Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2008 : Échos de la conférence de presse des lions
C’était à l’occasion de la conférence de presse des Lions ce mardi matin à Kumasi.

Camfoot.com

L’entraîneur des Lions indomptables n’a pas été tendre avec la presse cet après-midi. « Je crois que vous avez regardez un autre match et non celui que les Lions ont joué contre la Zambie. Comment pouvez-vous dire que sur les cinq buts, les Lions n’ont pas inscrit un but issu d’une construction de jeu bien élaboré ? Le but d’Emana par exemple survient après une très belle action. Les Lions mettent la pression, la défense zambienne panique Emana récupère le ballon, efface, un défenseur et drible le gardien avant d’inscrire son but. Allez, une autre question », tranche le technicien. Avant d’ajouter, d’une voix ferme : « A question folklorique, il faut répondre comme ça ».

Le 28 janvier 2008
commentaires

Un autre confrère revient à la charge en demandant si en réalité, les Lions ont relâché les entraînements après leur victoire sur la Zambie. Là, l’entraîneur des Lions ne cache plus son exaspération : « mais bon Dieu, pourquoi toutes les questions sont négatives ?, interroge-t-il. Lorsque nous allons à l’entraînement, nous avons 80 minutes de concentration permanente. Nous travaillons les lacunes, Après le match perdu contre l’Egypte, nous avons tenu une réunion dans les vestiaires où les uns et les autres ont parlé. Toute l’équipe a pris la résolution de ne plus perdre de match. Je peux vous donner la garantie que nous sommes mentalement très forts. Et puis, si vous assistiez aux entraînements des Lions vous n’alliez pas poser ce genre de question », martèle-t-il.

« Kasperzack a démissionné ? Mais c’est son problème ! »

Sur les cinq buts encaissés par les Lions en deux matches, est-ce une erreur de la défense camerounaise ? Otto Pfister réagit aussitôt : « Ce n’est pas seulement le Cameroun qui encaisse les buts. Il y a aussi les autres équipes. Pour répondre à la question, retenez que selon les statistiques de la Fifa, 82% des matches sont gagnés ou perdus selon le travail des joueurs du milieu du terrain. Donc, si le milieu ne travaille pas bien, c’est normal que les buts entrent. Les attaquants aussi seront coupables parce qu’ils n’auront pas attaqués à fond pour empêcher à l’équipe de passer ». Dans ce cas, quelles sont les faiblesses des Lions ? « Je ne répondrais pas ! On les connaît et nous travaillons à l’entraînement pour y remédier », a répondu le technicien allemand.

Un confrère de Radio France internationale (Rfi) qui a voulu connaître l’opinion d’Otto Pfister sur la démission hier de Henri Kasperzack, de la tête de la sélection du Sénégal après la défaite 1-3 face à l’Angola, a la réponse suivante : « Kasperzack a démissionné ? Mais c’est son problème ! Moi, j’en ai aussi les miens. Je cherche des solutions pour que mon équipe gagne ». Soit ! Mais ne risque-t-on pas de voir Otto Pfister jeter l’éponge comme ce fut le cas à la Coupe du monde 2006 alors qu’il était sélectionneur du Togo ? La réponse est cinglante : « A la coupe du monde, j’étais solidaire des mes joueurs qui revendiquaient des primes. Quoi qu’il en soit, en tant qu’entraîneur, on n’abandonne pas son équipe. Moi, je n’ai jamais démissionné », soutient-il.

La presse Camerounaise pose des questions
Une vue de la salle

Les ténors absents !

En dehors du coach principal des Lions, prenait part également part à la conférence de presse des Lions ce lundi matin à l’hôtel Georgia, la tanière des Lions, les joueurs Augustin Binya, Alexandre Song, le Pr. Guillaume Achou, médecin des Lions, et John Ndeh, un des administrateurs de la fédération camerounaise de football. Les deux joueurs ont dit leur joie de se retrouver dans l’équipe senior alors quelques mois encore, ils étaient Juniors. Interpellé sur « l’embouteillage » qui est visible dans l’équipe médicale des Lions et comment sont-ils organisés pour travailler, le Pr. Guillaume Achou, a apporté d’éclaircissements : « Daniel Teky et George qui sont des kiné font le massage des joueurs. Carlos Perez qui est un kiné du Fc Barcelone s’occupe uniquement de Sameul Eto’o. le Dr Joaquim Schubert est un préparateur physique. Les médecins (les Pr. Ndobo et Achou) supervisent les travaux ».

Sur le match capital de mercredi contre le soudan, Pfister se dit confiant. « Le fait d’avoir entraîné El Merreck (un club soudanais) est un atout pour nous. Mais sachez que le Soudan a fait une très bonne préparation même s’ils ont mal commencé la CAN. J’ai vu de mes yeux cette équipe du Soudan gagner (3-1) la Tunisie lors des éliminatoires de cette CAN. Donc c’est une bonne équipe. Le championnat est d’ailleurs le mieux payé en Afrique où l’on trouve des joueurs qui gagnent, grâce au pétro dollars, entre 200 et 600. 000 dollars par an. Donc, c’est un pays qui met des moyens pour son football. Par conséquent, ne sous-estimé pas ce pays ».

Il n’y avait que deux joueurs présents

Toutefois, beaucoup de journalistes se sont interrogés sur la curieuse absence des ténors de l’équipe nationale (Song, Eto’o, Njitap) lors de cette conférence de presse qui précède le voyage sur Tamale mardi matin pour le match contre le soudan qui se joue mercredi. En cas de victoire, les Lions seront directement qualifiés pour le second tour.

Le jeu de question a duré en tout 45 minutes. Trois quarts d’heures au cours duquel, les journalistes ont pu confirmer, pour ceux qui en doutaient encore, qu’Otto Pfister est le maître des Lions. Même en conférence de presse.

Eric Roland Kongou, à Kumasi (Ghana)


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon