Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Les Lions face à la presse cet après midi à Sousse
CONFERENCE DE PRESSE

Camfoot.com

El Mouradi Palace, Jeudi 5 février - 14h, conférence de presse des Lions Indomptables... Dans la salle, face à la presse camerounaise et internationale, Winfried Schaeffer, André Nguidjol, Ntougou Mpile et Iya Mohammed en compagnie de 4 joueurs : Bahoken, Atouba, Mboma et Pius Ndiefi. Il a été question de système de jeu, de l’ambiance qui prévaut à l’hotel, et bien sûr de l’adversaire bien connu des Lions pour dimanche.

Le 5 février 2004
commentaires

Quelques bobos

Le docteur Assamba a signalé de petits bobos chez Song (contracture au mollet) et Eto’o, qui seront vite rétablis. A la question de savoir si comme à la Can 2002, certains joueurs tels que Bahoken présent dans la salle étaient venus juste pour rester sur le banc, le coach Schaeffer a répondu qu’il ne faisait pas systématiquement rentrer tous les joueurs : « Je ne peux pas dire à priori que Bahoken ou Falemi vont entrer, ça dépend de ce qui se passe sur le terrain. »

Il continue en disant : « quand je remplace Mboma, je ne peux pas mettre Pius, car il y avait un problème de taille ; je fais entrer Idrissou qui joue de la tête autant que Patrick, il a aussi une capacité de récupération. »
Concernant la rencontre de dimanche, l’entraineur a poursuivi en disant qu’il y aurait autant une préparation du staff qu’une autre par les joueurs les plus expérimentés du groupe. « C’est aussi leur travail » a complété Winfried Schaeffer.

Le Staff technique pendant la conférence de presse

Problèmes à l’hôtel

Mr Nguidjol a demandé à la presse de laisser les joueurs se reposer. « Ils ont besoin de travail, puis de se reposer. En dehors de la conférence de presse, la fédération souhaite qu’on demande d’abord à travers son canal l’accord du joueur, qui sera ouvert aux entretiens en fonction de sa disponibilité. » Le chef de la cellule administrative provisoire des Lions demande donc que la pagaille cesse à l’hôtel El Mouradi, avec le ballet incessant de la famille, des amis des joueurs et des journalistes qui les sollicitent. Ceux-ci seront invités à recueillir les impressions des athlètes aux entraînements du matin. C’était la teneur du communiqué de la fédération lu par Jean Lambert NANG, l’attaché de presse de la délégation.

Autres réactions

MBOMA : "Je comptais aller jusqu’au bout quelque soit l’adversaire, l’important est de remporter ce quart de finale, il ne faut pas regarder le nom de l’adversaire, mais quand même faire attention à lui. Je respecte cette équipe contre qui on a joué plusieurs fois, même une finale de CAN"

Roger MILLA : "Nous les avons souvent battus, mais il faudra être beaucoup plus attentifs, car ce ne sera pas un match facile., ce sera difficile même parce que c’est les ¼ de finale. Pour se préparer contre le Nigeria, il ne faut pas changer notre jeu, il faut profiter des intervalles et mettre des accélérations quand il faut, on a toujours joué comme cela contre eux, c’est de cette façon qu’on les a battus à Surulere en 2000. Je rajoute qu’il ne faudra négliger aucun joueur du Nigeria."

Le vieux lion ajoute : "Les joueurs camerounais n’ont pas encore atteint leur vitesse de croisière, je crois que pour dimanche ils sont conscients qu’ils doivent faire une bonne partie, surtout Eto’o qui va faire enfin parler la poudre s’il a de la réussite."

"La défense a été meilleure que contre le Zimbabwé. Si les attaquants et les milieux font leur travail, la défense n’aura pas de problèmes. Malgré les quatre buts encaissés, je crois que le Cameroun a tout de même une bonne défense", conclu t-il.

JP ESSO à Sousse


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon