Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Ce sera tout sauf une finale (Camfoot.com)

Une finale devrait être une fête. Ce soir, personne n’aura la tête à la fête. Seule l’image de Foe obnubile les esprits. Acteur et spectateurs de ce match penseront à lui. Il n’y a pas de fête au Stade de France, ce soir. A moins d’une heure avant le coup d’envoi, aucun chant, aucune manifestation de joie ; on a du mal à reconnaître l’endroit plein de vie de ces derniers jours.

Le 29 juin 2003
commentaires

Des spectateurs arrivent, certains vêtus de noir, d’autres de blanc. Des « Foe forever » ou « Foé we love you, adieu » donnent le ton de la rencontre. Ce sont des obsèques auxquelles on vient assister ce soir. Des mancuniens sont présents pour lui rendre un dernier hommage. Le numéro 23 à jamais retiré et floqué à leur dos.

Le match est loin des esprits. On pense à témoigner son émotion. Un homme pancarte attaque Sepp Blatter, « vos millions ne ramèneront pas un homme à la vie ». Des attroupements se font, les personnes ayant le maillot numéro 17 en commun. L’atmosphère est lourde, on n’est pas sur un lieu où « le jeu doit continuer » (Blatter).

Les équipes :

Cameroun : Kameni - Perrier, Song, Mettomo, Atouba - Djemba, Mbami, Geremi, Mezague, Idrissou- Ndiefi

France : Barthez- Sagnol, Gallas, Desailly, Lizarazu-Dacourt, Pedretti, Giuly, Wiltord-Henry, Cissé

Hervé Kouamouo


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon