Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Onambelé Zibi : « Nous ne jouons plus à crédit »

Camfoot

Le président de l’Association des clubs d’élite du Cameroun (ACEC) parle des résolutions prises au sortir vendredi dernier d’une réunion de son bureau. Il situe davantage sur les conditions du retour de ces équipes dans les stades à l’occasion de la coupe du Cameroun, qu’il motive uniquement par la disponibilité d’une enveloppe d’au moins 75 millions FCFA en guise de retombées de la participation du Cameroun au mondial brésilien.

Le 14 juillet 2014
commentaires

Que doit-on retenir d’essentiel dans cette réunion que vous venez de présider en compagnie de vos collègues présidents de clubs ?

Nous n’allons pas participer à la coupe parce que nous n’entendons pas jouer à crédit. Et dès que ce sera solutionner, on se remettra ensemble pour que les solutions soient trouvées. Pour ce qui est du championnat, on va le reprendre sans problèmes. Les dates ont été communiquées par la Ligue professionnelle de football, ces dates seront respectées. Et nous attendons également qu’on trouve une solution pour les 30% que nous réclamons. Mais nous n’arrêtons pas de jouer pour ça. Ça fait partie de nos revendications. Mais, pour ce qui est de la coupe, nous arrêtons parce qu’on n’entend pas jouer à crédit.

Qu’entendez-vous par ne plus jouer à crédit ?

C’est-à-dire que ceux qui ont joué il y a deux ans n’ont jamais été dédommagés. C’est trop de frais. Vous ne pouvez pas prendre un club ici, allez jouer à N’gaoundéré sans savoir ce qu’il doit y mettre. C’est des tours à risque. Parce que ceux qui ont joué n’ont rien gagné. Même les finalistes n’ont pas perçu un cinq francs. Ainsi, nous n’entendons pas reprendre sans que ceux-ci n’aient été dédommagés.

Avez-vous formellement saisi la fédération pour vos revendications ?

On en parle. La fédération sait qu’on n’est pas payés. Elle est au courant. Quand on joue une finale, il y a des enveloppes qu’on donne. Est-ce que ces enveloppes ont été remises ? La Fédération est mieux placée pour le savoir.

Et si d’ici à la reprise du championnat en août toutes ces revendications sont foulées au pied, qu’entreprendrez-vous ?

Nous ne demandons pas qu’on nous paye les 30% avant le championnat. Nous avons émis le vœu. On nous a payés la fois dernière, nous attendons que ce soit fait. Ce n’est pas une exigence pour arrêter le championnat. Nous disons que nous allons reprendre le championnat sans condition, mais, que nous ne participons pas la coupe du Cameroun.

Recueillis par Armel Kenné


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon