Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2015. Poule D
Cameroun – Côte d’Ivoire : le match a commencé côté fans

Camfoot

24H avant Cameroun - Côte d’Ivoire, la tension monte dans les deux communautés installées à Malabo. Chacun y va de son pronostic. Une chose est certaine ; demain soir à l’Estadio de Malabo, il faudra un qualifié pour le second tour. Ambiance de la CAN, ambiance de la rue, ambiance d’avant match ...

Le 27 janvier 2015
commentaires

Hervé Doumbe : « Il revient aux Lions de réécrire l’histoire »

La rencontre va être très difficile. Car chacune des deux équipes (Cameroun et Côte d’Ivoire) veut engranger une victoire. En tant que camerounais, je pense que les Lions Indomptables sont plus motivés et veulent tous la victoire. Je reste convaincu, qu’on pourrait marquer un coup.

La plupart des jeunes qui participent à cette Can sont des jeunes. Il faut qu’on apporte plus de motivation aux Lions pour avoir un bon résultat. Il faut leur faire comprendre, que le drapeau du Cameroun a déjà fait énormément de preuve e et que c’est à leur tour de réécrire l’histoire. Toute l’équipe doit avoir la niaque comme Stéphane Mbia fait et comme Rigobert Song le faisait en son temps. Néanmoins nos jeunes sont très jeunes et on le temps nécessaire pour pouvoir faire de très bonnes choses à la Can, que le Cameroun va organiser à domicile en 2019.

JPEG - 115.4 ko

Colette Kukwa : « Les matchs se suivent mais ne se ressemblent pas »

Le Cameroun va vraiment travailler. Le 1er match que j’ai vu (Cameroun – Mali, 1 – 1) était vraiment très difficile. Je ne sais pas pourquoi le Cameroun n’a pas relevé la tête contre le Mali. Les matchs se suivent et ne se ressemblent pas. Il ne faut pas, que le Cameroun entre au stade demain avec un excès de confiance à cause de la victoire contre la Côte d’Ivoire en phase de poule. Les joueurs doivent se faire violence. Il faut qu’il joue. Ils ne vont pas compter éternellement sur le sélectionneur. Ce n’est pas le sélectionneur qui joue. Les joueurs vont jouer avec un esprit de solidarité et de complémentarité. Ils vont se serrer les coudes. On a absolument besoin d’une victoire. Depuis que la Can a commencé, j’ai peur de me rendre au stade. J’y serai demain pour supporter les Lions Indomptables, malgré le fait que je porte aussi la Côte d’Ivoire à cœur, car c’est moi qui leur ai fait les soins de visages, la manucure et pédicure la dernière fois que la sélection était en stage ici.

David, coiffeur professionnel ivoirien résident à Malabo : « Les matchs Cameroun – Côte d’Ivoire font monter la fièvre à Abidjan »

Le football n’a pas de logique. La seule réalité est seule du terrain. Nous sommes surpris de voir toutes les équipes se valoir sur le terrain. Néanmoins, je suis ivoirien et supporte mon équipe (les Eléphants). Il y a toujours la fièvre à Abidjan lors des matchs Cameroun – Côte d’Ivoire. Nous pensons que nos joueurs sont suffisamment conscients et se mettent au travail pour relever la tête. Nous avons des joueurs capables de relever le défi s’ils le veulent.

On ne sait jamais à quoi s’attendre contre le Cameroun, c’est pourquoi je ne saurais pronostiquer un quelconque résultat. Vous avez eu le Mali, la Guinée qui jouait pas un football professionnel au départ, mais quand elle joue au croirait Arsenal ou le Réal de Madrid. La différence entre la Côte d’Ivoire et le Cameroun est que le Cameroun a un bon mental, ce que la Côte d’Ivoire n’a pas.

Germain Tchonko : « On peut refaire le coup d’Abidjan »

Le match de demain sera une finale. Le Cameroun et la Côte d’Ivoire sont deux pays frère, qui ont toujours eu un problème de leadership sur le continent. Je pense que nos frères Lions sont prêts et savent ce qui les attend demain les Eléphants. On est allé les gagner à Abidjan (2005). On peut refaire le même coup.

Je ne suis pas déçu de la prestation des Lions. Car ils sont jeunes. Sur les 23 joueurs convoqués, il n’y a pas beaucoup qui ont de pris part à une phase finale de coupe d’Afrique. Ils sont là pour apprendre. Je pense que l’objectif du Cameroun est de se hisser en quart. Si on rentre après, ce serait une réussite. Nous joueurs sont ici pour apprendre. Le pays est avec eux et compte sur eux. Nous allons gagner (1 – 0).

Propos recueillis par James Kapnang


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon