Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Le miroir des Indomptables

Camfoot.com

La prestation des Lions Indomptables durant les deux premières rencontres de la présente CAN 2004 nous a offert un cocktail de rendements varié, voire mitigé. Quel a été l’apport de chaque compétiteur et acteur dans les resultats ?Refaisons les Lions.

Le 31 janvier 2004
commentaires

Maladresse de coaching

Comment juger cette équipe des Lions Indomptables sans faire allusion au « coaching » ? Plusieurs questions sur son utilisation des joueurs qui composent l’effectif :

Pourquoi laisser indéfiniment sur le terrain des joueurs dont le rendement décroit ou dont la forme est douteuse.

Quand bien même remplacement il y a, on a toujours un doute sur le choix du joueur qui sort, aussi bien que celui qui remplace, des consignes que l’on donne à celui qui entre, ou du moment et de la pertinence de ce remplacement.

Cette maladresse expliquerait bien le déséquilibre qui a eu lieu après les remplacements effectués, par exemple, contre le Zimbabwé.

Les remplacements sont-ils programmés longtemps avant les matchs ? Tous les joueurs ne sont peut être pas concernés par ce processus ?

Les joueurs sur le banc de touche ne sont-ils pas à la hauteur des matchs de CAN ? Pourquoi avoir peur de donner un temps de jeu raisonnable même quand on a le dessus sur notre adversaire ?

Autant ces questions illustrent ce qu’il y a lieu d’appeler maladresse de coaching , autant elles rendent difficile à juger du rendement et de la prestation des principaux acteurs (Lions Indomptables) qui ont participé au deux premières rencontres de cette Can 2004.

Les acteurs sur le terrain

Mboma : Sacré renard des surfaces, c’est avec des réflexes dignes d’un merveilleux buteur que Patrick s’est illustré pendant ces deux matchs. Pas que des buts, mais aussi des passes décisives et des gestes juste, l’absolu du geste technique, sont à inscrire à son registre. Déjà quatre buts à son actif après seulement 165 mn de jeu. Que demander de mieux ?

Mbami : Pas du tout modeste au vu de sa prestation dans ces deux rencontres. Sa technique fluide, sa lecture de jeu, son audace et son calme crève tout simplement l’écran. Afin de marbrer le tout, « Pentium » (comme je suis désormais tenu de l’appeler) nous offre deux bijoux de buts contre le Zimbabwé.

Djemba : Se présente comme une de mes grosses déceptions de ce début de tournoi. Comment enregistrer autant de fautes repétitives, de passes imprécises et de mauvaise lecture de jeu quand on fait pourtant parti d’un club aussi prestigieux et redoutable que Manchester United ?

À sa faveur cependant, il n’a pas eu assez de temps de jeu cette saison en Angleterre. Par contre, je me pose également la question de savoir comment il prépare ses matchs - quand on sait combien vaut une place dans son équipe - quand on sait combien Sir Ferguson (Manager de Manchester) est rigoureux et exigent envers ses poulains.
Pour tout dire, Djemba n’a pas su justifier jusqu’à présent sa titularisation dans cette équipe des Lions. Pourtant Eric est un "pure race", c’est à dire un joueur qui a un talent et une capacité de progression phénomenale.

Song : Oui, il est le capitaine. Oui, il est un ancien. Oui, il est combatif. Par ailleurs après les deux matchs de ce début de CAN, je peux désormais dire que notre « magnan » ou « rambo » comme le surnomme notre cher Gérard Dreyfus fait preuve de lacunes tactiques. Son placement semble manquer de rigueur. Il n’organise et ne dirige pas sa défense en joueur expérimenté. Nous ne lui demandons pas d’être un Ndoumbé Léa, un Franco Baresi ou un Rudi Krol mais aprèes 10 ans de haut niveau on doit faire mieux, qui plus est en CAN contre le Zimbabwé...

On peut être leader en dehors du terrain et dans les vestiaires ; par contre être leader sur le stade demande une certaine lecture de jeu (cf : Roy Keane, Dunga, pour ne citer que les moins peintres d’entre eux).

Par ailleurs les qualités et l’efficacité de Rigobert seront mis en exergue dans un système où il a auprès de lui quelqu’un qui sait commander et et diriger une défense.

Gérémi : Après ces deux premiers matchs, Gérémi a eu selon moi un rendement moyen. Ceci peut être jugé insuffisant pour un joueur disposant d’un palmares aussi prestigieux. Ses centres sont pour la plupart imprécis.

Comment expliquer qu’un joueur qui joue pourtant dans le championnat anglais hésite à faire des centres instantanés sur des transversales qui lui sont pourtant bien servies avec en pointe un "air Patrick" qui est toujours à l’affût ?

Je ne saurais cependant oublier sa volonté et sa bonne participation au jeu d’ensemble.

Tchato : Ce garçon est une clé importante de notre défense. Il sait gérer ses efforts même dans les moments où il se trouve être en difficulté. Il me paraît cependant un peu à court physiquement.

Doumbé : Il s’est illustré au cours de ces deux rencontres par sa combativité et son calme. Ses multiples couvertures à l’axe de notre défense nous ont permis à plusieurs reprises d’éviter le pire. Il gagnerait davantage à ne pas hésiter sur certains ballons surtout quand on joue devant un Djemba des petits jours et aux côtés d’un Rigo en baisse de regime.

Idrissou : Trop d’énergie brûlée pour des peanuts. Il pas créatif ni appliqué dans les multiples phases de jeu dans lesquelles il s’est souvent trouvé. Il n’a pas su, entre autres, temporiser le jeu, accélérer et faire de bons centres au bon moment. Il possède pourtant un potentiel physique énorme qui, bien canalisé, serait d’un apport majeur pour l’ensemble de l’équipe.

Eto’o : Faudrait-il revenir sur le cas de notre super star à nous, sur qui plusieurs supporteurs ont placé leurs espoirs. Non, c’est suffisant. J’ai déjà tout lu et ne lui souhaiterais que beaucoup de réussite pour la suite. Samuel, je sais que ton orgueil est gargantuesque et qu’au fond de toi tu tiens à répondre à tes détracteurs. Ne lâches pas.

Atouba : Quelle maturité pour un nouveau-ancien(remember expédition 2000 ?) ? il confirme au fil des rencontres les qualités qui lui sont connues. Technique irréprochable, précision dans ses passes et ses centres, bonne prise d’initiative dans certaines phases de jeu. Un regal pour les yeux.

Makoun : Jean2 n’a laissé que de bonnes impressions pour son premier match officiel dans l’équipe. Il porte bien le ballon, a une bonne lecture de jeu et été d’un apport remarquable dans les actions offensives des Lions.

Ngom : Armand a eu très peu de temps durant les deux rencontres pour être jugé à sa juste valeur.

Mettomo : Il m’a paru un peu à court physiquement lors du premier match contre l’Agérie. Par contre, le match contre le Zimbabwé a révélé qu’il était particulièrement risqué de se passer de ses services dans notre défense. Son intelligence de jeu associé à la combativité de Rigo sont essentielles pour l’équilibre des Lions.

Kameni : Il m’est particulièrement difficile de juger de sa forme réelle. Il me paraît moins entreprenant et moins agressif qu’à la dernière Coupe des Confédérations. Quelque peut rêveur, il ne semble pas avoir le plein contrôle de sa défense. Il devra cependant obliger sa défense à l’écouter, même s’il faut crier à tue-tête.

Bonne suite de compétition à tous.

Al. Paré (l’infiniment indomptable)

alexpare@camfoot.com


ARTICLES LIÉS


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon