Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Can2008 : Les coulisses

Camfoot.com

Les lions indomptables du Cameroun ont debarqué cet après midi à Tamale en provenance de Kumasi, sans leurs bagages. Les organisateurs ont affreté un tout petit engin, qui ne pouvait transporter en réalité aucun bagage. L’avion a cependant fait le chemin inverse pour recupérer les bagages, caussant un retard inconsidérable au programme de nos glorieux. Otto Pfister était dans tous ses états.

Le 30 janvier 2008
commentaires

Stade de Tamale

La reconnaissance par les lions indomptables du stade de Tamale où va se jouer le match de la dernière journée dans la poule C a eu lieu cet l’après-midi. Les lions et leurs supporters ont pu découvrir le bijou, entièrement couvert de 20.000 places.

Un film pour deux lions

Depuis l’arrivée des lions indomptables ici au Ghana, Samuel Eto’o Fils et Geremi Njitap, les deux vices capitaines de l’équipe nationale du Cameroun, sont suivi par toute une équipe d’hommes de média. Le groupe, constitué de 20 journalistes, cameramen et techniciens suivent les moindres déplacements des deux anciens joueurs du Real de Madrid. Leurs faits et gestes sont également filmés. Parmis les membres de cette grande équipe de tournage se trouve le cinéaste camerounais Jean Pierre Bekolo qu’on ne presente plus.

Supporters en difficulté

Les supporters des lions indomptables du Cameroun qui ont suivi l’équipe à Kumasi pour les deux premiers matches éprouvent toutes les dificultes du monde a rallier Tamale dans le nord du Ghana. Etudiants pour la plus part, ces supporters ne peuvent pas débourser les 10 Ghana Cedis, l’équivalent de 5000 frs Cfa pour effectuer le déplacement de Tamale. L’affaire a été portée devant le ministre des ports et chef de la délégation du Cameroun à cette coupe d’Afrique des nations. Augustin Edjoa, à quelques heures de la rencontre n’avait toujours pas trouvé la solution.

Le nerf de la guerre

Augustin Edjoa qui arbore également la casquette de chef de la délégation au Ghana va retourner au Cameroun après le match contre le Soudan de ce mercredi. Le ministre irait au pays, dit-on, pour se ravitailler parce que l’argent débloqué par le gouvernement camerounais ne couvrait que le premier tour. Le budget total de la participation à cette Can est estimé à 2 milliards 500 millions de francs CFA. Il faut dire que c’est depuis la dernière coupe d’Afrique des nations, avec tout ce qui a eu comme malversations que le gouvernement de Paul Biya a décidé de gérer le tout par tour de compétition.

Grogne dans les rang des médias

Le traitement de deux poids deux mesures des jourmnalistes camerounais présents à la coupe d’Afrique est de nature à susciter les frustrations. Certains journalistes ont été pris entièrement en charge sur le budget de la compétition par le ministre Edjoa alors que d’autres qui couvrent la même compétition se battent comme ils peuvent pour faire leur travail. Et la plupart de ces journalistes qui ont recolté plus de 500 milles francs cfa sur l’argent du contribuable se baladent à longueur de journée sans écrire la moindre ligne. C’est aussi ça la CAN.

Edjoa, Iya, Ndeh

Après être rentré s’occuper de ses autres affaires au Cameroun, Iya Mohammed a laissé la voiture que lui a offert la CAF pour toute la compétition à son suppléant, John Begheni, un des vice présidents de la Fecafoot. Et cette voiture est en quelque sorte un laisser passer pour toutes les activités de la CAF.

Le ministre a exigé de Mr John Begheni Ndeh qu’il lui cède ledit véhicule. Après moult hésitations, et voulant pas contrarier le chef de la tutelle, il a acquiescé à la demande. Iya Mohammed devrait recupérer son dû une fois de retour.

Rassemblés par Guy Nsigue à Tamale


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon