Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Cameroun - Égypte (0-0) : un match dur

Camfoot.com

Un match dur, âpre, éprouvant. Le match que viennent de livrer le Cameroun et l’Égypte est un classique des matchs de coupe. Une occasion décisive de part et d’autre, une transversale pour les Égyptiens, un tir percutant de Mboma presque à la mi-temps, puis plus rien. Ou plutôt, beaucoup de travail de ratissage au milieu de terrain où les 20 joueurs de champ, un peu comme des éboueurs, ont eu à charrier un tonnage élevé de déchets.

Le 3 février 2004
commentaires

On retiendra trois choses. La défense des Lions, qui a fait eau contre le Zimbabwe, est revenue au top. Parfaite tout le long du match, avec un Song des beaux jours et un Mettomo inhabituellement sobre et précis, Perrier Doumbé mobile et combatif, la brigade défensive des Lions a largement rempli sa mission.

Trois remplacements, à notre avis justifiables et qui ont été effectués à point nommé, encore qu’on eût souhaité que Olembé entre plus tôt. Idrissou à la place de Mboma, Olembé à la place de Makoun et Ndiefi pour Eto’o, on avait très peu à redire. Il fallait tenter quelque chose, car à défaut de marquer un but, la mission était, de passer les 25 dernières minutes sans concéder de but.

Cameroun - Égypte : 0-0
Un match serré où les occasions réelles de but étaient plutôt rares.Ici un coup franc de Geremi qui passe tout près des buts.

Le milieu de terrain a été le compartiment du jeu qui nous a préoccupés tout le long du match. Il y a nettement quelque chose qui cloche à ce niveau. Mbami a connu un match très difficile, et Djemba, qui prend du mieux, n’a cependant rien cassé. Le rôle de l’entre-jeu est de porter le ballon à l’attaque, de chasser le porteur de ballon adverse et d’appuyer la défense. Ni Mboma ni Eto’o n’ont reçu de ballon exploitable tout le long du match, dès lors que le couloir droit animé par Njitap était complètement verrouillé. C’est avec raison que Song a donné de la gueule tout le long du match en direction de Mbami et de Djemba.

Nous entrevoyons des moments difficiles si le milieu de terrain des Lions ne retrouve pas de son mordant. Comme l’ont découvert les Égyptiens, fermer les côtés revient à priver les Lions de leur principal axe d’attaque.

Au plan des performances individuelles, la défense des Lions, de Perrier à Atouba, a largement dominé. Kameni a fait son travail et semblé plus sûr dans ses interventions. C’est de bon augure pour les matchs à venir. Mboma et Eto’o n’ont pas été transcendants, encore que notre Magic a failli gagner le match d’un coup de sa patte gauche. En baisse : Mbami.

Dans l’ensemble, sans parler de baisse de régime, on peut dire que les Lions ont connu un mauvais match, comme en connaissent toutes les équipes au cours d’une longue compétition. Il faut espérer qu’il n’y en ait pas d’autres.

Rendez-vous dimanche 08 février à Monastir pour le ¼ de finale opposant le Cameroun au second du groupe D (Maroc ou Nigeria, ou Afrique du Sud).

L. Ndogkoti à Monastir

ndogkoti@camfoot.com


ARTICLES LIÉS


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon