs avec leur laissez-passer au motif qu’il s’agit d’une raison d’État, puisque Aigle de Dschang en ce moment représente le Cameroun.

C’est ainsi que la délégation va quitter le sol Camerounais après presque deux heures de discussions et d’éclats de voix.

Après un voyage de 1 h 15 min alors qu’il est 20 heures, l’avion va atterrir à l’aéroport international de Lagos. Les responsables de la fédération Nigériane de football qui étaient déjà sur place vont conduire la délégation camerounaise forte de 26 personnes, dont 16 joueurs, à un Hôtel de la place. Le cadre était réducteur puisqu’il n’y a ni eau ni électricité, en plus les chambres sont en nombre insuffisant. Les responsables de l’Aigle vont refuser de descendre dans cet Hôtel. Ils se sont faits rassurés par le responsable de la Fédération Nigeria de Football qui les informera qu’il s’agit simplement d’une escale puisque le match ne se joue pas à Lagos mais dans une autre ville à l’intérieur du pays. Aigle va accepter de passer cette nuit de manière inconfortable à Lagos.

Le lendemain matin (jeudi), il a fallu attendre plus de 3 heures à l’aéroport pour quitter Lagos. Pendant cette longue attente, le téléphone portable du capitaine de l’équipe Eder Emmanuel Ondoua a été volé. Aigle de la Menoua va arriver à Benin City aux encablures de 13 heures, sans qu’aucun responsable de la Fédération Nigériane de football ne soit présente pour les accueillir. Ce n’est qu’à 16 heures que les bus vont venir prendre la délégation afin de parcourir les 200 km qui séparent Benin City à Sapale, la ville où ils ont décidé de loger Aigle.

On attend les responsables nigérians à l’aéroport de Benin City

Une fois sur place, l’on croit alors que les misères de l’Aigle vont s’arrêter. L’hôtel prévu pour l’Aigle est simplement affreux, situé très loin de la ville dans un quartier réputé pour son insécurité. Les responsables de la délégation Camerounaise Étienne Tamo, représentant de la Fecafoot, Sobgou Didi, représentant du club et Dieudonné Bienvenu Bipona délégué régional des sports pour l’ouest et représentant du ministre des Sports vont prendre la décision d’engager des frais pour trouver un hôtel plus confortable et surtout sécurisant. Malheureusement même à cet autre hôtel situé en pleine ville de Sapele, on vient de voler le téléphone portable d’Emmanuel Bienvenu Bipona, le représentant du ministre des Sports.

Guy Nsigué à Sapele (Nigeria)

Délégation Camerounaise au Nigeria

Les joueurs

  1. Ondoua Eder Emmanuel
  2. Abdou Oumarou
  3. Embomana
  4. Wandji Julien
  5. Tchakoudie Ketcha José
  6. Damue Nkeh
  7. Iloga Emmanuel
  8. Mbelé Romeé
  9. Kenfack Hervé
  10. Epah Thierry
  11. Tah Ayack Lucas
  12. Kamguia
  13. Mengaptché Rousseau
  14. Sotejouong Fopoussi
  15. Adjouga
  16. Bayiha Bassong

Les entraineurs

- Ketcha Honoré
- Omog Joseph Marius

Staff médical
- Neumaleu Hilaire

Staff administratif
- Bipona Dieudonné Bienvenu
- Tamo Etienne Claude
- Sobgou Didi
- Fomi Azai
- Nzefa Fankam Bertrand
- Donfack Jules


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 2 mai 2009 à 07:15, par ? En réponse à : Coupe de la caf : Les misères de Aigle au Nigeria

    Courage el pacha ! Vengez-vous demain sur le terrain en ne laissant aucun nigerian passer avec le ballon ! Ils firent la même chose à canon dans les années 80 avec leur équipe bendel insurance. Mais plus ils cherchaient à décourager les abega, thomas nkono, mbida, manga et autres guerriers camerounais de l’époque, plus la détermination, la force et la rage de vaincre de ces derniers s’en trouvaient centuplées !
    Soyez comme un mur, un rock et dès qu’ils seront fatigués de se heurter sur vous proceder par des contres et ils seront piégés !
    Tous les camerounais sont derrière vous !

    Répondre à ce message

    • Le 2 mai 2009 à 14:53, par ? En réponse à : Coupe de la caf : Les misères de Aigle au Nigeria

      salut ,moi je vie a paris ,je suis nigerian ,je ne vois pas une equipe camerounaise ranporté les machts,vous etez tous les corrumpus du monde et le cameroun ne sera pas qualifié a la coupe du monde hervé de paris

      Répondre à ce message

      • Le 4 mai 2009 à 13:43, par alvarez En réponse à : Coupe de la caf : Les misères de Aigle au Nigeria

        conard de n’y gère riant, tu oubli ke le nigéria fut classé 1er pays corrompu du monde à plusieurs reprises. vous etes les rois du faux. et tu te permets de venir parler des affaires du cameroun dans notre site, vous ki passé le temps à voler le pétrole dans le golfe de guinée, vous formez des bandes de rebelles pour piller les cotes de l’afrique centrale ( guinée équatoriale, cameroun, gabon ) et puis vous envoyez notre équipe AIGLE DE DSCHANG aller disputer son match dans la région du delta du niger ou logent tous ces bandits de grand chemin.

        Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2009 à 08:04, par ? En réponse à : Coupe de la caf : Les misères de Aigle au Nigeria

    je suis vraiment désolé, mais c’est la réalité chez nous en Afrique. Rappelez-vous du match Al Ahly - Cotonsports l’année dernière, au point oü ils avaient peur pour le match retour à Garoua. Nous-memes Camerounais ne sommes pas du reste. Il y a quelques semaines, Union de Douala a réservé un accueil semblable au Tourbillon fc du Tchad. Les Tchadiens manquaient de l’eau à boire et se déplacaient à Douala en taxi, imaginez-vous, en taxi , et dans quelle ville, DOUALA. Je ne sais pas si vous pouvez vous imaginer cela. C’est décevant. Assia, Aigle, mais il faut faire avec. Bonne Chance et ayez quand meme des passeports. Il faut un peu investir dans le foot.

    Répondre à ce message

    • Le 2 mai 2009 à 12:16, par Bryce En réponse à : Coupe de la caf : Les misères de Aigle au Nigeria

      Les histoires pareilles sont courrantes au Cameroun ou’ l’organisation et la programmation n’existent pas. Si la Federation de Mr Iya ne fait bien son boulot et s’assurer que les equipes representant le pays ne se deplacent pas dans les bonnes conditions, comment voulez-vous des resultats positifs. la federation n’est meme pas au courant du lieu de la rencontre car personne n’a pris la peine de demander la federation Nigeriane ou’ devrait se jouer la rencontre.
      Les problemes de ce genre sont recurrent au Cameroun : les joueurs sans passport, sans visas et autres...
      Cela fait plus de 6 mois que les dirigeants de la Federation et de L’Aigle savent que leur equipe devrait aller a l’exterieur et par consequence etre pret. Le Nigeria n’a rien a voir avec ces histoires de joueurs sans passport la’. Tout ce manquement fait partir de ce que l’on appelle L’organisation ; le match de foot est la derniere phase de l’organisation de football.

      Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2009 à 08:08, par ? En réponse à : Coupe de la caf : Les misères de Aigle au Nigeria

    Courage les gars. Je dois avouer que je n’aime pas voir certaines photos. ces gars peuvent au moins porter des « tennis ». Est-ce parce qu’ils vont au Nigeria qu’ils ont des babouches. Quand meme !!! Je trouve cela genant.
    Bonne Chance quand meme. Nous sommes derrière vous.

    Répondre à ce message

    • Le 2 mai 2009 à 14:59, par Taga En réponse à : Coupe de la caf : Les misères de Aigle au Nigeria

      Brice, il ne faut pas exposer votre ignorance et votre manque de culture. La fédération n’a rien a voir avec les passeports des joueurs. Et puis ici il n’est pas question de l’endroit ou aigle doit jouer. il est question de la qualite de l’accueil et de l’hebergement...

      Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2009 à 18:25, par Bon’s En réponse à : Coupe de la caf : Les misères de Aigle au Nigeria

    De tels problèmes ne devraient pas survenir, si les dirigeants d’Aigle avaient été mieux organisés que ça. Lorsqu’une équipe doit se déplacer, une semaine avant, un dirigeant de ladite équipe doit la précéder et se rendre en éclaireur pour veiller à la qualité de l’accueil, la conformité du lieu d’hébergement ainsi que sa proximité du stade devant accueillir la rencontre. Mais comme l’improvisation reste la règle dans ce pays, acceptons-en les conséquences. Jouer les vierges effarouchées aujourd’hui ne sert à rien. C’est même ridicule.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai 2009 à 19:02, par ? En réponse à : Coupe de la caf : Les misères de Aigle au Nigeria

    Aigle,
    Take heart and prove your strength to Nigerians. Its familiar with Nigerians especially when Cameroon is concern.

    Répondre à ce message

    • Le 3 mai 2009 à 19:00, par Papa Nyanga (Illinois, USA) En réponse à : Coupe de la caf : Les misères de Aigle au Nigeria

      All of this serves as a diversion ... and an excuse for the eventual outcome of the match (a defeat for Aigle just like it’s happened to Coton Sport of Garoua in the African Champions League). It’s a shame on the club management that some players have travel passports while others do not. If a team starts having problems with travel papers, then when are they gonna focus on the match proper ? I had expected to read about Aigle’s first practice session and their evaluation of the stadium in Sapele, but found nothing in the story about that. It only signifies that their problems in Nigeria are not yet over. I know of a Nigerian soccer club that traveled by road to Cameroon to play against Coton Sport of Garoua. I wonder why Aigle decided against conventional wisdom to first fly too far west into Lagos ... and then fly east into Benin City before traveling by road to Sapele. Is it to do with excitement over flying ? They could’ve done a better job of going through Bamenda and Mamfe to Sapele through Abakiliki, Enugu and Benin City. The Chinese are currently constructing the Ekok-Mamfe road and so portions of it wouldn’t be as bad as before. And Aigle’s staff should’ve known that as a matter of principle, Nigerian club sides participating in international competitions play their home games in their cities of origin unlike in Cameroon where Aigle had to play in Douala because a corrupt system doesn’t wanna develop stadiums in other parts of the country.

      Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon