Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Joël Epalle : « Il faut être prudent »

Camfoot.com

Resté sur le banc de touche entre autre à cause d’une blessure au gros orteil, Joël Epalle revient sur le faut départ contre l’Egypte et analyse le prochain match qui va nous opposer au Soudan mercredi prochain. Le sociétaire du VfL Bochum conseil la prudence contre le prochain adversaire.

Le 28 janvier 2008
commentaires

Camfoot.com : Quel est votre sentiment après la victoire contre la Zambie ?

Joel Epalle : Je suis content comme tous mes coéquipiers et tous les Camerounais. Nous avons eu l’écho des réactions au pays. Je pense qu’on se devait de réagir après la gifle qu’on a prise contre l’Egypte. Comme j’ai dit, on a glissé mais on n’est pas tombé et on a démontré qu’on les moyens pour allé le plus loin possible.

Camfoot.com : Qu’est ce qui a manqué aux lions contre l’Egypte ?

Joel Epalle : Je pense qu’on a manqué plus de concentration, on n’est pas rentré tout de suite dans le match et contre des équipes qui savent manier le ballon, cela ne pardonne pas. Ils ont été réalistes en transformant des occasions qu’ils ont eues. A 3-0 on a pris un coup sur le moral et malgré nos efforts, ce n’était pas suffisant pour revenir au score. Je crois que la réaction a quand même été bonne et c’est dans cet état d’esprit que nous avons géré le match contre la Zambie.

Camfoot.com : Contre l’Egypte, le dispositif sur le terrain devait être celui du 4-3-3. Mais, on a eu l’impression que c’était un 4-4-2. Y a-t-il eu desproblèmes au niveau du non respect des consignes ?

Joel Epalle : Je pense que l’entraineur essaye de trouver par rapport aux adversaires une stratégie adéquate. On a toujours été habitué à jouer avec le 4-4-2 et là il fallait jouer avec un système avec lequel on n’a pas beaucoup travaillé. C’est pourquoi sur le terrain certains étaient un peu perdu mais, au fil des minutes, les joueurs se sont parlé pour essayer chacun de recadrer son coéquipier.

Camfoot.com : On parle de vous comme un homme clé de Otto Pfister. Cependant, on vous retrouve sur le banc de touche contre la Zambie. Certains parlent de problèmes physiques. Que se passe t-il exactement ?

Joel Epalle : Je suis déjà content qu’on me donne cette place et cette confiance dans l’équipe. C’est un travail de dur labeur qui a me permet aujourd’hui de bénéficier de cette confiance. En fait, j’ai eu un petit coup lors du match de gala à Yaoundé. Ceux qui étaient au stade ont constaté que je n’avais pas terminé le match parce que j’ai eu un problème au niveau de mon gros orteil. Un petit bobo qui m’a empêché de me donner à 100 %. Contre l’Egypte, j’ai dû jouer avec des injections des médecins. Contre la Zambie on a estimé que c’était risqué pour moi et peut-être pour mes coéquipiers de me faire jouer avec de nouvelles injections. Le staff a préféré me laisser aux soins pour que je revienne à 100 %. Je l’ai pris sportivement. Le coach a eu raison parce que ceux qui sont entrés ont démontré qu’ils pouvaient se battre corps et âme pour remporter cette victoire. Cela a été également bien pour moi parce que cela m’a permis de me reposer et la douleur est entrain de disparaître. Je pense que mercredi prochain je serais prêt.

Camfoot.com : Le match de mercredi sera-t-il aussi abordable que celui contre la Zambie ?

Joel Epalle : Il faut être prudent parce que ce genre de match est toujours difficile. On doit rester sérieux et concentré. On doit l’aborder comme celui qui nous a opposé à la Zambie avec beaucoup de rage, surtout que les Soudanais qui n’ont pas de pression vont jouer libérés. Nous sommes une grande nation, nous sommes habitués à ce genre de situation et je pense qu’on va se qualifier.

Camfoot.com : Quelle stratégie sera judicieuse ?

Joel Epalle : Je pense qu’il faut leur montrer d’entrée de jeu que nous ne sommes pas venus blaguer. Pour cela il faut attaquer et leur prendre à la gorge dès les premières minutes et si, avec beaucoup de réussite on marque pendant les 15 premières minutes, ca va jouer sur leur moral et nous permettre de gérer la suite du match sans pression.

Camfoot.com : Pensez-vous que l’organisation actuelle autour de l’équipe peut perturber votre concentration ? Par exemple avec la soirée organisée par le ministère de la culture…

Joel Epalle : Au contraire, cela nous a permis de décompresser surtout après la lourde défaite contre l’Egypte. Franchement, on s’attendait à une autre réaction et, j’ai été surpris de constater que les gens nous soutenaient. L’exemple de la soirée de gala organisée par le ministère de la culture pour nous permettre d’oublier le mauvais match, d’évacuer le stress pour nous permettre de penser seulement aux prochains adversaires. Je pense que ce sont des initiatives qu’il faut louer parce que dans des cadres pareils (hôtel des lions à Kumasi ndlr) on se croirait en prison. Nous sommes toujours dans les chambres, on ne voit personne et trop de concentration pour moi tue la concentration. Pour des joueurs africains qui sont habitués à l’ambiance, à être entouré par la famille et par des amis, ça nous manque. Je pense qu’organiser ce genre de manifestations pareilles nous permet de penser à autre chose.

Camfoot.com : Que pensez-vous du niveau général de la CAN ?

Joel Epalle : Le niveau de cette CAN est très élevé. Tout le monde constate aujourd’hui qu’il n’y a pas de petites équipes même si certaines ont déjà perdu deux matchs. Par rapport aux CAN précédentes, on se rend compte que même les équipes qui perdent ne le démérite pas totalement. Aujourd’hui par exemple on peut compter sur plus de 6 équipes qui peuvent logiquement pretendre au titre et c’est une bonne chose pour le football africain.

Propos recueillis par Stephen Sunou à Kumasi


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon