Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Coton Sport héros malgré tout !

Camfoot.com

Comme en 2003 en finale de la coupe de la CAF, Coton sport de Garoua s’est une nouvelle fois incliné en finale d’une compétition de club africaine contre une équipe de l’Afrique du Nord. Inattendu à ce niveau de la compétition, le parcours du club camerounais, au-delà de l’amertume qu’il a laissé chez les fans, peut laisser augurer d’un retour au premier plan des clubs camerounais.

Le 17 novembre 2008
commentaires

Le parcours de Coton Sport de Garoua s’est achevé sur ses terres comme un film à la Alain Delon dans les années 80. L’acteur français, héros de ses films, était fréquemment tué en toute fin, après avoir fait le plus dur. De même, le public Camerounais est resté sur un goût amer après la défaite de son champion.

L’épopée de Coton Sport en finale de la Ligue des champions près de trente ans après le dernier sacre d’un club camerounais dans la compétition avait suscité un énorme engouement que même la défaite (2-0) lors de la première manche n’a pas douché. L’espoir d’un renversement de situation subsistait. Mais comme lors de la dernière Coupe d’Afrique des nations au Ghana, les Egyptiens sont passés par là. Pas la peine d’accabler les joueurs, ils ont fait de leur mieux. Pour une fois, le football, sport plutôt imprévisible, a été logique avec lui-même. Oui, le plus fort l’a emporté. Si sur cette finale retour les égyptiens d’Al Alhy ont été sérieusement bousculés, sur l’ensemble de la compétition le géant d’Afrique mérite amplement sa victoire. Les fils du Pharaons n’ont enregistré aucune défaite et ont globalement maitrisé l’ensemble du tournoi.

Une phase de jeu qui part d’un énième débordement de Ousmaïla Baba

Gagner en maturité

Pour Coton Sport, il n’y a aucune honte de perdre devant un tel adversaire. Sur l’ensemble du match, les « Cotonniers » peuvent cependant avoir des regrets au regard des nombreuses occasions qu’ils ont eu. La faute à la jeunesse et à un manque évident d’expérience, comme cette occasion de 3-1 vendangée par Ousmaïla Baba seul face au gardien égyptien à dix minutes de la fin, ou encore cette faute presqu’inutile du défenseur sur le pénalty du 2-2.

Mais cette édition 2008 de la Champion’s league a permis au champion du Cameroun de franchir un palier sur la scène continentale. S’il est vrai que l’histoire ne retient que les vainqueurs, les anales de la compétition retiendront cette année qu’un club camerounais encore inconnu il y a quelques années sur le continent a atteint la finale alors que ce ne fut que la première fois qu’elle participait à la phase de poule. Du jamais vu dans la plus prestigieuse des compétitions de clubs africains. Jusqu’ici, les faits d’armes de Coton sport de Garoua se situaient en coupe de la CAF (une finale perdue en 2003), à un niveau légèrement inférieur.

Les clubs camerounais de retour ?

Avec cette entrée fracassante dans la cour des grands, Coton Sport sera désormais attendu. Oui, le club de Garoua est maintenant un grand d’Afrique. Et avec son émergence sur le continent, l’on attend un retour au premier plan des clubs Camerounais. La saison 2008 a permis de voir des prémices de cette renaissance. Engagés en coupe de la CAF, Astres de Douala et Mont Cameroun de Buéa ont été à deux doigts d’accéder à la phase de poules. Les Camerounais ont joué décomplexés contre des adversaires d’un niveau financier supérieur. Tout le monde se souvient encore du fantastique retournement de situation de Mont Cameroun contre les Sud-africains de l’Ajax de Cape Town. Battus (5-1) à l’aller, ils ont pulvérisé leurs adeversaires (5-0) au retour.

Les dirigeants de la Fecafoot ont expliqués ce renouveau par un calendrier local plus en adéquation avec les exigences continentales. Cette année, le championnat a commencé encore plus tôt. Avec, on l’espère, à la clé une coupe d’Afrique des clubs dans un an.

Steve LIBAM


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon