Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Les héros d’Alger passent à la caisse

Camfoot.com

Après la réception organisée le jeudi 26 juillet 2007 au ministère des Sports et de l’éducation physique, les vingt joueurs de moins de 23 ans ont reçu ce vendredi, de la Fédération camerounaise de football, une prime spéciale de six millions deux cents mille Fcfa, pour leur médaille d’or remportée au tournoi de football des derniers Jeux africains.

Le 28 juillet 2007
commentaires

« Tous les Camerounais ont été très impressionnés par votre performance. En remportant pour la troisième fois consécutive la médaille d’or de football des Jeux africains, vous venez de réaliser un exploit exceptionnel dans la catégorie des moins de 23 ans. C’est la preuve que le football camerounais vit… ». Iya Mohammed, le président de la Fédération camerounaise de football (Fecéfoot), s’adressant aux joueurs de l’équipe nationale Espoirs, ce vendredi 27 juillet 2007, à Yaoundé. C’était au cours d’une brève cérémonie de remise d’une enveloppe de six millions deux cents mille Fcfa. Une prime spéciale destinée aux jeunes footballeurs, les entraîneurs Martin Ndtoungou Mpile et son adjoint, Emmanuel Ndoumbé Bosso et le staff médical…

Photo famille de la réception à la Fecafoot

La stratégie de préparation s’est révélée payante. Avant de se rendre en Algérie, le capitaine Patrick Tignyemb et ses coéquipiers se sont frottés à quelques sparring-partners de choix, au tournoi des huit nations qui a regroupé fin juin dernier, en Afrique du Sud (pays organisateur), le Cameroun, le Swaziland, la Chine, le Qatar... Les objectifs immédiats des Lions Espoirs étant la qualification pour les Jeux olympiques (J O) 2008 et si possible, rééditer la prouesse de Sidney en 2000, le président de la Fécafoot annonce ainsi qu’un plan de préparation similaire est en cours d’élaboration. Des tournées en Afrique, Europe, Asie et Amérique Latine et de nombreux matches amicaux (sans autres précisions) sont prévus pour permettre à l’entraîneur Martin Ndtoungou Mpile de roder sa machine et d’asseoir une cohésion de jeu.

Le 22 août prochain, pour le compte de la deuxième journée des éliminatoires des J.O, les Espoirs, après avoir laminé 6 – 2, la Guinée Konakry à la première sortie, à Garoua, effectueront un déplacement difficile à Gaborone, pour y croiser le fer avec la sélection du Botswana. Une échéance capitale qui, malheureusement, coïncide avec la sortie des Lions indomptables seniors contre le Japon en amical. Tous les regards seront en effet tournés sur ce match contre le Japon. Ce qui pourrait être préjudiciable aux Espoirs. D’où les inquiétudes des moins de 23 ans, de leurs entraîneurs et des autorités de la Fécafoot.

Après la cérémonie au Minsep autour des ministres et Roger Milla
On notait également la présence de l’ambassadeur d’Algérie au Cameroun.

En outre, l’attitude “provocatrice” de Iya Mohammed est de nature à réveiller les démons de la haine et de la discorde avec sa tutelle, peut-on entendre dans les couloirs du Minsep. Son “boycott,” la veille, jeudi, 26 juillet 2007, de la réception au Minsep des 200 athlètes ayant participé aux Jeux d’Alger, et aussi et surtout, sa décision d’envoyer la sélection nationale A’ au « Tournoi Moulay Hassan » du 27 au 29 juillet 2007 à Casablanca au Maroc, malgré le refus catégorique du ministre des Sports et de l’éducation physique, Thierry Augustin Edjoa, fait encore couler beaucoup d’encre et de salive dans les milieux dits avisés. De son côté Iya Mohammed explique son absence à la cérémonie du Minsep en ces termes : « J’ai eu une réunion du Conseil d’Administration qui s’est achevée et je pensais pouvoir rattraper la cérémonie du Hilton hôtel organisée par l’Etat camerounais. Malheureusement, au moment où j’arrivais à l’hôtel, les joueurs étaient en train de s’en aller. C’est la raison pour laquelle nous avons tenu à programmer la petite cérémonie de tout à l’heure. »

Jean Robert Frédéric Fouda à Yaoundé

Réactions

Frank Njambé, milieu de terrain : « Je suis comblé »

Frank Njambé, Dortmund

« Nous étions soudés et formions une famille. Je crois que c’est surtout cette ambiance conviviale qui a fait notre force. Au terme de ce tournoi très relevé, plusieurs Lions Espoirs ont été contactés par des clubs professionnels. Il revient aujourd’hui à chacun d’eux, de saisir la chance qui se présente à lui. Je suis déjà au Borussia Dortmund, et mon défi était de figurer dans le onze entrant des Espoirs camerounais. Remplaçant au départ, j’ai fini la compétition comme titulaire. Je n’ai pas la prétention d’être le leader de cette équipe, mais, c’est un motif de satisfaction personnel. J’espère que le même état d’esprit régnera dans le groupe durant les éliminatoires des jeux olympiques 2008. J’essayerai de répondre présent à l’appel. Mais, ce ne sera pas facile. Il n’est pas évident que mon club accepte de me libérer en ce début de saison. »

Martin Ndtoungou Mpile, Coach Espoirs : « Ne surtout pas prendre la grosse tête »

Ndtoungou Mpilé

« Bilan largement positif. Nous étions partis pour défendre le titre. Cet objectif a été atteint malgré l’opposition des adversaires. Notre satisfaction est donc très légitime. Nous sommes en principe la meilleure équipe du tournoi. Et devons éviter de prendre la grosse tête. Il nous faut oublier rapidement toutes ces émotions fortes. Nous allons prendre quelques jours de congés, qui nous permettront de souffler. Après quoi, les joueurs seront de nouveau convoqués en stage, dans la perspective de la deuxième journée des éliminatoires des J.O 2008. Le Cameroun va défier le Botswana sur ses terres, le 22 août. Difficile pour le moment de vous dire si le même groupe sera reconduit pour cette expédition de Gaborone. Nous saurons avec la disponibilité de nos professionnels. Mais, pendant ce stage, il sera question d’améliorer notre qualité de jeu, de corriger les failles observées à Alger pour répartir sur de bonnes bases. »


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

  • Le 30 juillet 2007 à 17:48, par Atangana Fouda En réponse à : Les héros d’Alger passent à la caisse

    Tout en félicitant le signataire pour l’information principale qui est la remise des primes spéciales aux Lions espoirs par la Fecafoot, j’estime qu’il n’avait pas besoin de faire mention des allusions qui pour lui, sont faites au Minsep, et qu’il ne peut prouver puisque ne citant personne (l’attitude “provocatrice” de Iya Mohammed est de nature à réveiller les démons de la haine et de la discorde avec sa tutelle, peut-on entendre dans les couloirs du Minsep. Son “boycott,” la veille, jeudi, 26 juillet 2007, de la réception au Minsep des 200 athlètes ayant participé aux Jeux d’Alger...)
    La responsabilité du journaliste nous commande d’éviter des mots du genre "haine", "boycott" qui sont une incitation aux remous entre les deux structures, alors que Iya explique son absence dans le même article.
    Par ailleurs, lors de l’installation des commissions techniques de la Fécafoot le lendemain, Iya Mohammed a été clair dans son allocution : Il a admis que notre football pâtit des relations très souvent tumultueuses et de la confusion des rôles entre la FECAFOOT et le ministère des Sports. De même, qu’’il est victime des querelles et de l’absence de solidairité entre les membres de la Fédération. Il s’est ensuite réjouit de l’embellie des relations avec le ministère ...
    Evitons au maximum de faire accuser les journalistes sportifs d’envenimer les choses et de miner ainsi la relance avec des informations à polémique, souvent entretenues par des humeurs de ceux qui profitent de ces situations négatives pour tirer leur épingle du jeu aux dépens du sport.
    Notre devoir à l’AJSC est d’attirer l’attention des jeunes journalistes sportifs qui gagneraient à être plus professionnels.

    Répondre à ce message

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon