Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2006

Cameroun-Cote d’Ivoire : Arouna Dindane de retour dans le groupe ivoirien

« Je suis content d’être là, si je suis revenu c’est pour jouer, mais ce sont les entraîneurs qui décident... »

Camfoot.com

Le joueur de Lens a rejoint ses coéquipiers pour
préparer le match contre les Lions Indomptables de ce samedi. La nouvelle a été rendue publique au cours de la conférence de presse qu’a donnée la Côte d’Ivoire jeudi après-midi.

Le 3 février 2006

17h, Moevenpick Hotel. C’est près de l’aéroport du Caire que vivent les Ivoiriens depuis leur arrivée en Égypte. Dans les salons NEFERTITI, Henri Michel est un entraîneur seul, sans aucun joueur à ses cotes qui prend la parole devant un parterre de journalistes à l’affût d’infos sur le duel de samedi Cote d’ivoire Cameroun.

Sur son groupe, l’entraîneur français est catégorique « il y a un doute sur Tizié, on essaie de tout faire pour le remettre sur pied. Les autres sont bien. Pas de bobos à signaler ». On se souvient de la sortie sur blessure du gardien ivoirien lors du 3e match de poule des éléphants contre la Libye. Tizie avait déjà raté le match du 4 septembre 2005 à la dernière minute, dans des conditions similaires...

Henry Michel répondant aux questions des médias

Concernant le match en lui même, Michel « espère que ça ne s’arrête pas samedi. On a appris des leçons défensives & offensives depuis la dernière fois. Les joueurs ont à coeur de prouver beaucoup contre le Cameroun. »

L’annonce de l’arrivée de Aruna Dindane a vite fait le tour. Le coach avoue ne l’avoir pas encore vu, et ne sait pas s’il est remis de sa blessure. Un journaliste ivoirien, Kanga Rovia, se demande si pour un match aussi décisif Henri Michel pouvait tout de même le classer malgré l’avis du staff médical ?

Réponse : s’il est blessé, il ne peut pas jouer, malgré toutes ses qualités. Il ne faut pas aggraver sa blessure qui peut le mettre 6 mois sur la touche. ça m’étonnerait que d’ici samedi il soit performant.

Gerard Dreyfus, après avoir rendu de nouveau visite aux Camerounais le matin, comme la veille, ne pouvait pas manquer ce point de presse. Ses questions étaient directes :
Les Lions Indomptables sont-ils supérieurs en ce moment à l’équipe ayant joue à Abidjan le 4 septembre ? Qu’est qui fait que les joueurs du Cameroun soient plus forts mentalement que ceux de la Cote d’Ivoire ?

Henri Michel : si je le savais ! (Rires) ça se voit à l’oeil nu qu’ils sont supérieurs à l’an dernier. Plus forts ? c’est leur force, ce sont des guerriers qui ne lâchent rien pendant 90 minutes ! J’aimerais que mes joueurs s’en inspirent, mais bon il y a la culture, il y a plein de choses qui font que nous sommes un peu différent. Leur volonté, leur engagement de se dépasser, ce sont des caractéristiques propres au camerounais.

La dernière question d’un confrère anglophone clôturait la conférence du sélectionneur. « Trois défenses n’ont pas pu stopper Samuel Eto’o : avez-vous un plan spécial pour lui ? »

Henri Michel concluait les débats en disant : Bien sûr que Eto’o fait partie d’une équipe, si vous ne vous occupez que d’un seul joueur et pas des autres vous avez perdu. J’ai donc plutôt un plan anti-Cameroun et pas un plan anti Etoo.

Aruna Dindane face à la Presse ce jeudi au Caire

Kolo Toure, Aruna et Aruna Koné faisait ensuite leur apparition en salle de conférence. Toute la presse ivoirienne, heureuse de retrouver son ’Danger man’ n’avait ses micros et cameras tendus que vers le joueur lensois.

Ses premières phrases ? « je suis arrivé, il n’y a pas grand-chose à dire. On ne reviendra pas sur ce qui m’est arrivé (sa blessure combinée au décès de l’une de ses filles jumelles, ndlr). Les préparateurs physiques sont là, ils diront si je suis prêt. Je suis content d’être là, si je suis revenu c’est pour jouer, mais ce sont les entraîneurs qui décident. » Aruna est très content du parcours de ses coéquipiers pendant son absence et « n’a rien à leur reprocher »

Ceux qui espèrent le voir sur le terrain du stade militaire samedi sont tout de même inquiets : « Le staff médical lensois vous a-t-il donné le OK pour jouer ? » Réponse du joueur : « je suis sélectionné, je suis venu pour jouer, j’ai tenu à revenir, le plus important est d’être avec le groupe. Si je dois jouer, je le ferais, si je ne peux pas je ne jouerais pas ».

Habib Kolo Toure fait face à la presse

Au tour de KOLO TOURE de faire face à la presse. Comment son équipe va-t-elle aborder ce quart ?

« Le match sera dur. On aura en face une bonne équipe du Cameroun, qui nous connaît très bien. On a une revanche à prendre et l’opportunité est bien tombée : on a une soif de victoire et on essaiera de donner du spectacle au peuple ivoirien. »

Question de la rédaction de Camfoot :
Achille Webo disait mercredi qu’il connaît bien la défense ivoirienne. Avez-vous préparé un plan spécial contre lui ?

Réponse de Touré : « C’est un bon joueur. Il a mis trois buts contre nous à Abidjan, ici c’est un nouveau match, une compétition différente, on verra, ce qui va se passer. Mais c’est sûr que ce ne sera pas une mince affaire. »

Les Lions Indomptables n’ont qu’à bien se tenir.

Jean-Pierre Esso, au Caire


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon