Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Eliminatoires Chan 2009 : Les Lions A’ se sabordent

Camfoot.com

Débuts difficiles pour Joseph Marius Omog qui a pris les commandes de la sélection il y a deux semaines. Les Gabonais, contre toute attente, ont été les plus forts en ce dimanche ensoleillé. La victoire de 2 buts contre 1 acquise à Yaoundé leur permet d’aborder le match retour de Libreville dans la sérénité.

Le 5 mai 2008
commentaires

En match aller des éliminatoires de la première édition du championnat d’Afrique des nations de football amateur prévu l’année prochaine en Côte d’Ivoire, les Panthères du Gabon, plus agressives et plus adroites devant les buts, remportent la partie sur le score de 2 buts contre 1 devant les Camerounais donnés largement favoris avant la rencontre. En déclarant samedi que « la Panthère ne peut faire trembler un lion », le ministre des Sports et de l’éducation physique était certain que les Camerounais n’allaient faire qu’une bouchée de leurs adversaires de ce dimanche 4 mai 2008.

Malheureusement, les prédictions de Thierry Augustin Edjoa se sont révélées fausses et le patron des Sports, au coup de sifflet final donné par le central Burkinabé Banao Seydou, est sorti du stade Ahmadou Ahidjo de Yaoundé sur la pointe des pieds, laissant derrière lui une foule de spectateurs déçue par la piètre prestation de leurs compatriotes.
Les coéquipiers du capitaine Janvier Mbarga du Canon de Yaoundé abordant la rencontre avec un complexe de supériorité ont été surpris par la vivacité et la technique de l’équipe visiteuse. Après une première tentative de Ambane à la 2e minute, manquant de peu d’ouvrir le score sur une frappe à l’entrée de la surface de réparation, le ballon sera dévié en corner par Nguema Bekale, il n’y aurait plus de véritables occasions de buts jusqu’à la fin de la première demie-heure de jeu.
C’est à cet instant précis que les Camerounais qui croyaient maîtriser leur sujet sont surpris par un raid de Mvé Mintsa. La défense des verts rouges jaunes, dégarnie, laisse filer l’attaquant gabonais. Le portier et capitaine des A’ tente d’arracher le ballon des pieds du joueur qui s’écroule dans la surface de réparation. Sans hésiter, le central accorde un penalty d’apparence juste.

Le capitaine Gabonais ne tremble pas. 1-0 pour les visiteurs. L’égalisation intervient au cours d’une phase de jeu très confuse à la 45e minute. Eric Yopa, attaquant vedette de Fovu club de Baham et meilleur artificier du dernier tournoi interpoules avec Caïman de Douala récupère un ballon flottant dans la surface de réparation gabonaise et qu’il propulse du pointu au fond des filets.

Egalité à la mi-temps mais les visiteurs vont reprendre de l’ascendant à la 69’. Un but de toute beauté de Mvé Mintsa à la suite d’une action collective à une touche de balle. 2-1. Le tour est joué. Les Camerounais, abattus, manquent de ressources et surtout de lucidité pour revenir dans la partie. D’aucuns diront qu’ils jouent de malchance vu le nombre d’actions net de buts gâchées ou des ballons renvoyés par les montants aux 55’, 72’ et 87’.

Une fin de match triste.

La rencontre retour prévue à Libreville s’annonce difficile. Joseph Marius Omog ne cache pas sa déception et entend « revoir l’effectif dans cette perspective ». Nommé il y a seulement deux semaines, l’ancien entraîneur adjoint des Lions indomptables en veut particulièrement « aux dirigeants de Cotonsport de Garoua qui ont refusé de libérer de nombreux joueurs sur lesquels » il comptait « pour bâtir une sélection conquérante ».

Marius Omog, très remonté, ajoute que les nordistes ont préféré préservé leurs joueurs dans la perspective du huitième de finale retour de la ligue des Champions africaines, contre la Jeunesse sportive de Kabylie. Au moins cinq joueurs de Cotonsport qui avaient été convoqués n’ont pas répondu à l’appel.

Dans le camps gabonais par contre, c’est le grand optimisme. Bernard Obiang entré en cours de jeu annonce à qui veut l’entendre que « le match retour sera une simple formalité » et que « les Camerounais ont péché par leur lenteur et la maladresse devant les buts ».

Contrairement à ce joueur, le coach des Panthères, Alain Giresse, ancien international français prescrit « la plus grande prudence et surtout de l’humilité ». Dans tous les cas, le match retour s’annonce difficile pour les deux formations. Les Camerounais étant condamnés à remporter cette partie qui reste malgré tout jouable.

Jean Robert Frédéric Fouda, à Yaoundé

Fiche Technique

- Score : Cameroun 1 - Gabon 2
- Temps : ensoleillé
- Spectateurs : 10 000
- Officiels : Ac : Banao Seydou (Burkina Faso), A1 : Diaby Lalama (Burkina Faso), A2 : Kangbega Lambert (Burkina Faso), A4 : Eyono Clément (Cameroun). Com : Manuel Dende (Sao Tome).
- Buts : Moundounga (30’) et Mvé Mintsa (69’) pour le Gabon.
Eric Yopa (45’) pour le Cameroun
- Les équipes :

  • Gabon : 16- Nguema Bekale, 9- Moundounga (Cap), 17- Brouapanga, 2- Mouelle, 4- Nguema Erwin, 18- Mounguengui, 13- Boussougou, 10- Djisssikadie, 8- Maïssa (puis Obiang), 7- Mvé Mintsa (puis Edou), 15- Bembangoye (Abassi). Remplaçants : 1- Loussoueke, 3- Kobe, 11- Nzambe, 12- Abdoulaye Tandjigora. Coach : Alain Giresse.
  • Cameroun : 16- Janvier Mbarga (cap), 4- Boumsong, 18- Owona, 12- Bebey Kingue, 13- Eyoum, 17- Ngomo, 8- Nkwelle (puis Menteng), 14- Ambane (puis Nguimbous), 7- Zome, 9- Mbila (puis Bikoko), 15- Yopa. Remplaçants : 1- Nyame, 11- Boma, 2- Ntolla, 6- Bayebeck. Coach : Marius Omog.

REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon