Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

CAN 2006

Cameroun-Côte d’Ivoire : « à tout à l’heure... »

Camfoot.com

Retrouvailles camerouno-ivoiriennes ce soir au Stade Militaire du Caire. Que faut-il savoir à quelques heures maintenant du duel ? Le mot d’ordre est « tout va bien » dans les deux camps. Nous nous sommes interessés à celui des Elephants...

Le 4 février 2006
commentaires

Les Eléphants sont contents. Leur joueur « étoile », Aruna Dindané est de retour. Accueilli comme le messie par la presse de son pays ici au Caire, le Lensois, blessé puis endeuillé a rassuré ses compatriotes : « tout va bien, je suis à la disposition de l’équipe et prêt à jouer si on me le demande ».

Domoraud accueille Aruna revenu de France

Son coéquipier Cyrille Domoraud lui a adresssé une longue accolade juste avant le diner. Les deux hommes ne s’étaient pas encore revus, puisque le capitaine du match contre l’Egypte (défaite au 1er tour 1-3) faisait une sieste prolongée dans sa chambre, au moment où se déroulait le point de presse de jeudi.

Cyrille tient à partager un souvenir heureux de ces oppositions entre les formations qui fouleront la pelouse du stade Militaire du Caire tout à l’heure, vers 19 heures locales :
« A Chateauroux, en février 2003, on avait fait du bon football. On a gagné 3-0. On se retrouve à la Can cette année. Les Lions voudront démontrer aux yeux du monde qu’ils méritaient la qualification au Mondial »

Les Lions à Chateauroux, le 12 février 2003
Debout de gauche à droite : Idrissou, Mettomo, Boukar, Njanka, Foé, Womé, Eto’o. Accroupis : Song, Djemba, Job et Njitap.

Comment décrire l’état d’esprit dans son camp ? "On travaille bien, on sait que c’est un match difficile. On sait aussi que par rapport au jeu déployé par notre équipe, on n’est pas donnés favoris. Je pense qu’on a quand même muri par rapport au précédents matches. On a eu des matches amicaux recemment contre la Roumanie et l’Italie, qui nous ont permis de gommer certaines imperfections. On sera prêts samedi !

Domoraud connait personnellement certains joueurs du camp d’en face. Il n’a certes téléphoné à personne mais souhaite, par le canal de Camfoot.com, passer un petit bonjour « à Rigo, que j’ai connu en France, Saïdou et Souleymanou que j’ai connu en Turquie, sans oublier Kameni mon gardien de but à l’Espanyol ».

Cyrille DOMORAUD au Moevenpick Hotel

En nous laissant, le numéro 17 ivoirien a une pensée pour son capitaine en club, le camerounais Eugène Ekobo. « Il doit être à Créteil là-bas en train de pronostiquer comme la dernière fois. Le 4 septembre, il etait heureux. Là, j’espère que cette fois, ce sera le contraire »...(rires)

Tizié toujours incertain ??

Yaya Touré, milieu défensif des Eléphants se ballade dans les couloirs en attendant que Drogba et les autres l’appelent pour dîner. Sollicité par les nombreux fans de son pays, il pose patiemment avec chacun, signe tous les autographes, et reconnait même un voisin de quartier à Abidjan. Interrogé lui aussi sur ses souvenirs, il évoque le fameux match, le plus récent :

Le 4 Septembre m’a beaucoup marqué. Je n’étais pas retenu, mais je suis passé à Abidjan pour des problèmes administratifs. Je suis reparti dans mon club en Grèce le jour du match. Les camerounais nous ont pris à la gorge, ils ont marqué non pas par chance, mais je dirais par occasions : trois occasions, trois buts. Je pensais que le nul était mérité, c’était bon pour nous. On pensait beaucoup à cette victoire pour notre peuple. On est qualifiés pour le mondial, ça va mieux !

Yaya Touré Gnégnéri

Remplaçant à Yaoundé le 4 juillet et absent donc à Abidjan le 4 septembre, Yaya a de grandes chances d’être titulaire pour le choc des quarts definales ce 4 février. « Samedi, ce sera une grande revanche. les Camerounais disent que nous sommes qualifiés par chance. Le match est important, surtout pour nous les joueurs, on a perdu à Abidjan mais cette fois on va tout faire pour le gagner. »

Yaya a peu de contacts avec les joueurs camerounais, qu’il « ne connait pas trop » à part Eto’o, croisé sur les terrains européens. L’ivoirien promet que « le match sera dur, on ne se fera pas de cadeaux et ce sera un match d’hommes »

Jean-Pierre ESSO, au Caire


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 4 février 2006 à 19:36, par ALBI En réponse à : > Cameroun-Côte d’Ivoire : « à tout à l’heure... »

    Merci, de nous avoir laissé un espace pour placer un mot. En effet les Lions indomptables doivent reprendre leurs marques en remportant cette CAN. Le sort était contre eux pour le Mondial... cette petite revanche (la can) fera réfléchir le TOGO qui gagnerait en cédant sa place pour une meilleure représentativité du continent. Car le TOGO pourrait être ridicule au Mondial.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon