Veuillez svp désactivez votre bloqueur de publicité pour voir cette page

Salaires impayés des joueurs : le processus suit son cours normal

Avec Synafoc.org

Plusieurs mois ont passé depuis l’injonction de la FIFA à la Fecafoot d’instruire aux clubs insolvables le paiement des arriérés dûs aux joueurs. Mais rien ne se passe. Interrogé à ce sujet, Gérémi Njitap, le Président du Syndicat National de Football du Cameroun explique que le processus lancé est toujours en cours. Il ne s’agit que d’un problème de procédure, mais quelque soit la durée, on se dirige inexorablement vers un dénouement.

Le 29 août 2019
commentaires

Selon lui, " l’affaire suit son cours. Croyez-moi, nous au SYNAFOC suivons ce dossier de près. Vous savez, les procédures administratives au plan international peuvent parfois paraître longues mais elles finissent toujours par aboutir. Les arguments et autres éléments en notre procession nous laissent croire que ce dossier connaîtra une issue favorable. Soyez rassuré, le moment venu nous ferons savoir publiquement si nous sommes satisfaits ou pas. En attendant vous pouvez interroger la Fédération car c’est à elle que la FIFA a écrit.

J’aimerais également rappeler que le fait que la FIFA par la voie de sa personne la plus autorisée Mme Fatma SAMOURA se soit saisie de l’affaire est déjà en soi une victoire du SYNAFOC. Bien entendu nous ne parlerons de victoire que lorsque chaque footballeur lésé sera restauré dans ses droits.

Enfin sur les moyens dont dispose le SYNAFOC pour obliger les clubs à s’acquitter de leurs obligations, nous avons déjà exercé le maximum de nos pouvoirs à savoir celui de dénoncer la situation, y compris en saisissant la plus haute instance du Football au monde.

Il faut dire que depuis 2018, le délai qu’a un joueur de football pour demander la résiliation de son contrat avec son club en cas de salaires impayés est désormais de deux mois et non plus de trois. Et lorsque ledit joueur saisit la Commission de résolution des litiges de la FIFA, la sanction est souvent très lourde pour le club contrevenant, De nombreux précédents existent. Par conséquent, les Clubs qui ne s’exécutent prennent de gros risques. "

A la question de savoir ce que risquent les clubs qui violent les droits des joueurs en ne payant pas leurs primes et salaires, il répond que :

Le Règlement du statut et du Transfert des joueurs de la FIFA prévoit toute une série de sanctions. Celles-ci peuvent être à la fois pécuniaires et ou administratives.

Dans le cas qui nous concerne, après deux mois consécutifs sans salaire, les joueurs lésés peuvent demander la résiliation du contrat et celle-ci peut être assortie de sanction de la FIFA, voilà le risque qui pend au nez des clubs.


REAGIR À L'ARTICLE

Vos commentaires

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

Suivre les commentaires : RSS 2.0 | Atom

La Chronique de Léon
Les Depêches